Selon l’étude de l’INSPQ, on a constaté une surmortalité de 25 % lors de la première vague de COVID-19 qui a notamment frappé les RPA et les CHSLD. CRÉDIT : CISSS-CA

L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a révélé les résultats d’une étude qu’elle a menée afin de constater une corrélation entre le nombre de décès et la pandémie dans la dernière année. Selon ces résultats, l’INSPQ constate une surmortalité globale de 9 % en 2020, c’est-à-dire 5 400 décès, de toutes causes, de plus que ce qui était estimé, avec une marge de variation de 4 004 à 6 687 décès.

Malgré toutes les mesures mises en place pour éviter les décès, la pandémie a entraîné une mortalité beaucoup plus importante par rapport à une année moyenne», a souligné Marie-Hélène Guertin, conseillère scientifique à l’INSPQ et autrice principale de l’étude.

En effet, ce sont 64 025 décès toutes causes confondues qui ont été comptabilisés dans la province entre le 23 février 2020 et le 2 janvier 2021 comparativement à la tendance qui estimait 58 625 décès pour cette même période.

Malgré que la surmortalité est de 5 400 décès durant la période observée par l’étude, ce sont 8 489 décès qui sont liés à la COVID-19. Cette statistique est explicable par le fait que l’INSPQ a observé une diminution des autres causes de décès, notamment en raison des mesures sanitaires mises en place par la Santé publique afin de combattre la COVID-19.

Notons que la Santé publique attribuait un décès à la COVID-19 dès que la personne décédée était infectée, qu’elle en soit la cause principale ou secondaire.

Un important taux de surmortalité lors de la première vague

Durant la première vague de COVID-19, soit entre le 22 mars et le 27 juin 2020, l’INSPQ a constaté un taux de surmortalité de 25 %. Au cours de cette période, ce sont 4 500 décès excédentaires qui ont été enregistrés, dont plus de 30 % était des personnes de 80 ans et plus. Ces chiffres s’expliquent par l’entrée du virus dans les RPA et CHSLD du Québec de façon «disproportionnelle» comparativement au reste de la population.

Pour la période de la deuxième vague, s’étirant du 13 septembre au 2 janvier selon l’étude, 1 200 décès excédentaires ont été enregistrés, soit 6 % de plus que les estimations. Ces décès supplémentaires ont été répartis de façon «semblable» entre les différents groupes d’âge, indique l’INSPQ. Soulignons toutefois que ces données ne comprennent pas la hausse importante des cas survenue entre les mois de janvier et février 2021.

Au cours des 20 dernières années, il n’y a pas eu une hausse des mortalités aussi significative au Québec, selon ce que rapporte l’INSPQ.

Pour établir les paramètres de cette étude, les chercheurs de l’établissement public se sont basés sur les statistiques des huit dernières années, tout en prenant en compte l’âge, les tendances annuelles et l’accroissement démographique. L’INSPQ ajoute également que ce rapport est partiel, qu’il ne reflète qu’une portion de la pandémie et que d’autres données et études permettront aux chercheurs d’observer l’ampleur des impacts du coronavirus dans la province.

Les plus lus

Un champ d’avoine à la maison

René Gélinas réside à Saint-Nicolas. Au printemps, il a fait la semence d’avoine devant son domicile. On peut maintenant y retrouver une parcelle de champ doré dont il en fera la récolte en septembre.

L'urgence du Centre Paul-Gilbert rouvrira dimanche

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 7 septembre, que l'urgence ambulatoire du Centre Paul-Gilbert de Charny reprendra ses activités habituelles à compter du 12 septembre prochain.

Un jeune cycliste happé par une voiture à Saint-Nicolas

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) est intervenu le 10 septembre au soir après avoir reçu un appel concernant une collision entre un cycliste et une voiture dans le secteur Saint-Nicolas. Le jeune cycliste de 17 ans a été transporté à l’hôpital puisqu’il était dans un «état critique».

Chronique historique - Une publication centenaire

Ce n’est pas tous les jours qu’une publication franchit le cap des 100 ans. C’est pourtant ce qui se passe cette année pour L’Écho du Collège de Lévis, périodique intergénérationnel qui permet d’entretenir un contact avec les anciens et anciennes du Collège depuis un siècle.

COVID-19 : la quatrième vague commence à prendre de l'ampleur dans la région

Selon le bilan régional sur l'évolution de la pandémie publié mardi par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), des augmentations de plusieurs indicateurs, dont le nombre de nouveaux cas et le nombre de cas actifs, ont été enregistrées au cours des huit derniers jours.

La «colonne vertébrale» du circuit cyclable lévisien annoncé officiellement

Lors d’un point de presse, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a cnofirmé que la nouvelle piste cyclable multifonctionnelle qui longera le boulevard Guillaume-Couture sur une distance d’un peu plus de 14 km entre le Cégep de Lévis et la tête des ponts deviendra réalité. En 2022, une première phase de 4,8 km sera réalisée.

Le centre sportif du campus de Lévis de l’UQAR inauguré

C’est le 31 août qu’a eu lieu l’inauguration du centre sportif du campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) par le recteur de l’UQAR, François Deschênes, accompagné de la ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest, du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et du président de l’Association générale des étudiantes et des étudiant...

Vers une grève dans certains CPE de la région?

Réunies en assemblée générale le 1er septembre, les membres du Syndicat des travailleuses et des travailleurs des CPE de Québec–Chaudière-Appalaches–CSN ont voté à «forte majorité» en faveur d’un mandat de grève de dix jours à utiliser au moment jugé opportun.

COVID-19 : nouvel appel à la vaccination par les autorités

Le premier ministre du Québec, François Legault, le ministre de la Santé de la province, Christian Dubé, et le directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, ont fait le point sur la situation sanitaire de la province, le 7 septembre dernier. Si M. Legault a indiqué que les Québécois devront «apprendre à vivre avec le virus», il a demandé une nouvelle fois à ses concitoyens non vaccinés ...

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 1er septembre 2021

Les membres du conseil d’administration de la FADOQ – Régions de Québec et Chaudière-Appalaches sont heureux d’annoncer la nomination de Guy Bonneau (1re photo) à titre de nouveau président de l’organisation. En fonction depuis les dernières semaines, il ira à la rencontre des membres lors de la tournée automnale. Cette tournée de toutes les sous-régions lui donnera l’occasion de rencontrer les me...