Maquette du projet à terme (photo 1) - CRÉDIT : COURTOISIE ET ALEXANDRE BELLEMARE

Le président de QScale, Martin Bouchard, accompagné du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, du ministre de l’Économie et de l’Innovation, Éric Girard, de la vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, du ministre responsable des régions du Centre-du-Québec et de la Chaudière-Appalaches ainsi que ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne, du député des Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard, et du premier vice-président service aux entreprises du Mouvement Desjardins, Jean-Yves Bourgeois, a dévoilé, le 13 juillet, l’ampleur du projet de son entreprise en traitement informatique en intelligence artificielle qui s’étirera sur huit phases à hauteur de 867 M$ qui arriveront à terme dans les sept prochaines années.

D’emblée, les représentants du gouvernement du Québec présents lors de la conférence de presse ont annoncé un investissement de 90 M$, dont 60 M$ en prêts et 30 M$ en parts de société en commandite au sein de l’entreprise, pour la première phase du projet qui s’élève à 195 M$ et qui devrait être complétée à la fin 2022. Ajoutons que Desjardins Capital a investi 60 M$ supplémentaires dans le projet et que les 45 M$ restants ont été investis par des investisseurs privés.

«Nous amorçons cette grande aventure avec la volonté de hisser le Québec comme chef de file mondial en matière de traitement de données (à haute densité)», a lancé Martin Bouchard.

Le projet QScale, qui verra le jour dans le parc industriel Bernières dans le secteur Saint-Nicolas, consistera à un centre de traitement informatique à récupération d’énergie, c’est-à-dire que l’importante énergie qui sera produite par les ordinateurs de haute performance sera réutilisée, notamment dans un projet de serres agricoles.

«À titre d’exemple, à terme, ce sont 2 800 tonnes de petits fruits, plus de 80 000 tonnes de tomates qui pourraient être produites chaque année avec cette chaleur», a illustré le président de QScale.

À la fin des huit phases de développement, l’entreprise créera 200 emplois, dont le salaire moyen sera de 86 000 $ par année.

Une mission et des clients à l’international

Si Martin Bouchard et ses deux associés, Vincent Thibault et Dany Perron, ont choisi Lévis pour y construire le siège social de leur méga projet, c’est pour la proximité d’une station électrique importante d’Hydro-Québec, des terres agricoles adjacentes au terrain qu’ils ont acquis et le dynamisme de la région. Soulignons que QScale possède l’équivalent de 100 terrains de football en terres agricoles adjacentes à leurs futures installations et que l’énergie que l’entreprise récupérera pourra alimenter leurs serres et plus encore.

Dans le monde, 5 % des gaz à effet de serre proviennent du «cloud et du computing», a indiqué le président de QScale, et ce chiffre tend à augmenter d’année en année.

L’entreprise croit qu’elle pourra attirer des clients du Québec, mais également d’à travers le monde. «Pour donner des exemples de firmes (avec qui on pourrait faire affaire), ce sont les Tesla de ce monde, des Pfizer, on parle de recherche scientifique, d’aéronautique, des entreprises de la finance et les entreprises québécoises qui souhaitent devenir plus performantes au niveau de l’intelligence artificielle et du calcul très poussé», a exposé Martin Bouchard.

Selon André Lamontagne, le projet servira de tremplin important pour Lévis, la Chaudière-Appalaches et la Capitale-Nationale pour le développement futur. «Au-delà du projet, au-delà des emplois qui seront créés, ça va amener Lévis, qui est déjà hyper dynamique, à un autre niveau et mettre des assises pour le futur de développement des secteurs des technologies et de la nouvelle économie», a-t-il souligné.

«Le projet QScale positionnera le Québec comme un leader mondial dans le traitement des données, la valorisation des rejets thermiques et l’intelligence artificielle. C’est une excellente nouvelle aujourd’hui pour la Ville de Lévis, son développement et sa filière agroalimentaire. C’est une décision stratégique pour le Québec, créatrice d’avenir et d’emplois à valeur ajoutée. Lévis est maintenant une référence en la matière», a mentionné, Gilles Lehouillier.

Les plus lus

Un champ d’avoine à la maison

René Gélinas réside à Saint-Nicolas. Au printemps, il a fait la semence d’avoine devant son domicile. On peut maintenant y retrouver une parcelle de champ doré dont il en fera la récolte en septembre.

L'urgence du Centre Paul-Gilbert rouvrira dimanche

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 7 septembre, que l'urgence ambulatoire du Centre Paul-Gilbert de Charny reprendra ses activités habituelles à compter du 12 septembre prochain.

Un jeune cycliste happé par une voiture à Saint-Nicolas

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) est intervenu le 10 septembre au soir après avoir reçu un appel concernant une collision entre un cycliste et une voiture dans le secteur Saint-Nicolas. Le jeune cycliste de 17 ans a été transporté à l’hôpital puisqu’il était dans un «état critique».

Chronique historique - Une publication centenaire

Ce n’est pas tous les jours qu’une publication franchit le cap des 100 ans. C’est pourtant ce qui se passe cette année pour L’Écho du Collège de Lévis, périodique intergénérationnel qui permet d’entretenir un contact avec les anciens et anciennes du Collège depuis un siècle.

La «colonne vertébrale» du circuit cyclable lévisien annoncé officiellement

Lors d’un point de presse, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a cnofirmé que la nouvelle piste cyclable multifonctionnelle qui longera le boulevard Guillaume-Couture sur une distance d’un peu plus de 14 km entre le Cégep de Lévis et la tête des ponts deviendra réalité. En 2022, une première phase de 4,8 km sera réalisée.

COVID-19 : la quatrième vague commence à prendre de l'ampleur dans la région

Selon le bilan régional sur l'évolution de la pandémie publié mardi par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), des augmentations de plusieurs indicateurs, dont le nombre de nouveaux cas et le nombre de cas actifs, ont été enregistrées au cours des huit derniers jours.

Le centre sportif du campus de Lévis de l’UQAR inauguré

C’est le 31 août qu’a eu lieu l’inauguration du centre sportif du campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) par le recteur de l’UQAR, François Deschênes, accompagné de la ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest, du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et du président de l’Association générale des étudiantes et des étudiant...

Vers une grève dans certains CPE de la région?

Réunies en assemblée générale le 1er septembre, les membres du Syndicat des travailleuses et des travailleurs des CPE de Québec–Chaudière-Appalaches–CSN ont voté à «forte majorité» en faveur d’un mandat de grève de dix jours à utiliser au moment jugé opportun.

COVID-19 : nouvel appel à la vaccination par les autorités

Le premier ministre du Québec, François Legault, le ministre de la Santé de la province, Christian Dubé, et le directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, ont fait le point sur la situation sanitaire de la province, le 7 septembre dernier. Si M. Legault a indiqué que les Québécois devront «apprendre à vivre avec le virus», il a demandé une nouvelle fois à ses concitoyens non vaccinés ...

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 1er septembre 2021

Les membres du conseil d’administration de la FADOQ – Régions de Québec et Chaudière-Appalaches sont heureux d’annoncer la nomination de Guy Bonneau (1re photo) à titre de nouveau président de l’organisation. En fonction depuis les dernières semaines, il ira à la rencontre des membres lors de la tournée automnale. Cette tournée de toutes les sous-régions lui donnera l’occasion de rencontrer les me...