18 femmes ont tenu des roses pour symboliser les 16 femmes et les 2 enfants qui ont été assasinés lors de la vague de féminicides survenue cette année au Québec. CRÉDIT : JOSYANNE PRESCOTT

À la mémoire des 16 femmes et des 2 enfants qui ont perdu la vie en 2021 dans un contexte de violence conjugale et pour dénoncer les violences faites aux femmes, plusieurs groupes de femmes de la Chaudière-Appalaches se sont rassemblés le 6 octobre devant les bureaux du député de Lévis, François Paradis.

Sous l’initiative des quatre maisons d’hébergement de la Chaudière-Appalaches, les groupes de femmes ont joint leur voix lors de cette vigie pour témoigner de leur solidarité auprès des femmes victimes et de leur entourage.

«Ensemble, les groupes de femmes élèvent leurs voix pour dire haut et fort qu’une femme ne devrait plus jamais être victime d’un homme en raison de son statut de femme, et encore moins par amour. L’amour ne tue pas! C’est assez!», a-t-on pu entendre lors de l’allocution de multiples femmes lors de la vigie.

C’est chargé d’émotions avec les voix tremblantes que les noms des 16 femmes assassinées ont été nommés. Pour chacune d’elles, une rose blanche a été déposée au sol. Les participantes ont aussi rendu hommage aux deux enfants qui ont perdu la vie lors de féminicides par des roses de couleur jaune. À la suite de l’allocution, une minute de silence s’en est suivie.

Lors du rassemblement fort en symbolisme, plusieurs femmes arboraient le ruban blanc contre la violence faite aux femmes ou encore des chandails à l’effigie d’Une pour toutes. Des femmes avaient aussi, avec elles, des affiches avec les photos de chacune des victimes et des banderoles, sur lesquelles on pouvait lire «Pas une de plus».

«Il faut reconnaître, nommer et dénoncer les violences faites aux femmes. Elles font partie d’un système qui favorise les inégalités entre les femmes et les hommes. Le gouvernement doit voir l’urgence d’agir et mettre en place des mesures démontrant la prise en considération des enjeux en condition féminine. Du financement oui, mais aussi des mesures sociales concrètes pour que cette violence des hommes envers les femmes cesse rapidement», a mentionné Karine Drolet, la directrice générale du Réseau des groupes de femmes de Chaudière-Appalaches (RGFCA) qui a coordonné l’événement.

Passer à l’action

Bien qu’elles soient reconnaissantes des sommes offertes par le gouvernement dans la lutte contre la violence faite aux femmes, les femmes et groupes de femmes de la Chaudière-Appalaches croient tout de même que des mesures devraient être prises et des actions mises en place pour éviter que d’autres drames ne se reproduisent.

«La violence est un problème de société et il faut que la société se mette en œuvre pour l’enrayer», a soutenu la directrice de la Jonction pour elle, Michelle Paré. «Personne n’est en sécurité tant que nous ne sommes pas toutes en sécurité, a ajouté une autre femme.»

Les personnalités politiques de la ville ont été invitées à se rendre sur place. Le député François Paradis était notamment représenté par son attaché politique en raison de sa présence à l’Assemblée nationale.

Les plus lus

Incendie majeur à la Davie

Avec l'aide des sapeurs du chantier maritime, plusieurs équipes du Service de la sécurité incendie de la Ville de Lévis (SSIVL) sont actuellement déployées au Chantier Davie, à Lauzon, afin de combattre un important brasier qui s'est déclaré ce matin dans l'un des entrepôts de l'entreprise.

De nouveaux locaux à la hauteur de la demande

L’inauguration des nouvelles installations du comptoir alimentaire le Grenier, situé au sous-sol de l’église Christ-Roi, a eu lieu en présence du président du conseil d’administration de l’organisation, Yvon Gosselin, des coprésidents d’honneur de la campagne de financement, René Bégin, président du conseil d’administration de la Caisse Desjardins de Lévis, et Gilles Lehouilier, maire sortant de L...

Santé : l'urgence de l'Hôtel-Dieu de Lévis à éviter, la situation épidémiologique encore stable

Si la situation épidémiologique de la Chaudière-Appalaches n'a pas trop changé, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a lancé un appel aux citoyens, dans son bilan régional publié mercredi. L'organisation demande en effet aux gens de la région d'éviter l'urgence de l'Hôtel-Dieu de Lévis si leur état de santé ne nécessite pas une intervention urgente.

COVID-19 : la Santé publique régionale tire la sonnette d'alarme

Par voie de communiqué, la Direction régionale de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a partagé son inquiétude face à la détérioration de la situation épidémiologique de la région.

Nouveau défi sportif pour la Fondation Ancrage Jeunesse

La Fondation Ancrage Jeunesse a joint ses forces avec la Fondation Jeunesse du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) ainsi qu'avec le Gym Facteur 23 afin de créer un événement sportif à Lévis. L’activité a pour but d’amasser des fonds pour aider et soutenir les jeunes qui sont suivis par la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ). Le Défi Facteur...

L’homme disparu dans les eaux du fleuve a été retrouvé

Le Lévisien disparu dans les eaux du fleuve Saint-Laurent après que son embarcation eu chaviré a été retrouvé samedi en après-midi.

Une rentrée appréciée au Collège

Près d’un mois après la reprise des classes dans l’institution du Vieux-Lévis, les dirigeants du Collège de Lévis se réjouissent des premières semaines de l’année scolaire 2021-2022, lors de laquelle les élèves de l’école secondaire privée ont pu vivre une rentrée plus normale que l’an dernier.

Soins de santé dans la région : une situation alarmante

Avec un système de la santé déjà fatigué avant même la pandémie de COVID-19, le syndicat des professionnels en soins de Chaudière-Appalaches craint arriver à un point de non-retour dans le prochain mois. Selon l’organisation syndicale, les hôpitaux de Lévis, Montmagny, Saint-Georges et Thetford Mines pourraient se retrouver en bris de service après le 15 octobre prochain, date où le personnel soig...

Un nouveau service pour les aînés offert par les Lions

Le Club Lions Saint-Étienne/Saint-Nicolas/Saint-Rédempteur a inauguré son tout nouveau vélo-calèche, le 23 septembre dernier. Ce nouveau moyen de transport permettra d’offrir des balades à vélo aux résidents de résidences pour aînés du territoire couvert par le club.

Un périple cycliste et généreux couronné de succès

C’est du 23 août au 1er septembre que les Lévisiens Ghyslain Bergeron, Richard Carrier, Jean-Yves Goineau et Yvan Laurin ont réalisé le Défi Vélo Gaspésie au profit de la Maison de soins palliatifs du Littoral (MSPL). Leur randonnée cycliste de 600 kilomètres entre Kamouraska et Percé a finalement permis de récolter plus de 15 000 $ pour l’organisme lévisien.