Au total, ce sont 720 000 personnes qui ont assisté aux 90 événements des fêtes de Célébrations Lévis 2011. CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

C’est le 15 janvier 2011 que Lévis au cube lançait les fêtes de Célébrations Lévis 2011 sur le site du fort Numéro-Un de Lévis. Cette année-là, ce sont 90 événements étirés sur l’ensemble de l’année qui ont permis de célébrer les 375 ans de la Seigneurie de Lauzon, le 150e anniversaire de la fondation de Lévis et les 10 ans des fusions qui ont formé la nouvelle ville de Lévis. Dans le but de souligner les 10 ans de ces célébrations d’envergure, le Journal vous propose un voyage dans le temps pour se remémorer cette importante mobilisation lévisienne.

À lire aussi : L'héritage lévisien de Célébrations Lévis 2011

À la fin de l’année 2011, ce sont 720 000 personnes qui ont assisté aux événements de Célébrations Lévis 2011. De plus, 6 600 artistes et artisans, majoritairement de Lévis, ont participé à 270 représentations, expositions, compétitions, messes, conférences, ateliers et rassemblements inédits dans tous les quartiers de la ville. Les événements organisés étaient notamment séparés en trois catégories, soit Événement signature, Cuvée spéciale et Programmation intégrée.

Les 90 événements à l’horaire de la programmation de Célébrations Lévis 2011 étaient tous d’envergures différentes. Qu’elles soient grandes ou petites, chaque activité avait sa raison d’être et son importance. Les Lévisiens ont pu assister à des spectacles à grand déploiement comme à de petites prestations intimes, et ce, à travers tout le grand territoire de la ville de Lévis.

«L’objectif, c’était aussi de donner de l’envergure aux fêtes de Lévis, quelque chose de plus grand qu’une fête de quartier. C’était de donner une place à Lévis dans l’organisation de grands événements», se rappelle Sylvie Girard, qui occupait le rôle de commissaire des fêtes à l’époque.

Célébrations Lévis 2011 avait un budget établi à près de 10 M$, dont 2,5 M$ étaient financés par le gouvernement provincial et 1,7 M$ par le gouvernement fédéral. Même les gens d’affaires lévisiens ont été sollicités et ces derniers se sont empressés de s’impliquer dans le projet.

«Au niveau du financement, on a été au-delà de nos objectifs. Ça a été un succès phénoménal. Les gens d’affaires du Grand Lévis ont embarqué comme ce n’est pas possible et on a amassé près de 2,5 M$», partage Denis Therrien, qui était le président du conseil d’administration des festivités de 2011.

Une fierté lévisienne

 Si les célébrations ont commencé en force avec Lévis au cube, elles ont culminé lors de la présentation de Terre de héros, Lévis danse et le spectacle de Rod Stewart lors la dernière fin de semaine du mois de juillet. Ce sont près de 225 000 spectateurs répartis sur trois jours qui sont venus assistés à ces trois événements phares des fêtes.

«Le premier mot qui me vient en tête quand je me souviens des célébrations, c’est la fierté. C’était la fierté d’un milieu généreux qui s’est pris en main et qui a décidé de faire de cette année-là, une année festive. Les citoyens étaient de la fête, partout où il y avait des événements, les Lévisiens répondaient présents, ils portaient eux aussi la fierté de leur ville», explique Danielle Roy Marinelli, mairesse de Lévis de 2005 à 2013.

«Dans tous les domaines, les fêtes ont été le précurseur de quelque chose de nouveau pour la ville et la population. Les gens d’affaires, les gens du milieu politique, les citoyens ainsi que les fonctionnaires ont tous embarqué dans le projet. L’ensemble des Lévisiens avait une fierté de développer ce grand projet», ajoute Mme Girard.

En effet, c’est la population entière, tous quartiers, secteurs et intérêts confondus, qui a adhéré et voulu prendre part à Célébrations Lévis 2011.

«Les gens de Lévis sont fiers de leur ville et ils ont embarqué. Les événements qui se sont tenus, tant ceux de quartier que de masse, ont été des succès de participation sur toute la ligne. Ça a permis aux gens originaires des différents secteurs de découvrir l’ensemble de leur ville», souligne M. Therrien.

Pour Mme Roy Marinelli, les fêtes ont été synonymes de plaisir plutôt que de travail, malgré tous les efforts qui ont été nécessaires dans la mise en œuvre de cet immense projet.

«Quand on est dans un défi festif comme celui-là, ce n’est plus un défi, mais plutôt un plaisir de travailler sur un dossier comme ça. Ça sentait tellement bon, les gens étaient tellement heureux de travailler pour un projet comme celui-là et la population se mobilisait derrière les fêtes», se réjouit-elle encore aujourd’hui.

C’est cette mobilisation derrière un même but de tous les Lévisiens qui ont œuvré et participé à Célébrations Lévis 2011 qui a permis aux fêtes de connaître cet immense succès, selon les trois leaders du projet.

«Ma plus grande fierté, c’est que c’est un succès de groupe. On avait des gens de tous les secteurs de la ville, tout le monde s’est serré les coudes et nous sommes tous allés dans la même direction», indique l’ancien président du conseil d’administration des événements.

Les plus lus

Un champ d’avoine à la maison

René Gélinas réside à Saint-Nicolas. Au printemps, il a fait la semence d’avoine devant son domicile. On peut maintenant y retrouver une parcelle de champ doré dont il en fera la récolte en septembre.

L'urgence du Centre Paul-Gilbert rouvrira dimanche

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 7 septembre, que l'urgence ambulatoire du Centre Paul-Gilbert de Charny reprendra ses activités habituelles à compter du 12 septembre prochain.

Un jeune cycliste happé par une voiture à Saint-Nicolas

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) est intervenu le 10 septembre au soir après avoir reçu un appel concernant une collision entre un cycliste et une voiture dans le secteur Saint-Nicolas. Le jeune cycliste de 17 ans a été transporté à l’hôpital puisqu’il était dans un «état critique».

Chronique historique - Une publication centenaire

Ce n’est pas tous les jours qu’une publication franchit le cap des 100 ans. C’est pourtant ce qui se passe cette année pour L’Écho du Collège de Lévis, périodique intergénérationnel qui permet d’entretenir un contact avec les anciens et anciennes du Collège depuis un siècle.

Le centre sportif du campus de Lévis de l’UQAR inauguré

C’est le 31 août qu’a eu lieu l’inauguration du centre sportif du campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) par le recteur de l’UQAR, François Deschênes, accompagné de la ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest, du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et du président de l’Association générale des étudiantes et des étudiant...

La «colonne vertébrale» du circuit cyclable lévisien annoncé officiellement

Lors d’un point de presse, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a cnofirmé que la nouvelle piste cyclable multifonctionnelle qui longera le boulevard Guillaume-Couture sur une distance d’un peu plus de 14 km entre le Cégep de Lévis et la tête des ponts deviendra réalité. En 2022, une première phase de 4,8 km sera réalisée.

COVID-19 : la quatrième vague commence à prendre de l'ampleur dans la région

Selon le bilan régional sur l'évolution de la pandémie publié mardi par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), des augmentations de plusieurs indicateurs, dont le nombre de nouveaux cas et le nombre de cas actifs, ont été enregistrées au cours des huit derniers jours.

Un premier parc canin dans l’est de la ville

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a inauguré le 24 août, accompagné de Stephen Boutin président du Groupe CSB et des élus municipaux, le second parc canin lévisien. Celui-ci est situé à l’est de la ville dans le nouveau quartier UMANO, à l’arrière du campus de l’UQAR à Lévis.

Vers une grève dans certains CPE de la région?

Réunies en assemblée générale le 1er septembre, les membres du Syndicat des travailleuses et des travailleurs des CPE de Québec–Chaudière-Appalaches–CSN ont voté à «forte majorité» en faveur d’un mandat de grève de dix jours à utiliser au moment jugé opportun.

Les policiers et pompiers rendent hommage à un citoyen

Bien connu pour son apport et son soutien aux policiers et pompiers lévisiens depuis au moins 35 ans, Robert Cameron combat depuis peu une maladie grave. Pour l’aider à passer au travers de cette épreuve, les policiers et pompiers l’ont invité à prendre une photo avec eux, le 25 août dernier.