«Continuez comme vous le faites. C’est du beau travail. Il n’y a rien à changer», sont des commentaires que la Maison de soins palliatif du Littoral reçoit 98 % du temps. CRÉDIT : ARCHIVES

En activité depuis le 11 novembre 2011, la Maison de soins palliatifs du littoral (MSPL) fêtera le 11 novembre prochain ses 10 ans. L’organisme, qui a pour mission d’accompagner les personnes en fin de vie, a réussi, lors de la dernière décennie, à aider aux alentours de 1 200 personnes et leur famille.

La MSPL accompagne environ une centaine de personnes par année atteintes d’une maladie dégénérative ou d’un cancer et qui possèdent un pronostique à court terme. Elle offre gratuitement les soins et services spécialisés dispensés de manière sécuritaire dans le respect de l’intimité et des valeurs de ses résidents, le tout dans une ambiance chaleureuse et réconfortante qui rappelle la maison.

L’organisme travaille non seulement au bien-être de ses résidents dans leur fin de vie, mais aussi à l’accompagnement et au soutien des familles. Depuis maintenant un an, une travailleuse sociale est présente pour réaliser des suivis, ainsi qu’une directrice de la philanthropie pour réaliser des plans d’action de collecte de fonds.

«On entend toujours parler positivement de la maison. ‘‘Continuez comme vous le faites, c’est du beau travail, il n’y a rien à changer’’. On reçoit vraiment de beaux commentaires», a souligné, avec fierté envers son personnel, Guylaine Parent, directrice générale de la MSPL.

Les fonds : un enjeu

Depuis toutes ces années, la MSPL doit amasser chaque année un montant de près de 900 000 $ pour atteindre la somme de 1,7 M$ nécessaire annuellement au bon fonctionnement de l’organisation. Un montant qui permet de continuer d’offrir les soins et services gratuitement à ses résidents, de payer le salaire des employés rémunérés ainsi que les diverses dépenses de l’organisation telles que le loyer.

Le gouvernement offre une subvention à la hauteur de près de 50 % de ce montant, alors que leurs trois partenaires principaux donnent eux aussi leur part pour aider la MSPL. Le reste des fonds est amassé grâce aux dons et à la réalisation de différentes activités de financement, dont l’encan qui a lieu jusqu’au 21 novembre.

«On a une bonne équipe de bénévoles, ils sont engagés, impliqués et intéressés. Ils sont avec nous depuis les tout débuts et vont encore chercher des prix. On envisage un bon encan. Des gens ont déjà offert des dons purs et ce n’est même pas commencé», a affirmé Mme Parent lors de son entretien avec le Journal.

Déménagement futur

Des démarches sont entamées afin de trouver une nouvelle maison pour la MSPL. L’endroit n’a pas encore été confirmé, mais l’organisation souhaite déménager ses pénates d’ici les deux ou trois prochaines années.

«Nous sommes actuellement en démarche pour trouver la perle rare sur la rive sud à Lévis, tout en restant accessible dans les cinq territoires que nous desservons. On veut avoir accès à l’extérieur plus facilement et on va essayer de garder un lieu bucolique», a affirmé Mme Parent.

Bien qu’elle ait souhaité souligner ses dix ans, l’organisation devra attendre l’an prochain pour célébrer en grand lorsque la crise sanitaire permettra de grands rassemblements. Dans un monde idéal, sa directrice générale aimerait que toutes personnes qui ont été impliquées avec la maison ou qui ont eu son aide dans les dix dernières années soient présentes. Une activité de recueillement et de souvenir qui ne tombera pas à l’eau, mais qui sera reportée lorsque la situation le permettra.

Rappelons que l’encan a actuellement lieu jusqu’au 21 novembre. Pour miser sur l’un des prix, consultez le bit.ly/3mL41tV.

Les plus lus

Une fermeture difficile à avaler

Les propriétaires de restaurants et de cinémas du coin sont unanimes, la nouvelle fermeture des salles à manger et de cinéma qui est en vigueur depuis le 31 décembre est un coup très dur pour les ressources financières, humaines et matérielles de leurs entreprises.

Une fermeture qui déplaît

Certains citoyens sont mécontents de la décision de la Ville de Lévis de fermer certains sentiers du parc des Chutes-de-la-Chaudière lors de la saison hivernale.

Carambolage sur l'autoroute 20

L'autoroute 20 Ouest a été fermée pendant une bonne partie de la journée du 19 janvier, à partir de la route Lallemand (Lauzon) jusqu'au chemin du Sault à Saint-Romuald, à la suite d'une série de collisions survenues vers 11h impliquant plusieurs véhicules entre le chemin des Îles et un peu après l'avenue Taniata.

COVID-19 : Québec serre la vis aux non-vaccinés

Comme le premier ministre du Québec l’avait laissé entendre à la fin de la dernière année, le gouvernement provincial va de l’avant avec l’implantation de mesures restrictives visant les personnes non vaccinées contre la COVID-19. Lors d’une mise à jour sur la situation épidémiologique de la province le 6 janvier, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, en a fait l’annonce...

Legault donne un «grand coup» pour freiner la quatrième vague

En compagnie du ministre de la Santé, Christian Dubé, et du directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 30 décembre, la mise en place d’une nouvelle série de mesures restrictives afin de freiner la propagation du coronavirus dans la province. Dès demain, les Québécois devront, entre autres, de nouveau vivre avec un couvre-...

COVID-19 : le nombre d'hospitalisations continue d'augmenter dans la région

Selon les données publiées jeudi par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), le nombre de personnes hospitalisées en raison de la COVID-19 est encore à la hausse.

COVID-19 : plusieurs indicateurs continuent d'être au rouge dans la région

Selon les plus récentes données sur l'évolution de la pandémie dans la province publiées ce lundi par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), la situation sanitaire de la Chaudière-Appalaches continue de se détériorer.

Québec présente son plan de match pour le retour des élèves en présence

En compagnie du directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, le ministre de l’Éducation du Québec, Jean-François Roberge, a présenté, le 5 janvier, les mesures qui seront en vigueur pour permettre le retour des élèves en classe. Pour le moment, Québec vise toujours une rentrée présentielle pour le lundi 17 janvier.

Revue 2021 - Rétrospective de juin

Alors que le Vieux Bureau de Poste offrait deux comédies aux citoyens, Valérie Garneau recevait la médaille de citoyenneté d’honneur de Lévis. Sans oublier, en juin, les nouveautés dans la revitalisation de Charny, le nouvel Appart Anticafé et l’inauguration des Frigos partagés.

Les hôpitaux de la région débordés par la COVID-19

Depuis le début de la vague de COVID-19 occasionnée par le variant Omicron, la Chaudière-Appalaches est durement touchée et ses hôpitaux régionaux également. En date du 6 janvier, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) recensait 107 patients hospitalisés répartis entre l’Hôtel-Dieu de Lévis, l’Hôpital de Saint-Georges, l’Hôpital de Montmagny et l’Hôpit...