«On apprend l’anglais, l’espagnol, l’allemand, différentes langues et bien pour moi les dates, c’est un langage.» CRÉDIT : COURTOISIE

La méthode de la numérologie est un outil créé par Thérèse Gagnon qui permet de mieux comprendre les événements et la signification de dates importantes. Chiffres et dates : messages au quotidien est le 12e livre de l’autrice paru récemment. Un outil de compréhension, mais aussi de développement personnel, qui tend vers un voyage intérieur et permet de reprendre le pouvoir sur sa vie.

«C’est un outil qui nous amène à comprendre les évènements qui nous arrivent dans notre vie. Par exemple, une dame a son anniversaire, son fils part et à la suite d’un accident décède. Moi, selon la date, je vais analyser la date pour voir qu’est-ce qu’elle signifie et souvent ça va venir désamorcer un paquet de choses. C’est un outil qui aide à aller chercher les forces qui se développent derrière les événements, des cadeaux mal emballés», a illustré l’autrice de Beaumont.

Depuis maintenant 25 ans, Thérèse Gagnon travaille et utilise la numérologie. C’est le deuxième ouvrage du genre que Mme Gagnon publie. En effet, elle avait écrit un livre similaire en 2002, mais au fil des ans elle a travaillé sa méthode et décidé de peaufiner ce dernier. Il y a quatre ans, elle a cessé la publication de son premier livre et maintenant, le nouveau est disponible en librairie.

On retrouve dans ses écrits les définitions des jours du mois, des mois, des années ainsi que comment faire l’analyse d’un événement, d’un numéro ou d’un chiffre marquant. En regardant directement la signification d’un nombre ou en additionnant les chiffres, les gens peuvent s’associer aux paroles du livre.

«On apprend l’anglais, l’espagnol, l’allemand, différentes langues et bien pour moi les dates c’est un langage. Ça fait plus de 25 ans que je l’utilise et il s’est développé de plus en plus. C’est un outil qui sert à démystifier des choses ou des patterns qui se répètent dans la vie. Les gens peuvent s’attendre à reprendre le pouvoir sur leur vie. Parfois, ils peuvent être dans certains patterns de comportement. Il faut voir la puissance qu’ils possèdent en dedans d’eux pour retrouver la confiance en eux, l’estime de soi et être le seul et unique maître de sa vie. Chaque expérience, qu’il soit facile ou difficile à quelque chose à t’apprendre», a expliqué Mme Gagnon.

L’objectif n’est pas de prendre tout à la lettre ce qu’il y a d’inscrit, mais bien d’utiliser les notions qui sont plus révélatrices afin de mieux comprendre les situations ou encore se comprendre soi-même. La méthode mise de l’avant dans ce recueil ramène principalement à soi, à travailler afin d’avoir le pouvoir sur soi-même.

Elle assure qu’elle n’utilise pas la méthode pour influencer ses décisions, car à ce moment-là ce ne serait plus d’accueillir, mais plutôt d’essayer de contrôler la vie. Mme Gagnon dit aller voir les dates après que celles-ci soient arrivées et incite grandement les gens à faire de même pour bien respecter la mission première de la méthode, prendre le pouvoir sur sa vie et accueillir.

«Pour moi, c’est de parler de chiffres. Je l’appelle le langage de l’union du corps de l’âme et de l’esprit. Tout a un lien, tout est là pour nous apprendre à être bien», a-t-elle conclu.

Dans un autre ordre d’idées, le Salon international du Mieux-Être, événement dont Thérèse Gagnon était l’instigatrice, reviendra peut-être pour une nouvelle édition améliorée. Sous le thème de l’unité, cette nouvelle édition pourrait s’avérer plus consacrée à la pratique qu’à la théorie. Toutefois, le projet est toujours en développement.

Les plus lus

Plusieurs occasions pour célébrer le Québec

Avec la reprise des activités dans la société, les occasions de souligner la Fête nationale du Québec seront nombreuses dans le Grand Lévis, les 22, 23 et 24 juin prochains.

Programmation dévoilée pour le Festibière de Lévis

En vue de sa quatrième édition qui se déroulera du 30 juin au 3 juillet au quai Paquet, le Festibière de Lévis a dévoilé la programmation détaillée de sa mouture 2022, le 6 juin.

École anglophone à Lévis : début de la construction

La première pelletée de terre de l’école anglophone, située sur le chemin du Sault à Saint-Romuald, a eu lieu le 17 juin. Quelques porte-parole de la Commission scolaire Central Québec (CSCQ) en ont profité pour faire un discours, et donner des détails sur le dossier.

La Fête de la famille misera sur des classiques

Après une pause forcée de deux ans en raison de la pandémie, la Fête de la famille de Lévis sera de retour au centre communautaire de Saint-Rédempteur (1325, rue de Saint-Denis), les 10, 11 et 12 juin. Lors de la 13e édition de l’événement lévisien, les familles de la région pourront profiter de plusieurs activités qui amuseront autant les petits que les grands.

Québec veut en finir avec les véhicules sur la traverse Québec-Lévis

Le gouvernement Legault pense à remplacer par des navettes fluviales destinées aux cyclistes et piétons, les navires actuels qui arriveront en fin de vie dans dix ans.

Projet UMANO : inauguration d’une piste multiroulante

Le Groupe CSB a officiellement inauguré une piste multiroulante publique ce matin, sur le chemin des Forts à Lévis. Cette installation qui fait partie du projet immobilier UMANO, est unique en son genre à Lévis et les envions.

Décès de Monique Labrecque : la coroner recommande une meilleure couverture ambulancière à Lévis

Le Bureau du coroner a déposé, le 22 juin dernier, le rapport de Me Geneviève Thériault concernant le décès de la Lévisienne Monique Labrecque, dans la soirée du 24 mai 2020. Dans son rapport, la coroner recommande au Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) ainsi qu’au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) «de compléter promptement l’évaluat...

Chronique historique - Une énigme historique de temps de guerre

Un article de journal du 1er juillet 1915 nous raconte la découverte à Lévis en juin 1915 d’un mystérieux dépôt de dynamite près du parc Shaw, site actuel de la Terrasse du Chevalier-De Lévis. À moins d’avis contraire, cette histoire reste, encore aujourd’hui, à résoudre.

De Lévis à Vancouver en vélo tandem

Destination commune, c’est le projet de deux amoureux de vélo qui se sont lancé le défi de traverser le Canada. Tout au long de leur périple, Ella Sargent et Rémi Proteau animeront des activités pour promouvoir la pratique cycliste. L’équipage s’est lancé dans l’aventure le 30 mai dernier.

Un Lévisien rencontre ses héros

Une rencontre entre un citoyen lévisien, victime d’un incendie, et les pompiers qui lui ont sauvé la vie, a eu lieu ce matin à la caserne 1 sur le boulevard Guillaume-Couture. Une vague de témoignages émouvants a été partagée par les personnes impliquées lors de cette réunion qui a pris la forme d’un point de presse.