Des travailleuses lévisiennes de CPE ont notamment manifesté près du boulevard Guillaume-Couture, lundi, dans le cadre des moyens de pression de la FIPEQ-CSQ. CRÉDIT : COURTOISIE

91,2 % des membres de la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) œuvrant dans les centres de la petite enfance (CPE) qui se sont exprimées ont voté en faveur du déclenchement d'une grève générale illimitée. Le syndicat en a fait l'annonce mercredi en fin de journée.

La FIPEQ-CSQ entend utiliser ce nouveau moyen de pression «au moment jugé opportun». Avec ce mandat, le syndicat espère faire débloquer les négociations avec le gouvernement provincial pour le renouvellement de la convention collective des travailleuses des CPE, échue depuis plus d'un an et demi. 

Les deux parties ne s'entendent toujours pas au niveau des augmentations salariales que devraient recevoir les travailleuses dans le cadre du nouveau contrat de travail.

«La parole était au personnel CPE aujourd'hui. Depuis le début de cette négociation, le gouvernement impose sa vision plutôt que d'écouter les demandes syndicales en affirmant qu'il connaît la réalité du terrain. C'est un rappel à l'ordre sans nuance qui est lancé aujourd'hui au gouvernement qu'il doit négocier de bonne foi plutôt que de contourner les syndicats par des manœuvres douteuses», a soutenu la présidente de la FIPEQ-CSQ, Valérie Grenon.

Notons qu'une rencontre entre le comité de négociation nationale de la FIPEQ-CSQ et la partie patronale est prévue demain. Fort de son mandat de grève générale illimitée, le syndicat espère que Québec déposera de nouvelles offres qui s'approcheront de ses demandes.

«Une chose est claire : si les représentants du Conseil du trésor n'ont pas de nouveaux mandats que leur fameux 2-2-2, soit 6 % d'augmentation sur trois ans, la discussion sera brève», a menacé Mme Grenon.

Du même souffle, la FIPEQ-CSQ a demandé aux parents d'enfants fréquentant des CPE de demeurer solidaires des travailleuses. Le syndicat leur demande de faire pression sur leur député provincial pour faire débloquer les négociations.

«Nous avons besoin des parents pour faire bouger les choses. Votre appui depuis le début du conflit est inestimable. Nous agissons aujourd'hui avec vous pour éviter les bris de service de demain», a conclu la présidente de la FIPEQ-CSQ.

Les plus lus

Les élections municipales minute par minute

C'est aujourd'hui que les Québécois sont appelés aux urnes afin de choisir leurs élus municipaux. Comme à son habitude, le Journal de Lévis vous propose une couverture de cette journée décisive minute par minute afin que vous puissiez connaître les derniers développements de la fin de la campagne à Lévis ainsi qu'à Saint-Anselme et Saint-Michel-de-Bellechasse.

Une exception qui vire au cauchemar

Charlotte (nom fictif) est l’une des Québécoises qui peut profiter de l’exemption de porter le masque dans les lieux publics, en raison de sa condition médicale. Depuis juillet 2020, ce droit s’est transformé en chemin de croix pour la Lévisienne qui fait face à plusieurs refus dans des commerces de la région.

Beaumont fêtera en grand en 2022

C’est en présence de plusieurs partenaires et d’élus de la région que le comité organisateur des fêtes du 350e anniversaire de Beaumont a dévoilé, le 3 novembre, la programmation et le logo des festivités qui se dérouleront l’an prochain dans la municipalité bellechassoise.

Noyade à Breakeyville : un homme retrouvé dans sa piscine

Un homme de 54 ans à mobilité réduite a été retrouvé inanimé au fond de sa piscine samedi en fin d’après-midi, à Breakeyville.

Le Club de golf Beaurivage s’animera pour la saison hivernale

Les nouveaux propriétaires du Club de golf Beaurivage lanceront cet hiver la première programmation hivernale du club de golf situé à Saint-Étienne-de-Lauzon. Au menu, sentiers de patin, de raquette ainsi que pistes de ski de fond.

Loïc Mathieu prépare un nouveau cadeau pour le CPSL

Après avoir réuni plus de 4 000 $ pour le Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) lors de la dernière Guignolée du Dr Julien, Loïc Mathieu récidive cet automne. Comme l’an dernier, l’adolescent lévisien récolte de nouveau des contenants consignés afin de supporter financièrement l’organisme basé dans le Vieux-Lévis.

Le Lab22 s’impliquera à l’École Marcelle-Mallet

Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’action jeunesse, le gouvernement du Québec annonçait que le Secrétariat de la jeunesse du Québec investira 3 M$ sur trois ans pour soutenir la démarche du Lab22 qui vise à accompagner et soutenir les écoles dans leur transition écologique, le 22 octobre dernier. 19 écoles du Québec, dont l’École Marcelle-Mallet, ont été sélectionnées pour participer à ce...

Une première pelletée de terre pour le pavillon d’enseignement préclinique de la Chaudière-Appalaches

Les travaux de construction du nouveau pavillon d’enseignement préclinique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) sur le site de l’Hôtel-Dieu de Lévis ont été inaugurés, le 4 novembre dernier. Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Danielle McCann, min...

COVID-19 : Québec recule face à la vaccination obligatoire dans le réseau de la santé

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a annoncé, le 3 novembre, que le gouvernement du Québec reculera concernant sa décision d’imposer la vaccination obligatoire au personnel du réseau de la santé qui devait être en vigueur à compter du 15 novembre prochain. Cependant, M. Dubé a indiqué qu’«on passe de la vaccination obligatoire au dépistage obligatoire» puisque les emp...

10 ans pour la Maison de soins palliatifs du Littoral

En activité depuis le 11 novembre 2011, la Maison de soins palliatifs du littoral (MSPL) fêtera le 11 novembre prochain ses 10 ans. L’organisme, qui a pour mission d’accompagner les personnes en fin de vie, a réussi, lors de la dernière décennie, à aider aux alentours de 1 200 personnes et leur famille.