Yolaine Carrier, lors de la Soirée de filles où elle a présenté son spectacle Histoire de soif. CRÉDIT : JOSYANNE PRESCOTT

Du 7 au 17 octobre s’est déroulé le Festival international du conte Jos Violon de la Maison natale de Louis Fréchette (MNLF) où près de 25 conteurs ont réussi à faire vivre leurs histoires aux différents publics. Sous la thématique Majeur et vacciné : pour vrai, le festival célébrait cette année ses 18 ans d’existence. Contes autour du feu, histoires de légendes et rencontres avec de grands conteurs, tout le monde a pu y trouver son compte.

Rappelons que le festival avait dû être annulé en 2020 en raison de la pandémie. La 18e édition qui devait avoir pour thème, Majeur et vacciné, est ironiquement devenue réalité en 2021, ce qui lui a valu l’ajout Majeur et vacciné : pour vrai.

Les spectateurs ainsi que les conteurs étaient au rendez-vous lors des dix jours du festival. Il n’a pas été difficile pour l’organisation de créer sa sélection de conteurs puisque ceux qui étaient prévus en 2020 étaient déjà prêts à répondre présents pour cette édition.

Près de 25 conteurs, tels que Jocelyn Bérubé, Natasha Kanapé ou Carole Legaré, ont pu rencontrer le public à sept endroits différents au travers de la ville, dont l’église Saint-Jeanne-d’Arc, le Vieux Bureau de Poste (VBP) et la MNLF.

En ce qui concerne le public, la directrice de la MNLF, Christine Boutin, était heureuse de voir que celui-ci avait répondu à l’appel. La distanciation a été une crainte pour certains. Heureusement, le nouveau site de l’église Sainte-Jeanne-d’Arc a bien répondu aux attentes et permis le respect des mesures sanitaires.

Cette année, une nouveauté s’ajoutait au festival, la série Portrait d’un artiste de la parole. Cette nouvelle activité a permis au public de découvrir la personne qui se cache derrière l’artiste et de connaître le processus créatif qui les inspire dans leurs récits. Pour la première activité de la série, Christine Boutin s’est entretenue avec Jocelyn Bérubé, célèbre conteur québécois.

«On les entend ces conteurs-là, depuis des années. Jocelyn Bérubé est comme le premier conteur du renouveau du conte. C’est un précurseur dans le mélange de genre, dans l’intégration d’autres formes d’art et qui crée pour alimenter les visuels autour de son conte, a commencé la directrice. Ça permet aux gens de connaître la personne derrière l’artiste, c’est pour cela que la rencontre d’hier a été magique.»

D’autre part, les soirées accueillant des conteurs de différents genres, comme les contes urbains, les légendes et les récits de vie, ont précédé la soirée de clôture qui «a été un grand succès».

«Ça l’a vraiment été un succès. On a rempli le VBP avec un public hyper attentif. Tout le monde était heureux, les conteurs et conteuses étaient heureux d’avoir autant de gens attentifs et d’avoir des gens devant eux avec qui partager leurs contes», a souligné Mme Boutin.

Elle a aussi mis en lumière que pendant le festival, plusieurs conteurs ont été émotifs à la fin de leur représentation puisque l’événement lévisien leur a permis de remonter sur les planches. En effet, un premier conteur n’avait pas fait de spectacle devant public depuis plus de 600 jours, tandis qu’une autre avait préparé un spectacle depuis 2019, mais ne l’avait jamais présenté.

Les plus lus

Les élections municipales minute par minute

C'est aujourd'hui que les Québécois sont appelés aux urnes afin de choisir leurs élus municipaux. Comme à son habitude, le Journal de Lévis vous propose une couverture de cette journée décisive minute par minute afin que vous puissiez connaître les derniers développements de la fin de la campagne à Lévis ainsi qu'à Saint-Anselme et Saint-Michel-de-Bellechasse.

Une exception qui vire au cauchemar

Charlotte (nom fictif) est l’une des Québécoises qui peut profiter de l’exemption de porter le masque dans les lieux publics, en raison de sa condition médicale. Depuis juillet 2020, ce droit s’est transformé en chemin de croix pour la Lévisienne qui fait face à plusieurs refus dans des commerces de la région.

Beaumont fêtera en grand en 2022

C’est en présence de plusieurs partenaires et d’élus de la région que le comité organisateur des fêtes du 350e anniversaire de Beaumont a dévoilé, le 3 novembre, la programmation et le logo des festivités qui se dérouleront l’an prochain dans la municipalité bellechassoise.

Le Club de golf Beaurivage s’animera pour la saison hivernale

Les nouveaux propriétaires du Club de golf Beaurivage lanceront cet hiver la première programmation hivernale du club de golf situé à Saint-Étienne-de-Lauzon. Au menu, sentiers de patin, de raquette ainsi que pistes de ski de fond.

Noyade à Breakeyville : un homme retrouvé dans sa piscine

Un homme de 54 ans à mobilité réduite a été retrouvé inanimé au fond de sa piscine samedi en fin d’après-midi, à Breakeyville.

Loïc Mathieu prépare un nouveau cadeau pour le CPSL

Après avoir réuni plus de 4 000 $ pour le Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) lors de la dernière Guignolée du Dr Julien, Loïc Mathieu récidive cet automne. Comme l’an dernier, l’adolescent lévisien récolte de nouveau des contenants consignés afin de supporter financièrement l’organisme basé dans le Vieux-Lévis.

Le Lab22 s’impliquera à l’École Marcelle-Mallet

Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’action jeunesse, le gouvernement du Québec annonçait que le Secrétariat de la jeunesse du Québec investira 3 M$ sur trois ans pour soutenir la démarche du Lab22 qui vise à accompagner et soutenir les écoles dans leur transition écologique, le 22 octobre dernier. 19 écoles du Québec, dont l’École Marcelle-Mallet, ont été sélectionnées pour participer à ce...

Une première pelletée de terre pour le pavillon d’enseignement préclinique de la Chaudière-Appalaches

Les travaux de construction du nouveau pavillon d’enseignement préclinique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) sur le site de l’Hôtel-Dieu de Lévis ont été inaugurés, le 4 novembre dernier. Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Danielle McCann, min...

10 ans pour la Maison de soins palliatifs du Littoral

En activité depuis le 11 novembre 2011, la Maison de soins palliatifs du littoral (MSPL) fêtera le 11 novembre prochain ses 10 ans. L’organisme, qui a pour mission d’accompagner les personnes en fin de vie, a réussi, lors de la dernière décennie, à aider aux alentours de 1 200 personnes et leur famille.

COVID-19 : Québec recule face à la vaccination obligatoire dans le réseau de la santé

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a annoncé, le 3 novembre, que le gouvernement du Québec reculera concernant sa décision d’imposer la vaccination obligatoire au personnel du réseau de la santé qui devait être en vigueur à compter du 15 novembre prochain. Cependant, M. Dubé a indiqué qu’«on passe de la vaccination obligatoire au dépistage obligatoire» puisque les emp...