Gilles Lehouillier a de nouveau hâte de sauter dans l’arène électorale afin de débattre du futur de Lévis. CRÉDIT : ARCHIVES

Le maire de Lévis et chef de Lévis Force 10, Gilles Lehouillier, a annoncé, le 9 avril, qu’il sera le candidat de son parti à la mairie de Lévis lors des prochaines élections municipales, en novembre prochain. Si les Lévisiens lui font de nouveau confiance, il obtiendrait alors un troisième mandat à la tête de la ville.

Devant une animation avec le slogan «Une grande équipe pour une grande ville», le premier citoyen de Lévis a finalement dévoilé ses intentions. Lors de la conférence de presse virtuelle pour annoncer sa décision, Gilles Lehouillier a indiqué qu’il désirait poursuivre le travail qu’il a entamé en 2013 avec les autres membres de Lévis Force 10.

Le maire a alors rappelé que Lévis s’est hissée au premier rang pour l’indice du bonheur, pour la vitalité économique (au niveau des grandes villes québécoises), pour le plus faible taux de chômage, pour la sécurité publique, pour la croissance démographique (attractivité) et pour la saine gestion des fonds publics (plus faibles dépenses des dix grandes villes par unité d’évaluation). Du même souffle, il a vanté le travail de son administration quant à la gestion de la pandémie, la réfection des infrastructures et la transparence auprès des citoyens.

«Fort de l’appui des membres du conseil municipal et d’un bilan dont je suis particulièrement fier, je serai sur les rangs en novembre afin de poursuivre la merveilleuse aventure amorcée en 2013. Notre objectif principal au cours des deux derniers mandats a été de placer le citoyen au cœur de nos préoccupations et les résultats sont là. (…) Les membres de mon équipe et moi voulons continuer de propulser notre ville», a d’emblée affirmé M. Lehouillier.

Plus tard lors du point de presse, le maire a aussi fait savoir que les conditions qu’ils s’étaient donnés afin de solliciter un nouveau mandat à la tête de Lévis étaient remplies.

«J’ai mené une réflexion très sérieuse. J’ai discuté de cela avec ma conjointe et j’ai eu son feu vert. Elle est derrière moi et elle ne prendra pas sa retraite avant au moins quatre ans. La santé était aussi un facteur important et tout est beau de ce côté. Enfin, la passion d’aider les gens est toujours présente et j’aime toujours la politique», a souligné le politicien de 67 ans, avant d’ajouter qu’il s’engageait à terminer son mandat s’il obtenait de nouveau la confiance des Lévisiens.

Notons que lors de la campagne, la majorité des membres du conseil municipal, composé entièrement d’élus de Lévis Force 10, tentera également d’obtenir un nouveau mandat, selon le maire.

Poursuivre sur la lancée

 L’annonce de Gilles Lehouillier a aussi permis à ce dernier de présenter les grands enjeux qu’ils espèrent défendre lors d’un troisième mandat à la tête de Lévis.

En plus de s’assurer que le gouvernement provincial concrétise le projet de tunnel entre sa ville et Québec, le maire de Lévis désire bonifier les loisirs de proximité, poursuivre l’aménagement des grands parcs urbains, créer des emplois à valeur ajoutée dans les domaines de l’intelligence artificielle, manufacturier et de la construction navale, développer des infrastructures de qualité, poursuivre les efforts pour améliorer la mobilité durable et poursuivre un développement économique en harmonie avec les milieux de vie lévisiens.

«Nous continuerons d’être à la hauteur des aspirations et du dynamisme de la collectivité lévisienne. Avec mon équipe, notre objectif ultime est de poursuivre l’accompagnement de notre milieu de vie. (…) « La détermination des Lévisiennes et Lévisiens à participer au développement de notre communauté nous incite plus que jamais à animer nos milieux de vie par un accompagnement quotidien visant à nous propulser vers de nouveaux sommets», a conclu M. Lehouillier.

BD : Gilles Lehouillier a de nouveau hâte de sauter dans l’arène électorale afin de débattre du futur de Lévis.

CRÉDIT : ARCHIVES

Les plus lus

Le projet immobilier du Groupe Dallaire au centre de Lévis lancé

Par voie de communiqué, le Groupe Dallaire a annoncé, le 28 avril, le lancement de la première phase de son ensemble résidentiel entre Charny et Saint-Jean-Chrysostome, le Quartier des Pionniers.

COVID-19 : la clinique de dépistage de Lévis déménage au centre-ville

La clinique de dépistage de la COVID-19 de Lévis déménagera ses pénates cette semaine. Dès mercredi, elle sera désormais située dans les anciens locaux de Bingo Rive-Sud, dans la suite 180 du 50, route du Président-Kennedy (Place Lévis).

Scies Mercier : un projet de remplacement qui ne fait pas l’affaire

Un résident et voisin du vieux bâtiment des Scies Mercier situé dans le Vieux-Lévis s’oppose fortement à la démolition de cette bâtisse patrimoniale ainsi qu’au projet d’immeuble qui accueillera six unités résidentielles modernes prévu pour remplacer ce pan de l’histoire lévisienne. À quelques jours de la date limite des dépôts de demande d’appel de la décision du comité de démolition, Charles-Oli...

Les résidents du quartier de l’Aquifère mécontents

Face au développement immobilier, le Quartier Élévation, à Saint-Nicolas, les résidents de la rue de l’Aquifère et des voies alentours se mobilisent pour que le projet de 6 immeubles de 6 à 14 étages soit revu afin de mieux s’intégrer à ce secteur unifamilial.

COVID-19 : encore loin de la zone orange

Si de bonnes nouvelles ont été constatées au cours de la dernière semaine, la situation épidémiologique de la Chaudière-Appalaches ne s’est pas grandement améliorée, selon la directrice régionale de santé publique.

La vaccination élargie à deux nouveaux groupes prioritaires en Chaudière-Appalaches

Depuis aujourd'hui la vaccination est élargie aux travailleurs essentiels de milieux à risque important d’éclosion et à certaines personnes ayant une maladie chronique.

Personne n’est invincible face à la COVID-19

Les dernières semaines n’ont pas été de tout repos pour Sébastien Duclos et sa famille. Ils se remettent tous de la COVID-19 qu’ils auraient contractée, croit-il, au début du mois d’avril, peu avant Pâques. Après avoir vécu les «12 pires jours» de sa vie, il a lancé un cri du cœur sur les médias sociaux implorant ses proches de ne pas «baisser la garde» face au virus et de respecter les normes san...

Transformer sa mort en nouvelle vie pour d’autres personnes

Si Françoise Leblond nous a quittés en mai 2019, sa générosité continue de faire une différence dans notre société. Après avoir eu recours à l’aide médicale à mourir (AMM), l’infirmière auxiliaire lévisienne a fait don de ses poumons, de ses reins et de son foie.

Fin des mesures d’urgence à Lévis et retour au palier rouge

À partir du 10 mai, les mesures spéciales d’urgence seront levées en dans la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches, sauf dans trois MRC : Beauce-Sartigan, Robert-Cliche et des Etchemins. Toutes les écoles primaires de Chaudière-Appalaches pourront rouvrir dès cette date.

Le conseil municipal se penche sur l’avenir de l’ancien hôtel Victoria

Lors d’une séance extraordinaire de l’instance le 3 mai, les membres du conseil de municipal de Lévis ont entendu les appels déposés à la suite de la décision rendue par le comité de démolition dans le dossier de l’ancien hôtel Victoria. Deux groupes ont alors pu faire valoir leurs arguments, quelques mois après que le comité de démolition a refusé la demande de démolition déposée par le propriéta...