CRÉDIT : COURTOISIE

En novembre dernier, le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux du Québec, Lionel Carmant, annonçait un investissement de 19 M$ pour implanter le Réseau des éclaireurs, un programme demandant l’embauche de ressources qui pourront aller à la rencontre des personnes pour les soutenir, plutôt que d’attendre que ces dernières fassent une demande de service auprès de ressources. Pour diverses raisons, les regroupements d’organismes communautaires de la Chaudière-Appalaches, soit la Table régionale des organismes communautaires de Chaudière-Appalaches (TROCCA), la Table régionale des organismes communautaires actifs et santé mentale (TROCASM) et l’Inter CDC de Chaudière-Appalaches se sont opposés à ce projet, le 8 juillet dernier.

Le milieu communautaire de la région déplore que le ministère de la Santé et des Services sociaux implante un projet en parallèle avec le travail des organismes communautaires plutôt qu’en partenariat avec ces derniers. «Ce qu’on décrie, c’est que le ministère fait fi du professionnalisme des travailleurs du secteur communautaire, qui ont déjà cette expertise-là depuis plusieurs années», soutient Murielle Létourneau, directrice de la TROCCA.

Rappelons que le réseau d’éclaireurs vise à recruter des intervenants sociaux et communautaires qui iront à la rencontre des personnes plus vulnérables afin de leurs offrir des services et du soutien, notamment en santé mentale et psychologique.

Les organismes communautaires de la Chaudière-Appalaches craignent plutôt que le Réseau des éclaireurs puisse recruter les intervenants qu’ils emploient pour une mission similaire à celle qu’ils proposent. Également, la directrice de la TROCCA s’inquiète que la population se détache des services qu’offre le milieu communautaire si une nouvelle offre parallèle à la leur peut être mise sur pied.

«On voudrait une participation des groupes communautaires à l’implantation du réseau des éclaireurs pour justement éviter les dédoublements», indique Mme Létourneau.

Ajoutons que les organismes régionaux croient que les balises du Réseau des éclaireurs ne tiennent pas compte de la réalité de ce qu’ils constatent sur le terrain. «Il y a une problématique puisqu’au lieu de partir du besoin de la population, ça part de balises imposées par le ministère de la Santé et des Services sociaux. Ça ne veut pas dire que les besoins d’une région comme Montmagny-L’Islet, par exemple, sont les mêmes qu’à Baie-Comeau», déplore la directrice de la TROCCA.

Miser sur la force de chacun

La représentante des groupes communautaires souligne néanmoins que le Réseau des éclaireurs est une initiative importante pour le milieu, mais que son implantation n’est pas tout à fait adéquate.

«On souhaiterait faire en sorte que l’action soit commune et qu’on puisse répondre aux besoins selon leur émergence, explique Murielle Létourneau. Est-ce que c’est vraiment la meilleure solution? Nous, ce que nous souhaitons, c’est de trouver la meilleure solution pour qu’on puisse répondre aux besoins des gens, que ce soit simple pour eux d’avoir des services et que l’expérience des organismes communautaires soit reconnue à sa juste valeur.»

Ainsi, la TROCCA, la TROCASM et l’Inter CDC de Chaudière-Appalaches prévoient reprendre les discussions avec le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches d’ici la fin de l’été afin de pouvoir établir des barèmes qui prendront en compte l’expertise des organismes communautaires et qui prôneront un travail collaboratif entre le milieu communautaire et le ministère.

Les plus lus

Un champ d’avoine à la maison

René Gélinas réside à Saint-Nicolas. Au printemps, il a fait la semence d’avoine devant son domicile. On peut maintenant y retrouver une parcelle de champ doré dont il en fera la récolte en septembre.

L'urgence du Centre Paul-Gilbert rouvrira dimanche

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 7 septembre, que l'urgence ambulatoire du Centre Paul-Gilbert de Charny reprendra ses activités habituelles à compter du 12 septembre prochain.

Un jeune cycliste happé par une voiture à Saint-Nicolas

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) est intervenu le 10 septembre au soir après avoir reçu un appel concernant une collision entre un cycliste et une voiture dans le secteur Saint-Nicolas. Le jeune cycliste de 17 ans a été transporté à l’hôpital puisqu’il était dans un «état critique».

Chronique historique - Une publication centenaire

Ce n’est pas tous les jours qu’une publication franchit le cap des 100 ans. C’est pourtant ce qui se passe cette année pour L’Écho du Collège de Lévis, périodique intergénérationnel qui permet d’entretenir un contact avec les anciens et anciennes du Collège depuis un siècle.

COVID-19 : la quatrième vague commence à prendre de l'ampleur dans la région

Selon le bilan régional sur l'évolution de la pandémie publié mardi par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), des augmentations de plusieurs indicateurs, dont le nombre de nouveaux cas et le nombre de cas actifs, ont été enregistrées au cours des huit derniers jours.

La «colonne vertébrale» du circuit cyclable lévisien annoncé officiellement

Lors d’un point de presse, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a cnofirmé que la nouvelle piste cyclable multifonctionnelle qui longera le boulevard Guillaume-Couture sur une distance d’un peu plus de 14 km entre le Cégep de Lévis et la tête des ponts deviendra réalité. En 2022, une première phase de 4,8 km sera réalisée.

Le centre sportif du campus de Lévis de l’UQAR inauguré

C’est le 31 août qu’a eu lieu l’inauguration du centre sportif du campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) par le recteur de l’UQAR, François Deschênes, accompagné de la ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest, du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et du président de l’Association générale des étudiantes et des étudiant...

Vers une grève dans certains CPE de la région?

Réunies en assemblée générale le 1er septembre, les membres du Syndicat des travailleuses et des travailleurs des CPE de Québec–Chaudière-Appalaches–CSN ont voté à «forte majorité» en faveur d’un mandat de grève de dix jours à utiliser au moment jugé opportun.

COVID-19 : nouvel appel à la vaccination par les autorités

Le premier ministre du Québec, François Legault, le ministre de la Santé de la province, Christian Dubé, et le directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, ont fait le point sur la situation sanitaire de la province, le 7 septembre dernier. Si M. Legault a indiqué que les Québécois devront «apprendre à vivre avec le virus», il a demandé une nouvelle fois à ses concitoyens non vaccinés ...

Un premier parc canin dans l’est de la ville

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a inauguré le 24 août, accompagné de Stephen Boutin président du Groupe CSB et des élus municipaux, le second parc canin lévisien. Celui-ci est situé à l’est de la ville dans le nouveau quartier UMANO, à l’arrière du campus de l’UQAR à Lévis.