Rosalie Lavoie a récité le poème de Gaston Miron Je t’écris. CRÉDIT : COURTOISIE

Élève de cinquième secondaire au Collège de Lévis, Rosalie Lavoie figure parmi les 42 demi-finalistes du concours de récitation canadien les Voix de la poésie. La jeune femme saura le 25 mars si elle fera partie des neufs candidats qui participeront à la finale organisée en avril.

Par cœur, elle a appris les mots de Gaston Miron et a donné vie au poème Je t’écris, une vibrante déclaration d’amour à l’être aimé absent. Avec sensibilité, la jeune femme incarne les mots et les récite avec émotion.

«C’est une belle déclaration d’amour. Ce sont des mots simples, mais qui veulent tout dire. Ça vient me chercher. Je n’en ai jamais vécu une vraie, mais j’ai pu ressentir ce que l’auteur voulait dire à ce moment-là, ressentir sa peine, l’espoir, l’absence de quelqu’un», partage Rosalie Lavoie.

L’élève de cinquième secondaire au Collège de Lévis, qui fait partie des 42 demi-finalistes aux Voix de la poésie, espère décrocher sa place pour participer à la dernière étape du concours qui se tiendra à Montréal en avril. Les neufs finalistes sélectionnés parmi des candidats de tout le pays seront dévoilés le 25 mars. Pour sa place en demi-finale, Rosalie a remporté un prix de 250 $.

Ressentir les mots

«Je voulais que ce soit comme si le texte était imprégné dans ma mémoire. Quand je le récite, je n’y pense même plus, seulement à mon interprétation et non aux mots. Je ressens les mots, mais c’est comme s’ils faisaient partie de moi», explique-t-elle.

Pendant le temps des Fêtes, Rosalie lisait le poème chaque soir pour le mémoriser. «Quand j’allais travailler, pendant ma fermeture, je le répétais dans ma tête. Quand il me manquait des vers, je savais que le soir j’allais le relire. L’apprendre par cœur n’était pas un problème, car j’aime vraiment le poème que j’ai choisi.»

C’est grâce à un projet lancé par son enseignante de français, Sophie Gamache, que l’élève a eu envie de s’inscrire au concours. Chaque année, la professeure demande aux jeunes d’apprendre par cœur un poème et de le réciter en classe, «un exercice de mémorisation bénéfique», souligne-t-elle.

«Je n’ai jamais été à l’aise de faire des présentations orales. C’est mon gros stress. Mais quand je suis allée en avant de la classe (réciter mon poème), pour la première fois, j’étais bien. J’étais bien dans mon interprétation, les mots faisaient partie de moi, je ne pensais plus à être évaluée. Je ressentais le poème. C’est là que j’ai réalisé à quel point j’aimais ça», confie Rosalie.

Faire connaître un genre mal-aimé

L’exercice fait, les élèves qui le souhaitent peuvent alors s’inscrire au concours dans l’une des trois catégories, francophone, anglophone ou bilingue. L’établissement choisit un candidat par catégorie et c’est ensuite le jury des Voix de la poésie qui sélectionne les finalistes.

Malgré son amour pour les mots, c’est plutôt vers les sciences que Rosalie Lavoie prévoit de poursuivre son chemin. «Mais la littérature, c’est un atout pour la vie, c’est une passion que tu peux réinvestir à n’importe quel moment. J’ai aimé vivre cette passion sous une autre forme que l’écriture.» Et d’ajouter : «Les poèmes, je trouve que ça parle davantage que n’importe quel texte».

«La poésie, c’est un genre un mal mal-aimé, un genre oublié. La poésie peut vraiment nous apporter beaucoup personnellement, nous aider, nous soutenir à traverser des moments difficiles. Ça peut mettre des mots sur des émotions difficiles à reconnaître. La poésie, c’est un passage direct vers le cœur», illustre l’enseignante Sophie Gamache.

Les plus lus

Chocolats Favoris quittera temporairement le Vieux-Lévis

Les clients de la succursale du Vieux-Lévis de Chocolats Favoris devront changer leurs habitudes au cours des prochains mois. Comme des travaux majeurs devront être effectués dans le bâtiment qui accueille le commerce au 32, avenue Bégin, la chaîne a décidé de déplacer temporairement ses activités du Vieux-Lévis au quartier Miscéo.

Le Joffre fête ses 100 ans

Popularisé par le soldat de Saint-Anselme, Onésime Laliberté, à son retour de la Première Guerre mondiale en 1920, le jeu de cartes du Joffre est encore très populaire dans la région. En 2020, il fêtait ses 100 ans, mais cette fête a dû être reportée en raison de la pandémie et c’est le 25 août dernier que les amateurs de la région ont célébré son 100e anniversaire.

Chronique historique - Lévis, «gare» de Québec

Certains lecteurs se souviennent peut-être de l’immense installation de trains miniatures jadis située au deuxième étage de l’ancienne gare de Lévis. Cette curiosité fascinante s’inscrivait dans le riche passé ferroviaire de notre territoire.

Une nouvelle approche intégrée à l’école Vision

L’École trilingue Vision Rive-Sud, conjointement avec la petite école Vision Lévis, a lancé, le 25 août dernier, son année scolaire. L’école située à Saint-Romuald intégrera graduellement au cours des trois à quatre prochaines années une nouvelle approche afin d’enseigner les langues secondes, c’est-à-dire l’approche neurolinguiste (ANL).

Le conseil se penche sur la démolition du 4610, route des Rivières

Les élus municipaux de Lévis se sont réunis, le 19 septembre, pour une séance extraordinaire du conseil municipal. À cette occasion, les conseillers municipaux et le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ont entendu les arguments des parties impliquées dans l’appel de la décision du comité de démolition de Lévis, autorisant la demande de démolition sous conditions du 4610, route des Rivières, à Sain...

Équiterre rend publique une analyse contre le troisième lien

Équiterre, un organisme prônant une «société écologique et juste» basé à Montréal, a publié, le 14 septembre, une analyse sur le troisième lien, menée par son experte en mobilité en collaboration avec le Pôle intégré de recherche - environnement, santé et société (PIRESS). Selon cette étude, le projet désiré par le gouvernement caquiste sortant échoue lamentablement le «test climat» qui a servi de...

Le Programme de soutien aux initiatives citoyennes lancé

La Ville de Lévis et la Corporation de développement communautaire (CDC) de Lévis ont officiellement lancé leur Programme de soutien aux initiatives citoyennes annoncé en février dernier, le 1er septembre dernier. Ainsi, la CDC de Lévis pilotera le projet qui permettra de soutenir les projets citoyens jusqu’à hauteur de 10 000 $.

Les Chevaliers prêts pour un nouveau défi

Les Chevaliers de Lévis, équipe évoluant dans la Ligue de développement du hockey M18 AAA du Québec (LHM18AAAQ), ont tenu un point de presse au restaurant La Cage à Lévis, le 31 août. Les dirigeants ont alors dévoilé leur effectif et leurs objectifs pour la prochaine saison.

Vieux-Lévis : la fermeture temporaire de la succursale de Chocolats Favoris devancée

Chocolats Favoris a annoncé, le 20 septembre, qu'elle devance la fermeture temporaire de sa succursale de l'avenue Bégin, de façon préventive et qui est effective depuis hier.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 7 septembre 2022

Le Groupe Maurice a un nouveau président et chef de la direction : Alain Champagne (1re photo).