Anne-Èva Soucy a reçu l’honneur des mains de Jean Boulet, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale ainsi que de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration. Photo : Courtoisie

Une jeune Lévisienne de 17 ans s’est démarquée par ses implications bénévoles dans sa communauté. L’engagement d’Anne-Èva Soucy a été souligné par le gouvernement du Québec, alors qu’elle a reçu l’honneur Jeune Bénévole – Prix Claude-Masson, qui récompense des personnes âgées de 14 à 35 ans lors des prix Hommage bénévolat-Québec.

La Semaine de l’action bénévole, qui s’est déroulée du 24 au 30 avril , était l’occasion de souligner les bons coups et d’encore une fois donner au suivant. Pour Anne-Èva Soucy, donner au suivant est tout naturel. Elle n’hésite pas à aider quelqu’un dès que l’occasion s’offre à elle. C’est dès l’âge de 10 ans qu’elle a commencé à s’impliquer au quotidien.

Au primaire, elle a été bénévole comme brigadière scolaire et a fait du soutien à la lecture avec des élèves de classe spécialisée. À son entrée au secondaire au Collège de Lévis, Anne-Èva s’est impliquée comme députée au conseil d’élèves afin de mener certains projets. Une fois en secondaire deux, la jeune bénévole a rejoint le Bazar étudiant, une coopérative écoresponsable au sein duquel elle a évolué et même grimpé les échelons pour occuper le poste de gestion des ressources humaines puis la présidence.

En plus de ces implications, elle a également fait du bénévolat pour d’autres événements scolaires et communautaires, qu’ils soient de nature sportive, culturelle ou encore pour de l’aide humanitaire.

Une vague de bien-être

Le bénévolat apporte son lot de positif à Anne-Èva Soucy. En effet, aider les autres la fait se sentir bien et lors de sa première implication elle a eu la piqûre.

«J’aime vraiment aider les autres depuis mon plus jeune âge et m’investir dans la communauté. Ce sont deux choses vraiment importantes pour moi. J’ai développé une passion pour l’engagement. Juste de voir que je peux faire une différence dans la communauté avec des actions concrètes comme ça, ça me motive beaucoup», souligne-t-elle.

Selon elle, le bénévolat lui a également permis de travailler son côté plus introverti. «Ça m’aide beaucoup à développer des liens et à m’épanouir, en plus de me faire sortir de ma zone de confort», souligne-t-elle.

D’ailleurs, de recevoir un prix pour ses bonnes actions est d’autant plus valorisant puisque la jeune femme ne croyait pas le recevoir. «Je ne m’y en attendais pas du tout puisque le prix est décerné aux personnes âgées entre 14 et 35 ans. Je n’ai pas autant d’expérience qu’une personne qui a le double de mon âge, mais je me suis sentie vraiment honorée de savoir que j’avais réussi à l’obtenir», mentionne Anne-Èva Soucy.

Une seconde distinction

Une prochaine distinction attend la jeune Lévisienne. En effet, elle a appris qu’elle est récipiendaire de la Médaille du lieutenant-gouverneur pour ses implications dans la catégorie jeunesse et pour une personne qui rayonne aussi dans sa communauté.

Une mention qu’Anne-Èva recevra du lieutenant-gouverneur en personne le 22 mai prochain lors d’une cérémonie qui aura lieu à son école.

Les plus lus

Plusieurs occasions pour célébrer le Québec

Avec la reprise des activités dans la société, les occasions de souligner la Fête nationale du Québec seront nombreuses dans le Grand Lévis, les 22, 23 et 24 juin prochains.

Programmation dévoilée pour le Festibière de Lévis

En vue de sa quatrième édition qui se déroulera du 30 juin au 3 juillet au quai Paquet, le Festibière de Lévis a dévoilé la programmation détaillée de sa mouture 2022, le 6 juin.

École anglophone à Lévis : début de la construction

La première pelletée de terre de l’école anglophone, située sur le chemin du Sault à Saint-Romuald, a eu lieu le 17 juin. Quelques porte-parole de la Commission scolaire Central Québec (CSCQ) en ont profité pour faire un discours, et donner des détails sur le dossier.

La Fête de la famille misera sur des classiques

Après une pause forcée de deux ans en raison de la pandémie, la Fête de la famille de Lévis sera de retour au centre communautaire de Saint-Rédempteur (1325, rue de Saint-Denis), les 10, 11 et 12 juin. Lors de la 13e édition de l’événement lévisien, les familles de la région pourront profiter de plusieurs activités qui amuseront autant les petits que les grands.

Québec veut en finir avec les véhicules sur la traverse Québec-Lévis

Le gouvernement Legault pense à remplacer par des navettes fluviales destinées aux cyclistes et piétons, les navires actuels qui arriveront en fin de vie dans dix ans.

Projet UMANO : inauguration d’une piste multiroulante

Le Groupe CSB a officiellement inauguré une piste multiroulante publique ce matin, sur le chemin des Forts à Lévis. Cette installation qui fait partie du projet immobilier UMANO, est unique en son genre à Lévis et les envions.

Décès de Monique Labrecque : la coroner recommande une meilleure couverture ambulancière à Lévis

Le Bureau du coroner a déposé, le 22 juin dernier, le rapport de Me Geneviève Thériault concernant le décès de la Lévisienne Monique Labrecque, dans la soirée du 24 mai 2020. Dans son rapport, la coroner recommande au Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) ainsi qu’au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) «de compléter promptement l’évaluat...

Chronique historique - Une énigme historique de temps de guerre

Un article de journal du 1er juillet 1915 nous raconte la découverte à Lévis en juin 1915 d’un mystérieux dépôt de dynamite près du parc Shaw, site actuel de la Terrasse du Chevalier-De Lévis. À moins d’avis contraire, cette histoire reste, encore aujourd’hui, à résoudre.

De Lévis à Vancouver en vélo tandem

Destination commune, c’est le projet de deux amoureux de vélo qui se sont lancé le défi de traverser le Canada. Tout au long de leur périple, Ella Sargent et Rémi Proteau animeront des activités pour promouvoir la pratique cycliste. L’équipage s’est lancé dans l’aventure le 30 mai dernier.

Un Lévisien rencontre ses héros

Une rencontre entre un citoyen lévisien, victime d’un incendie, et les pompiers qui lui ont sauvé la vie, a eu lieu ce matin à la caserne 1 sur le boulevard Guillaume-Couture. Une vague de témoignages émouvants a été partagée par les personnes impliquées lors de cette réunion qui a pris la forme d’un point de presse.