CRÉDIT : PAULINE LOROY - UNSPLASH

L’administration Lehouillier a présenté les détails de sa nouvelle réglementation sur les animaux de la Ville de Lévis qu’elle déposera lundi prochain. Entrant en vigueur le 19 avril prochain, l’ensemble de règles permettra la mise en place de plusieurs mesures afin «d’assurer davantage la sécurité des Lévisiens et le bien-être des animaux».

«La Ville de Lévis prend au sérieux la gestion des animaux sur son territoire et le contrôle des chiens dangereux. Nous souhaitons offrir à la population une nouvelle vision de la gestion animalière efficace et moderne, en instaurant les meilleures pratiques dans le respect des lois en vigueur», a d’emblée expliqué le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

La pièce maîtresse de la nouvelle réglementation consiste à élargir la notion de chiens dangereux à toutes les races de chiens. Par ce règlement, le conseil municipal accordera aussi au directeur de l’environnement de la Ville de Lévis, Jean-Claude Belles-Isles, tous les pouvoirs prévus au règlement d’application de la Loi visant à favoriser la protection des personnes par la mise en place d’un encadrement concernant les chiens. 

Concrètement, lors d’un signalement, ce dernier pourra exiger un examen vétérinaire et un rapport d’évaluation de l’état de santé et du degré de dangerosité du chien. Après analyse du dossier, si le directeur juge que le chien constitue un risque pour le public, il peut le déclarer potentiellement dangereux et ordonner, selon la gravité de la situation, la mise en place des mesures suivantes : 

- Faire stériliser, munir d’une micropuce et vacciner le chien contre la rage;
- Indiquer la présence du chien dangereux par une affiche à la résidence;
- Faire porter une muselière-panier et tenir le chien en laisse dans un lieu public;
- Ne jamais laisser le chien avec un enfant de 10 ans ou moins sans la supervision d’un adulte;
- Interdire l’accès aux parcs, terrains de jeux, sentiers récréatifs et parcs canins municipaux;
- Suivre des cours d’éducation canine;
- Maintenir le chien dans un environnement fermé lorsqu’il n’est pas sous surveillance;
- Soumettre le chien à un traitement pharmacologique, si recommandé par le ou la vétérinaire;
- Se départir du chien ou le faire euthanasier.

Nouvelles règles 

À la suite de nombreuses plaintes déposées par des citoyens vivant à proximité du nouveau parc canin de Charny, la municipalité mettra en place une nouvelle série de règles pour éliminer les irritants vécus par ces derniers. 

En effet, la nouvelle réglementation sur les animaux de Lévis prévoit que les parcs canins sont ouverts de 9h à 21h tous les jours et qu’il est interdit d’y accéder en dehors des heures d’ouverture. Pour être admis au parc canin, le chien devra avoir une médaille en règle. Le propriétaire devra surveiller son chien en tout temps et avoir une laisse lui permettant d’intervenir rapidement. 

De plus, il est interdit d’amener plus de deux chiens au parc au même moment, de laisser les portes ouvertes sauf pour y accéder, d’accéder au parc lorsque la capacité d’occupation maximale est atteinte, de nourrir un chien, de laisser son chien agir de façon à ce qu’il représente une menace pour une personne ou un autre chien. 

Du même souffle, le maire a profité de l’occasion pour confirmer que la municipalité entend construire deux autres parcs canins, dans les arrondissements Desjardins et Chutes-de-la-Chaudière-Ouest, d’ici les deux prochaines années. Ces nouvelles installations permettront de faire face à la grande popularité que connaît le parc canin de Charny.

Dans un autre ordre d’idées, la nouvelle réglementation sur les animaux apportera également les changements suivants : 

- Dans un lieu public, tout chien doit porter sa médaille (licence annuelle) et être tenu avec une laisse de 1,85 mètre au maximum;
- Un maximum de 4 animaux par résidence est permis. Toutefois, le nombre de chats ne doit pas dépasser 3, et le nombre de chiens ne doit pas dépasser 2;
- Tout chien de 20 kg et plus doit porter en tout temps, attaché à sa laisse, un licou ou un harnais;
- Il est interdit de garder ou de dresser un chien pour attaquer;
- Il est obligatoire de tenir les chiens attachés ou dans des endroits fermés;
- Il est obligatoire de tenir le chien en laisse à l’extérieur du logement ou de ses dépendances et de son terrain;
- Il est interdit de nourrir un animal errant ou sauvage pouvant causer des nuisances au voisinage. 

Pour assurer le respect de la réglementation, en plus des agents du SPVL, les inspecteurs en bâtiment de la municipalité seront autorisés à donner des constats d’infraction. D’ailleurs, le règlement ajoute de nouvelles infractions assorties d’amendes pour les chiens potentiellement dangereux, pour le contrôle et la maîtrise d’un chien ainsi que pour le port d’une laisse. 

Les amendes liées aux licences de chiens ont été augmentées. Pour une personne physique, les montants des amendes varient de 250 $ à 10 000 $ tandis que pour une personne morale, ils varient de 500 $ à 20 000 $. En cas de récidive, les montants des amendes seront doublés.

«Au départ, comme d’habitude, nous n’aurons pas une approche coercitive. Nos policiers, nos inspecteurs en bâtiment, la Société protectrice des animaux et la municipalité, via ses moyens de communication, sensibiliseront les citoyens à la nouvelle réglementation et feront preuve de tolérance. Mais par la suite, si des gens ne respectent pas les règlements, ils agiront pour faire respecter la nouvelle réglementation. Comme avec tout nouveau règlement, nous serons à l’écoute des commentaires de la population pour apporter des améliorations et des correctifs si nécessaires», a conclu M. Lehouillier.

Les plus lus

Le projet immobilier du Groupe Dallaire au centre de Lévis lancé

Par voie de communiqué, le Groupe Dallaire a annoncé, le 28 avril, le lancement de la première phase de son ensemble résidentiel entre Charny et Saint-Jean-Chrysostome, le Quartier des Pionniers.

COVID-19 : la clinique de dépistage de Lévis déménage au centre-ville

La clinique de dépistage de la COVID-19 de Lévis déménagera ses pénates cette semaine. Dès mercredi, elle sera désormais située dans les anciens locaux de Bingo Rive-Sud, dans la suite 180 du 50, route du Président-Kennedy (Place Lévis).

Les résidents du quartier de l’Aquifère mécontents

Face au développement immobilier, le Quartier Élévation, à Saint-Nicolas, les résidents de la rue de l’Aquifère et des voies alentours se mobilisent pour que le projet de 6 immeubles de 6 à 14 étages soit revu afin de mieux s’intégrer à ce secteur unifamilial.

Scies Mercier : un projet de remplacement qui ne fait pas l’affaire

Un résident et voisin du vieux bâtiment des Scies Mercier situé dans le Vieux-Lévis s’oppose fortement à la démolition de cette bâtisse patrimoniale ainsi qu’au projet d’immeuble qui accueillera six unités résidentielles modernes prévu pour remplacer ce pan de l’histoire lévisienne. À quelques jours de la date limite des dépôts de demande d’appel de la décision du comité de démolition, Charles-Oli...

COVID-19 : encore loin de la zone orange

Si de bonnes nouvelles ont été constatées au cours de la dernière semaine, la situation épidémiologique de la Chaudière-Appalaches ne s’est pas grandement améliorée, selon la directrice régionale de santé publique.

La vaccination élargie à deux nouveaux groupes prioritaires en Chaudière-Appalaches

Depuis aujourd'hui la vaccination est élargie aux travailleurs essentiels de milieux à risque important d’éclosion et à certaines personnes ayant une maladie chronique.

Personne n’est invincible face à la COVID-19

Les dernières semaines n’ont pas été de tout repos pour Sébastien Duclos et sa famille. Ils se remettent tous de la COVID-19 qu’ils auraient contractée, croit-il, au début du mois d’avril, peu avant Pâques. Après avoir vécu les «12 pires jours» de sa vie, il a lancé un cri du cœur sur les médias sociaux implorant ses proches de ne pas «baisser la garde» face au virus et de respecter les normes san...

Transformer sa mort en nouvelle vie pour d’autres personnes

Si Françoise Leblond nous a quittés en mai 2019, sa générosité continue de faire une différence dans notre société. Après avoir eu recours à l’aide médicale à mourir (AMM), l’infirmière auxiliaire lévisienne a fait don de ses poumons, de ses reins et de son foie.

Fin des mesures d’urgence à Lévis et retour au palier rouge

À partir du 10 mai, les mesures spéciales d’urgence seront levées en dans la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches, sauf dans trois MRC : Beauce-Sartigan, Robert-Cliche et des Etchemins. Toutes les écoles primaires de Chaudière-Appalaches pourront rouvrir dès cette date.

Le conseil municipal se penche sur l’avenir de l’ancien hôtel Victoria

Lors d’une séance extraordinaire de l’instance le 3 mai, les membres du conseil de municipal de Lévis ont entendu les appels déposés à la suite de la décision rendue par le comité de démolition dans le dossier de l’ancien hôtel Victoria. Deux groupes ont alors pu faire valoir leurs arguments, quelques mois après que le comité de démolition a refusé la demande de démolition déposée par le propriéta...