CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Les élus lévisiens se sont réunis pour la première fois en 2022 lors d’une séance ordinaire du conseil municipal de la Ville, le 24 janvier dernier. Voici un résumé des sujets qui ont été abordés ainsi que des décisions prises par les échevins lors de la réunion.

Le maire commente l’actualité

En marge de la séance du conseil, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a donné son opinion sur certains sujets d’actualité, lors d’une mêlée de presse virtuelle. À quelques jours d’une rencontre avec des ministres du gouvernement provincial et le député provincial des Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard, pour discuter de ce dossier, le premier citoyen a rappelé qu’il désirait que des actions soient posées afin de résoudre les problèmes d’odeur de l’usine Sanimax de Charny.

«Ce que nos citoyens ont vécu l’été dernier, c’est carrément indécent et inacceptable. On va voir ce qu’ils ont à proposer, mais assez, c’est assez. Est-ce que les camions qui transportent les matières animales à l’usine sont réfrigérés? Est-ce que ces camions sont dans une zone d’attente où les odeurs se propagent? Est-ce qu’on doit avoir des entrepôts d’accueil réfrigérés pour isoler l’odeur? Est-ce que l’usine dépasse sa capacité maximale de production? Nous voulons des solutions permanentes pour que les odeurs cessent. En tant que bon citoyen corporatif, Sanimax doit agir pour redonner une qualité de vie aux citoyens», a déclaré M. Lehouillier.

Dans un autre ordre d’idées, le maire a indiqué que la Ville de Lévis travaille sur des mesures pour aider de nouveau les commerçants frappés par les restrictions sanitaires en vigueur depuis la fin de l’année dernière. Comme en 2021, Gilles Lehouillier a de nouveau livré un plaidoyer pour que le gouvernement provincial autorise rapidement la relance des activités des commerces.

Bonification du budget pour l’agrandissement du VBP

Lors de la séance du conseil, les élus ont adopté une résolution afin que la Ville se conforme à des conditions demandées par le ministère de la Culture et des Communications (MCC) dans le cadre d’une demande de subvention pour l’agrandissement du Vieux Bureau de Poste (VBP) de Saint-Romuald.

Selon les normes du MCC, le budget préliminaire du projet, évalué à 8,4 M$ par la Ville, n’est pas suffisant. Le MCC demande que la municipalité réserve plutôt 10,6 M$ pour l’agrandissement. Concrètement, les conseillers ont donc autorisé que la somme investie par la Ville pour réaliser le projet passe de 3,3 M$ à 5,5 M$, un investissement conditionnel à l’aide financière de Québec. En effet, le montage financier serait complétée par une subvention de 5,1 M$.

Également, la résolution adoptée par le conseil permet de remplir une seconde condition du MCC, soit que la Ville approuve une entente d’occupation exclusive avec Diffusion avant-scène, l’organisme qui gère le VBP, afin que le ministère ait l’assurance que le lieu sers majoritairement à des fins culturelles.

Vente de terrains dans le parc industriel de Lauzon

Le conseil municipal a également donné son accord à la vente de parties de lots dans le parc industriel de Lauzon, sur la rue des Cordiers, à Centre de distribution Transrapide, une filiale du Groupe Transrapide. L’entreprise a ainsi acquis à la municipalité une partie du lot 3 017 855 (208 236,45 pieds carrés), une autre partie du lot 3 017 855 (208 236,45 pieds carrés) ainsi qu’une partie du lot 3 021 186 (139 913,61 pieds carrés) pour une somme totale de plus de 2,2 M$, plus taxes si applicable. Le produit net de la vente sera versé par la Ville à la réserve financière pour fins de développement du territoire en matière économique, environnementale, patrimoniale et historique.

Décisions environnementales

Dans un autre ordre d’idées, les conseillers se sont penchés sur deux résolutions liées à l’environnement. Le conseil a autorisé le dépôt d’une demande de subvention à Recyc-Québec afin de mettre en place un programme d’aide financière pour l’acquisition de produits d’hygiène lavables pour les femmes. Grâce à une somme de 165 300 $, l’initiative durerait d’abord 18 mois. Recyc-Québec financerait 70 % de cette enveloppe, avec une subvention de 115 710 $, tandis que la municipalité injecterait 49 590 $ dans le projet.

De plus, le conseil municipalité a autorisé l’administration à transmettre une demande au ministère des Affaires municipales afin qu’il accorde la permission à la Ville de conclure une entente de gré à gré avec la Ressourcerie de Lévis pour la gestion de certaines matières résiduelles.

En 2016, la municipalité avait obtenu une telle permission pour ne pas aller en appel d’offres afin de confier pour un mandat de cinq ans à la Ressourcerie de Lévis la récupération de plusieurs matières, comme des vêtements, des équipements informatiques, des appareils électroniques, des articles de sports et des jouets. Satisfaite de l’entente, la Ville veut renouveler le pacte qui est échu depuis le 31 décembre dernier.

Modifications au code d’éthique et de déontologie

 Lors de la séance du 24 janvier, un avis de motion a été donné puisque le conseil municipal adoptera lors d’une prochaine séance un règlement qui modifiera le code d’éthique et de déontologie des élus de Lévis. Ces changements sont nécessaires en raison de la nouvelle Loi sur l’éthique et la déontologie en matière municipale.

Principalement, les modifications touchent les incivilités, la bonne conduite des membres du conseil ainsi que l’interdiction d’accepter un don ou un cadeau d’un fournisseur de la Ville. Notons qu’en raison de la Loi sur l’éthique et la déontologie en matière municipale, les codes d’éthique et de déontologie des employés des cabinets politiques ainsi que des employés de la Ville de Lévis seront révisés au cours des prochaines semaines.

Nominations à la haute direction

Les échevins ont approuvé deux nominations à la haute direction de la Ville de Lévis. D’abord, les élus ont adopté une résolution pour promouvoir Luc De La Durantaye, le directeur du Service de sécurité incendie de la Ville de Lévis (SSIVL), à titre de directeur général adjoint – services de proximité par intérim de la Ville de Lévis dès le 25 janvier.

Celui qui conservera ses fonctions de directeur du SSIVL pendant ce mandat remplacera Gaétan Drouin. Ce dernier a quitté son poste à la Ville de Lévis l’automne dernier afin de devenir directeur général adjoint de la Ville de Sherbrooke. Avant son passage à la Ville de Lévis, M. Drouin a travaillé plusieurs années au sein du service de sécurité incendie de Sherbrooke, notamment à titre de directeur.

Ensuite, le conseil municipal a autorisé l’embauche de David Boudreault à titre de directeur des transports et de la mobilité durable. Actuel directeur général de la gestion des projets routiers et de l’encadrement en exploitation au ministère des Transports du Québec, il entrera en poste le 21 février prochain. Depuis quelques mois, ce poste était occupé d’une façon intérimaire par Dominic Deslauriers, le directeur général adjoint – développement durable de la Ville de Lévis.


Les plus lus

La «Grande Dame de la Barricade» s’éteint

Figure de proue et copropriétaire du légendaire Bar La Barricade, Johanne Carrier nous a malheureusement quittés à l’âge de 63 ans, le 24 avril dernier. Personnage iconique du Vieux-Lévis, la dame de la mythique institution vieille de bientôt 50 ans située sur la côte du Passage laissera une empreinte indélébile dans le cœur de tous ceux qu’elle a croisés.

Une figure économique connue candidate du PCQ à Lévis

Le chef du Parti conservateur du Québec (PCQ), Éric Duhaime, a dévoilé, le 19 mai, la candidate qui représentera ses couleurs dans la circonscription de Lévis à la prochaine élection provinciale prévue à l’automne prochain. Ainsi, l’ancienne conseillère municipale et femme d’affaires lévisienne, Karine Laflamme, tentera d’obtenir la confiance des Lévisiens.

Première réussie pour Country Storm

Tenue du 5 au 7 mai à Saint-Étienne-de-Lauzon, la première édition de Country Storm a été couronnée de succès.

La boutique du QUARTIER ouvrira bientôt ses portes

Nouveau projet développé par Mon Quartier de Lévis, la boutique du QUARTIER ouvrira bientôt ses portes pour la première fois. Dès le 3 juin, les visiteurs du Vieux-Lévis pourront s’arrêter au 78, côte du Passage afin de découvrir les entrepreneurs retenus qui donneront vie à ce commerce d’un nouveau genre.

Aménagement : Lévis présente un nouveau schéma «porteur d’avenir»

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ainsi que le président de la commission consultative d’urbanisme et d’aménagement et conseiller municipal du district Saint-Jean, Guy Dumoulin, ont dévoilé, le 29 avril, les détails entourant le Schéma d’aménagement et de développement de Lévis révisé. Dans le projet de schéma révisé adopté par le conseil municipal le 25 avril, l’administration Lehouillier ve...

Offrir un bouquet de fleurs pour faire connaître une mission

Fleuriste McNeil a décidé cette année de se rallier derrière la cause de la Maison de soins palliatifs du Littoral (MSPL) et vendra le Bouquet du Littoral à l’occasion de la fête des Mères afin d’amasser des fonds pour l’organisme qui accompagne les malades en fin de vie.

L’hypersexualisation de la femme renforcée par les codes vestimentaires?

Le code vestimentaire d’établissements scolaires favoriserait-il l’hypersexualisation de la femme? La réponse serait oui selon Marianne Tremblay et Rose Simard, deux élèves de secondaire cinq à l’École secondaire les Etchemins (ESLE) de Charny. Dans le cadre de leur cours d’entrepreneuriat, elles ont entamé des démarches afin de faire changer la réglementation à ce sujet.

Un homme s’extirpe des flammes à Pintendre

Une maison a été la proie des flammes sur le chemin des Sables, à Pintendre, dans la nuit de samedi à dimanche. Un homme qui se trouvait à l’intérieur a été grièvement blessé en s’échappant du domicile.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 4 mai 2022

Le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), en collaboration avec Culture Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches, lance ses appels de candidatures pour le Prix du CALQ – Artiste de l’année dans la Capitale-Nationale et le Prix du CALQ – Artiste de l’année en Chaudière-Appalaches. En décernant ces prix, le CALQ poursuit son objectif de reconnaissance publique en démontrant son appui au...

Chronique historique - Les anglophones de Lévis

En septembre 2020, le Journal de Lévis publiait un article nous apprenant qu’une école primaire de langue anglaise s’installera à Lévis en 2022. Sujet intriguant s’il en est un, l’histoire de la Rive-Sud comporte des pages qui relatent de manière éparse la présence d’une communauté anglophone qui a laissé des traces significatives et partiellement oubliées.