CRÉDIT : JOSYANNE PRESCOTT

C’est lors d’un point de presse, le vendredi 17 septembre, que le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, était au Chantier Davie pour dévoiler les propositions du parti dans l’objectif d’assurer des contrats et des emplois à long terme à l’organisation, mais aussi à l’industrie maritime québécoise.

«C’est presque rendu un pèlerinage annuel près des chantiers de la Davie. On doit avoir développé une affection particulière pour l’institution et le manque de considération qu’elle reçoit du gouvernement canadien qu’il soit conservateur ou libéral», commence le chef du parti lors de son allocution.

Avec ses propositions, le Bloc québécois vise à assurer des contrats ainsi que des emplois à long terme pour le Chantier Davie et de faire reconnaître son expertise.

«Des trois joueurs de l’industrie de construction navale majeure au Canada, le seul qui respecte ses échéanciers, c’est la Davie. Le seul qui respecte le budget c’est la Davie, souligne Yves-François Blanchet. Pour faire la comparaison, la Davie est en deçà de 10 % des contrats et possède 50 % de la capacité de constructions navales sur le territoire canadien. Ce n’est pas rien et pourtant la Davie est loin d’avoir sa part», affirme le chef bloquiste.

Propositions du parti

Le parti croit que la pratique gouvernementale devrait être changée, bien que selon eux, le problème provienne des conservateurs.

Ils proposent que huit contrats de brise-glace, «essentiel sur la voie maritime du fleuve Saint-Laurent», soient  accordés à l’entreprise lévisienne, appuyant que déjà deux contrats aient été confiés à Seaspan de Vancouver et que ceux-ci ne respectent pas les échéances.

Yves-François Blanchet estime également que davantage de mandats d’entretien de navires et que la construction d’un second pétrolier ravitailleur soient accordés à la Davie.

«On se rappelle du succès de l’Astérix (NDLR : navire ravitailleur temporaire pour la Marine royale canadienne). Il y a une espèce de volonté de ne pas le confier à la Davie, qui en est pourtant pleinement capable, la construction du meilleur ami d’Astérix, notoirement Obélix», soutient le chef du parti.

Ensuite, la construction d’un troisième traversier fédéral, qui serait déjà jugé nécessaire, pourrait être mandatée au chantier de construction navale ainsi que la moitié des 12 navires de combat de surface qu’ils restent à attribuer, selon le Bloc québécois.

Enfin, «favoriser le cabotage, revoir la fiscalité et resserrer au niveau fédéral la réglementation de l’industrie maritime dans l’utilisation des pavillons de complaisance qui sont une calamité» serait nécessaire selon M. Blanchet.

Il ajoute que la reconnaissance des 900 fournisseurs qui, selon le chef, seraient amplement capables de fournir les autres chantiers alors qu’ils ont «déjà de la misère à surmonter leurs propres défis d’échéance et de budget ne serait peut-être pas une mauvaise affaire».

Les membres du Bloc croient que ce serait cet ensemble de mesure qui permettrait à la Davie de prendre sa place dans le milieu de la construction maritime et d’y être respecté.

«Un ensemble de mesures qui combinées vont faire en sorte qu’on va sortir de cette obstination inquiétante, des gouvernements fédéraux, qui se succèdent constamment au détriment de la Davie. Comme si l’intention dans les coulisses de lobbys à Ottawa était d’étouffer la Davie au bénéfice des autres», expose-t-il.

Part au Québec aussi

«Le Québec paie pour ces navires-là. Le Québec veut sa part de la construction de ces navires-là et le plus beau c’est que même tout l’ensemble du Canada va profiter d’une expertise québécoise, du respect des échéances, du respect des budgets et de la qualité et de l’innovation de ce qui sera produit au Québec», a renchéri M. Blanchet.

Le chef affirme que la bataille n’est pas complétée et que le Bloc québécois continue de la mener.

«Dans ce contexte-là, les seules personnes qui vont au front pour aider la Davie, c’est le Bloc québécois et si le Bloc québécois n’avait pas été là, bien que les contrats obtenus dans les deux dernières années sont bien insuffisants, ça aurait été encore pire et la Davie serait dans un état encore plus précaire de même que ses travailleurs», a déclaré Yves-François Blanchet.

Vers des surprises lundi?

Dans un autre ordre d’idées, le chef a évalué les chances de son parti dans la région lors du jour du scrutin, lundi.

S’il ne croit pas que le Bloc attire une vague d’électeurs derrière lui en Chaudière-Appalaches, il estime que ses candidats pourrait créer des surprises.

«Je crois à susciter une réflexion. Tant et aussi longtemps que le Bloc québécois, dans l’ensemble de circonscriptions avec la qualité de ses candidates et candidats, réussit à susciter une réflexion comme on l’a fait en 2019, on peut créer des surprises.»

Les plus lus

Incendie majeur à la Davie

Avec l'aide des sapeurs du chantier maritime, plusieurs équipes du Service de la sécurité incendie de la Ville de Lévis (SSIVL) sont actuellement déployées au Chantier Davie, à Lauzon, afin de combattre un important brasier qui s'est déclaré ce matin dans l'un des entrepôts de l'entreprise.

De nouveaux locaux à la hauteur de la demande

L’inauguration des nouvelles installations du comptoir alimentaire le Grenier, situé au sous-sol de l’église Christ-Roi, a eu lieu en présence du président du conseil d’administration de l’organisation, Yvon Gosselin, des coprésidents d’honneur de la campagne de financement, René Bégin, président du conseil d’administration de la Caisse Desjardins de Lévis, et Gilles Lehouilier, maire sortant de L...

Santé : l'urgence de l'Hôtel-Dieu de Lévis à éviter, la situation épidémiologique encore stable

Si la situation épidémiologique de la Chaudière-Appalaches n'a pas trop changé, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a lancé un appel aux citoyens, dans son bilan régional publié mercredi. L'organisation demande en effet aux gens de la région d'éviter l'urgence de l'Hôtel-Dieu de Lévis si leur état de santé ne nécessite pas une intervention urgente.

COVID-19 : la Santé publique régionale tire la sonnette d'alarme

Par voie de communiqué, la Direction régionale de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a partagé son inquiétude face à la détérioration de la situation épidémiologique de la région.

Nouveau défi sportif pour la Fondation Ancrage Jeunesse

La Fondation Ancrage Jeunesse a joint ses forces avec la Fondation Jeunesse du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) ainsi qu'avec le Gym Facteur 23 afin de créer un événement sportif à Lévis. L’activité a pour but d’amasser des fonds pour aider et soutenir les jeunes qui sont suivis par la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ). Le Défi Facteur...

Une rentrée appréciée au Collège

Près d’un mois après la reprise des classes dans l’institution du Vieux-Lévis, les dirigeants du Collège de Lévis se réjouissent des premières semaines de l’année scolaire 2021-2022, lors de laquelle les élèves de l’école secondaire privée ont pu vivre une rentrée plus normale que l’an dernier.

Un nouveau service pour les aînés offert par les Lions

Le Club Lions Saint-Étienne/Saint-Nicolas/Saint-Rédempteur a inauguré son tout nouveau vélo-calèche, le 23 septembre dernier. Ce nouveau moyen de transport permettra d’offrir des balades à vélo aux résidents de résidences pour aînés du territoire couvert par le club.

Soins de santé dans la région : une situation alarmante

Avec un système de la santé déjà fatigué avant même la pandémie de COVID-19, le syndicat des professionnels en soins de Chaudière-Appalaches craint arriver à un point de non-retour dans le prochain mois. Selon l’organisation syndicale, les hôpitaux de Lévis, Montmagny, Saint-Georges et Thetford Mines pourraient se retrouver en bris de service après le 15 octobre prochain, date où le personnel soig...

Un périple cycliste et généreux couronné de succès

C’est du 23 août au 1er septembre que les Lévisiens Ghyslain Bergeron, Richard Carrier, Jean-Yves Goineau et Yvan Laurin ont réalisé le Défi Vélo Gaspésie au profit de la Maison de soins palliatifs du Littoral (MSPL). Leur randonnée cycliste de 600 kilomètres entre Kamouraska et Percé a finalement permis de récolter plus de 15 000 $ pour l’organisme lévisien.

Mairie de Lévis : cinq candidats en lice

Depuis le 1er octobre à 16h30, le portrait des luttes qui auront cours dans le cadre des élections municipales au Québec est connu. À Lévis, cinq candidats croiseront notamment le fer pour devenir le maire de la ville, le 7 novembre prochain.