CRÉDIT : COUTOISIE

C’est au Royaume-Uni que le Lévisien Édouard Demers a choisi de faire une maîtrise en astronautique et ingénierie spatiale. L’étudiant espère que l’Université de Cranfield lui ouvrira les portes des programmes européens, en particulier ceux de l’Agence spatiale européenne.

Après un baccalauréat en génie mécanique à l’Université Laval, dont une session d’étude à l’étranger en Suisse, Édouard Dermers poursuit en maîtrise à l’Université de Cranfield au Royaume-Uni où il étudie en astronautique et ingénierie spatiale. Sa spécialité : l’ingénierie de système, c’est-à-dire l’évaluation des futures missions que pourrait faire l’Agence spatiale européenne vers mars et ses lunes.

Depuis toujours, c’est le domaine de l’espace qui attire le Lévisien qui a fait son secondaire au Juvénat Notre-Dame. «L’espace, c’est le milieu qui apporte le plus de challenges. Il y a aussi le rêve de pouvoir devenir astronaute et aller dans l’espace vivre ce qu’est l’apesanteur», partage-t-il.

«C’est à la croisée du rêve et de l’ingénierie très poussée. Ce sont ces deux éléments qui font de l’espace un très beau milieu où travailler.»

S’il a toujours voulu étudier en aérospatial, il ne souhaitait pas partir à Montréal dès le cégep. Il a donc choisi Sainte-Foy, puis l’Université Laval où il a même reçu la médaille d’or de la Société canadienne de génie mécanique (SCGM) en 2020.

Cette récompense distingue un étudiant pour ses réalisations académiques exceptionnelles en génie mécanique. Les universités peuvent remettre chaque année une médaille à un de leurs étudiants.

Bien qu’un parcours de maîtrise interuniversitaire existe au Québec, Édouard Demers souhaitait continuer ses études dans «une université plus renommée, qui a fait ses preuves. C’est là que Cranfield est arrivée dans l’équation».

«L’université étant renommée, elle a aussi beaucoup de contacts avec les industries. Les professeurs ne sont pas seulement professeurs. Ils ont aussi un pied dans l’industrie et l’autre dans l’enseignement. On a beaucoup de lien avec les entreprises. Et, le côté européen va maintenant être plus accessible pour moi», explique-t-il.

D’ailleurs Édouard Demers est candidat pour un programme de l’Agence spatiale européenne destiné aux étudiants ayant terminé leur maîtrise.

«Chaque année, une centaine d’offres sont ouvertes à la grandeur de l’Europe. C’est très compétitif. On est limité à deux applications par personne, partage-t-il. Tu es comme un employé de l’Agence spatiale, mais tu es là pour apprendre. Tu fais plein de découvertes et tu participes à des projets très intéressants.»

Déjà pour son projet de maîtrise, Édouard Demers et son équipe, LEOniDAS, travaillent en collaboration avec l’Agence spatiale européenne dans le cadre du programme Fly Your Thesis.

«Quand les satellites sont en orbites autour de la Terre et deviennent vieux, la politique c’est qu’avant 25 ans le satellite doit être redescendu sur terre et brûlé dans l’atmosphère. Pour certains, ce n’est pas possible à cause du design», présente l’étudiant.

Lui et son équipe veulent déployer des voiles à la fin de la vie du satellite, ce qui créera des frictions avec l’atmosphère, «même si elle est très mince à cette altitude». «Notre projet, c’est de tester une de ces voiles lors d’un vol parabolique», conclut-il.

Les plus lus

Des bars tiki flottants faits à Lévis

Le Lévisien Dany Rodrigue a lancé à la mi-mars son entreprise Tiki Québec. Celui qui exerçait le métier de consultant en génie civil a profité d’une pause de travail occasionnée par la pandémie pour se mettre à l’ouvrage et développer une idée d’entreprise qu’il avait derrière la tête depuis l’année dernière.

Travaux sur le pont Laporte : des mesures d’atténuation bientôt en place

En raison des entraves majeures qui seront en place à certains moments cet été sur le pont Pierre-Laporte, le ministère des Transports du Québec (MTQ) a dévoilé, le 13 mai, les mesures d’atténuation en transport collectif qui seront en place pour faciliter les déplacements des citoyens.

Deuxième dose : les Québécois pourront devancer leur rendez-vous à partir du mois prochain

Lors d'une mêlée de presse à l'Assemblée nationale, le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, a fait une mise à jour jeudi sur la campagne de vaccination. À cette occasion, il a notamment annoncé que les Québécois pourront devancer leur rendez-vous afin d'obtenir une deuxième dose d'un vaccin contre la COVID-19 à partir de juin.

Logement : aussi des problèmes à Lévis

Si la situation lévisienne n’est pas aussi problématique que dans d’autres villes québécoises, la crise du logement frappe également Lévis, selon l’Association coopérative d’économie familiale (ACEF) Rive-Sud de Québec.

Le tronçon de la peur

Des résidents de Saint-Nicolas se mobilisent afin que la Ville de Lévis et le ministère des Transports du Québec (MTQ) mettent en place des infrastructures sur la route Marie-Victorin (route 132) afin d’assurer la sécurité des piétons et des cyclistes dans le secteur du village. Plusieurs parents craignent qu’un drame survienne bientôt en raison de la configuration actuelle de cette portion de la ...

Les déchets ne seront ramassés qu'aux deux semaines cet été

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a confirmé, le 15 juin, que la collecte des déchets ne sera pas effectuée hebdomadairement cet été comme lors des dernières périodes estivales.

Dépistage massif à l'école primaire de Saint-Lambert-de-Lauzon

La Santé publique régionale mènera demain un dépistage massif auprès des élèves de 2e, 3e et 4e année de l'École du Bac, un établissement scolaire de Saint-Lambert-de-Lauzon.

Lévis passera en zone orange le 31 mai

SANTÉ. L’amélioration de la situation sanitaire au Québec fait en sorte que le gouvernement pourra aller de l’avant avec les premières phases du déconfinement qui s’amorceront vendredi et lundi. C’est ce qu’a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors de son point de presse hebdomadaire sur l’état de situation de la pandémie de COVID-19 au Québec.

Lévis demande une nouvelle fois aux résidents de l'ouest d'utiliser judicieusement l'eau

Comme la semaine dernière, la Ville de Lévis a lancé un appel aux résidents des quartiers Breakeyville, Charny, Saint-Étienne-de-Lauzon, Saint-Nicolas et Saint-Rédempteur, le 10 juin, afin qu'ils fassent un usage judicieux de l’eau potable pour toute la période estivale. Sinon, la municipalité n'aura pas d'autre choix que de mettre en place des interdictions d'utilisation.

COVID-19 : Chaudière-Appalaches passera en zone jaune lundi

En raison de l'amélioration de la situation épidémiologique de la région, la Chaudière-Appalaches passera au palier jaune (niveau préalerte) à compter de lundi.