CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Le groupe Ébèn, résidences pour aînés s’est porté acquéreur le 7 avril du Manoir Liverpool, situé à Saint-Romuald, lors d’une transaction d’achat de ses actifs qui s’est effectuée avec les propriétaires du Manoir et avec la collaboration du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA). La nouvelle entité va opérer sous le nom de Résidence Saint-Antoine, en référence au protecteur des personnes âgées.

Rappelons d'emblée qu'en février dernier, le CISSS-CA avait rendu public le résumé dévastateur d'une enquête qu'il avait commandé sur le Manoir Liverpool. Le processus avait permis de confirmer plusieurs éléments rapportés il y a un an par Radio-Canada, soit que des situations de maltraitance envers les résidents et d'insalubrité prévalaient dans la résidence privée pour aînés (RPA)de Saint-Romuald depuis plusieurs années. 

Un plus tard en février, le CISSS-CA avait annoncé qu'il mettai fin aux ententes qui le liaient au Manoir Liverpool en ce qui a trait au volet «ressources intermédiaires (RI)» et qu'il désirait révoquer la certification RPA de l'établissement de Saint-Romuald. Toutefois, la transaction permettra d'éviter le tout.

En effet, un des objectifs de la transaction conclue entre le Groupe Ébèn et les anciens propriétaires du Manoir Liverpool, Manon Belleau et Claude Talbot, était de permettre aux usagers actuels de demeurer au sein de la RPA qui conservera sa certification, la cession du certificat devant se faire au cours des prochains jours.

En outre, les 62 places en RI (20 pour la clientèle en déficience intellectuelle, trouble du spectre de l’autisme et déficience physique et 42 places pour les aînés), qui ont fait l’objet d’un avis d’intention de contracter publié le 16 mars 2021, ont été octroyés à la Résidence Saint-Antoine par le CISSS-CA grâce à une entente de gré à gré pour une durée contractuelle de cinq ans avec une option de prolongation pour cinq autres années. D'ailleurs, «afin d'assurer une transition harmonieuse», la gestionnaire et les intervenants du CISSS-CA présents sur place se retireront de façon graduelle au courant du mois d’avril.

«Au cours des derniers mois, en collaboration avec le personnel du CISSS-CA, beaucoup d’efforts ont été déployés sous le leadership de la nouvelle directrice de la résidence afin de répondre aux exigences du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). L’arrivée de Groupe Ébèn, avec son expertise, son savoir-faire et sa bonne réputation, s’inscrit dans l’objectif de prodiguer des soins de qualité supérieure pour le bien-être des résidents et d’offrir une tranquillité d’esprit pour les familles», a assuré l'entreprise qui vient d'acquérir la RPA de Saint-Romuald.

Avec la conclusion de cette transaction, le Groupe Ébèn détient désormais 11 résidences pour aînés, incluant quatre RI. 4 des 11 établissements de l'entreprise sont situés sur le territoire du CISSS-CA, soit la Villa Laurence (Laurier-Station), la Résidence L'Atrium et la Résidence Le Campagnard (Saint-Georges-de-Beauce) et la Résidence Saint-Antoine. Au total, l'entreprise possède 800 unités de location, dans lesquelles évoluent plus de 1 000 résidents et 340 employés.

Notons cependant que le dossier du Manoir Liverpool continuera de faire couler de l'encre au cours des prochains mois. L'enquête indépendante du MSSS lancée pour comprendre pourquoi le CISSS-CA n'était pas au courant des problèmes constatés dans la RPA de Saint-Romuald est toujours en cours. De plus, les audiences publiques sur un décès survenu le printemps dernier au Manoir Liverpool, tenues dans le cadre de l’enquête publique du coroner sur les décès d’aînés ou de personnes vulnérables survenus au printemps 2020 dans des milieux d’hébergement au cours de la pandémie de COVID-19, sont en cours jusqu’au 16 avril.


Les plus lus

COVID-19 : Chaudière-Appalaches touchée inégalement par la 3e vague

La troisième vague de la pandémie de COVID-19 frappe bel et bien Chaudière-Appalaches, a confirmé la directrice régionale de santé publique de la Chaudière-Appalaches, la Dre Liliana Romero, lors d’une entrevue avec le Journal ce 31 mars. La région est toutefois divisée en deux zones, l’une sous contrôle, l’autre dans une situation critique.

Un laboratoire pharmaceutique de Lévis développe un remède contre la COVID-19

Angany, pharmaceutique franco-canadienne qui possède un laboratoire à Lévis, travaille présentement à l’élaboration d’un médicament qui permettrait de guérir et de prévenir la COVID-19. Complémentaire au vaccin, ce remède pourrait s’avérer très efficace pour lutter contre les variants.

Lévis resserrera sa réglementation sur les animaux

L’administration Lehouillier a présenté les détails de sa nouvelle réglementation sur les animaux de la Ville de Lévis qu’elle déposera lundi prochain. Entrant en vigueur le 19 avril prochain, l’ensemble de règles permettra la mise en place de plusieurs mesures afin «d’assurer davantage la sécurité des Lévisiens et le bien-être des animaux».

Mesures spéciales d'urgence : déception et colère au sein de la communauté lévisienne

La décision du gouvernement provincial d'imposer un reconfinement strict à Lévis afin d'endiguer la troisième vague de la pandémie de COVID-19 a été accueillie avec des sentiments mitigés par plusieurs intervenants lévisiens.

COVID-19 : importante hausse du nombre de cas en Chaudière-Appalaches

Le nombre journalier de cas de COVID-19 découverts en Chaudière-Appalaches a fait un important bond. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 33 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus.

En classe avec de jeunes entrepreneurs

Les sept élèves de la classe de langage du deuxième cycle du pavillon Maria-Dominique de l’École Notre-Dame-d’Etchemin se sont lancés en affaires au mois de novembre passé. Accompagnés de leur enseignante, Marie-Joëlle Vézina, et de l’éducatrice spécialisée de la classe, Marilyn Huppé-Gagné, les élèves de l’école primaire de Saint-Romuald ont créé la Jouet-Thèque.

COVID-19 : important bond des nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

La pandémie semble prendre de nouveau de l'ampleur en Chaudière-Appalaches, alors que le nombre de nouveaux cas de COVID-19 découverts dans la région a fait un important bond. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 67 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le corona...

COVID-19 : 136 nouveaux cas et 1 décès supplémentaire en Chaudière-Appalaches

La troisième vague de la pandémie continue de prendre de l'ampleur dans la région. Selon les données publiées dimanche par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS), 136 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus. De plus, un nouveau décès lié à la COVID-19 a été enregistré dans la région.

COVID-19 : autre bond des nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 142 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19. Il s'agit de la quatrième journée consécutive où plus de 100 nouveaux cas sont enregistrés en Chaudière-Appalaches.

COVID-19 : légère augmentation des nouveaux cas et un nouveau décès dans la région

Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie dans la région du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 51 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19. De plus, un résident de la région a récemment succombé des suites d'une infection au coronavirus, une première depuis p...