David Cantin. CRÉDIT : COURTOISIE

Si dans 14 des 15 districts électoraux de Lévis les citoyens doivent choisir entre un candidat de Lévis Force 10 (LF10) et de Repensons Lévis (RL) pour les représenter à partir du 7 novembre prochain, le district Saint-David est l’objet d’une lutte à trois entre Serge Côté (LF10), Sylvain Gagnon (RL) et David Cantin. Ce dernier a décidé de se lancer dans l’arène politique à titre de candidat indépendant afin de proposer un «programme concret» pour améliorer les services municipaux dans son quartier.

«Je me présente afin d’apporter mon expérience de gestionnaire au sein du conseil municipal et aussi pour offrir une autre option qui correspond davantage aux attentes des citoyens de Saint-David. Le premier candidat, M. Côté, brille par son absence dans le district tandis que l’autre, M. Gagnon, propose des projets qui ne cadrent pas vraiment aux besoins du quartier», a d’emblée lancé David Cantin au Journal, afin d’expliquer ses motivations derrière sa candidature indépendante.

Chef d’unité de soins psychiatriques et de cliniques externes à l’Institut universitaire en santé mentale de Québec, le résident de Saint-David espère être élu le 7 novembre prochain afin de «conseiller la Ville de Lévis à gérer mieux et efficacement, maintenir les services de base dans le district et améliorer la qualité de vie de ses concitoyens». Pour y arriver, il propose un programme contenant 15 engagements.

Son engagement phare, pour l’ensemble de la Ville, est d’implanter la collecte des déchets chaque semaine pendant toute l’année. Rappelons qu’en faisant exception du dernier été, la collecte des déchets à Lévis se fait chaque semaine pendant la belle saison et aux deux semaines pendant l’hiver.

«Quand le bac est plein, ça incite juste les citoyens à utiliser le bac à déchets de leurs voisins s’ils le peuvent ou à aller jeter leurs sacs dans les conteneurs des commerces ou de la Ville. Je suis convaincu que si les déchets sont ramassés chaque semaine, cela ne va pas décourager les gens à ne plus récupérer et à ne plus composter», a argué M. Cantin.

Bonifier les services de loisirs

Dans un autre ordre d’idées, plusieurs promesses de David Cantin touchent les services récréatifs offerts par la Ville dans le secteur Saint-David. Le candidat indépendant croit fermement que plusieurs besoins de la population multigénérationnelle du quartier ne sont pas comblés avec l’offre actuelle.

Ainsi, s’il est élu le 7 novembre prochain, il entend créer un jardin communautaire et un espace de jeux près de la piscine du secteur Saint-David, améliorer la propreté des installations sportives, créer un parc canin, fonder une fête de quartier, actualiser les installations sportives, transformer les espaces parc en parcs multiservices ainsi qu’ajuster la tarification des installations récréatives de la Ville selon le niveau de qualité de ces dernières.

Au niveau économique, David Cantin est préoccupé par le départ de plusieurs concessionnaires automobiles du quartier au cours des dernières années. Il aimerait donc que la Ville de Lévis mette en place des incitatifs financiers pour inciter les entrepreneurs à demeurer à Saint-David ainsi que pour encourager les investissements privés dans le secteur.

«La présence de commerces est très importante pour la vie du quartier. Les employés de ces commerces font des achats dans les restaurants et l’épicerie de Saint-David et ça permet à ces commerces de virer. Je crains malheureusement que si on ne met pas en place ces incitatifs, il y aura une centralisation et Saint-David perdra de la vitalité économique», a illustré le candidat indépendant.

Également, David Cantin promet de faire accroître la surveillance policière près des feux de circulation sur le boulevard Guillaume-Couture, améliorer l’éclairage de certaines rues du quartier afin de favoriser les déplacements actifs, réduire les taxes des propriétaires de maisons ancestrales et patrimoniales, réduire certaines dépenses de la Ville au niveau de l’embellissement et s’assurer d’un «service de qualité» pour le déneigement.

En plus de ces promesses, le candidat indépendant souhaite ardemment écouter attentivement ses concitoyens s’il est élu le 7 novembre prochain.

«Je ne veux pas faire du porte-à-porte parce que je trouve cela hypocrite. Lors de la campagne, on voit les candidats, mais on ne voit plus le conseiller pendant le mandat. Je veux me démarquer en misant sur mon écoute. Je veux me rendre grandement disponible pour entendre ce que les citoyens auront à me dire. Le développement de la municipalité doit s’amorcer à partir des idées des citoyens. Quand on ne les consulte pas, il n’y a jamais d’acceptabilité pour un projet», a conclu M. Cantin.

Les plus lus

Les élections municipales minute par minute

C'est aujourd'hui que les Québécois sont appelés aux urnes afin de choisir leurs élus municipaux. Comme à son habitude, le Journal de Lévis vous propose une couverture de cette journée décisive minute par minute afin que vous puissiez connaître les derniers développements de la fin de la campagne à Lévis ainsi qu'à Saint-Anselme et Saint-Michel-de-Bellechasse.

Une exception qui vire au cauchemar

Charlotte (nom fictif) est l’une des Québécoises qui peut profiter de l’exemption de porter le masque dans les lieux publics, en raison de sa condition médicale. Depuis juillet 2020, ce droit s’est transformé en chemin de croix pour la Lévisienne qui fait face à plusieurs refus dans des commerces de la région.

Beaumont fêtera en grand en 2022

C’est en présence de plusieurs partenaires et d’élus de la région que le comité organisateur des fêtes du 350e anniversaire de Beaumont a dévoilé, le 3 novembre, la programmation et le logo des festivités qui se dérouleront l’an prochain dans la municipalité bellechassoise.

Le Club de golf Beaurivage s’animera pour la saison hivernale

Les nouveaux propriétaires du Club de golf Beaurivage lanceront cet hiver la première programmation hivernale du club de golf situé à Saint-Étienne-de-Lauzon. Au menu, sentiers de patin, de raquette ainsi que pistes de ski de fond.

Noyade à Breakeyville : un homme retrouvé dans sa piscine

Un homme de 54 ans à mobilité réduite a été retrouvé inanimé au fond de sa piscine samedi en fin d’après-midi, à Breakeyville.

Loïc Mathieu prépare un nouveau cadeau pour le CPSL

Après avoir réuni plus de 4 000 $ pour le Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) lors de la dernière Guignolée du Dr Julien, Loïc Mathieu récidive cet automne. Comme l’an dernier, l’adolescent lévisien récolte de nouveau des contenants consignés afin de supporter financièrement l’organisme basé dans le Vieux-Lévis.

Le Lab22 s’impliquera à l’École Marcelle-Mallet

Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’action jeunesse, le gouvernement du Québec annonçait que le Secrétariat de la jeunesse du Québec investira 3 M$ sur trois ans pour soutenir la démarche du Lab22 qui vise à accompagner et soutenir les écoles dans leur transition écologique, le 22 octobre dernier. 19 écoles du Québec, dont l’École Marcelle-Mallet, ont été sélectionnées pour participer à ce...

Une première pelletée de terre pour le pavillon d’enseignement préclinique de la Chaudière-Appalaches

Les travaux de construction du nouveau pavillon d’enseignement préclinique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) sur le site de l’Hôtel-Dieu de Lévis ont été inaugurés, le 4 novembre dernier. Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Danielle McCann, min...

10 ans pour la Maison de soins palliatifs du Littoral

En activité depuis le 11 novembre 2011, la Maison de soins palliatifs du littoral (MSPL) fêtera le 11 novembre prochain ses 10 ans. L’organisme, qui a pour mission d’accompagner les personnes en fin de vie, a réussi, lors de la dernière décennie, à aider aux alentours de 1 200 personnes et leur famille.

COVID-19 : Québec recule face à la vaccination obligatoire dans le réseau de la santé

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a annoncé, le 3 novembre, que le gouvernement du Québec reculera concernant sa décision d’imposer la vaccination obligatoire au personnel du réseau de la santé qui devait être en vigueur à compter du 15 novembre prochain. Cependant, M. Dubé a indiqué qu’«on passe de la vaccination obligatoire au dépistage obligatoire» puisque les emp...