Il y a de cela fort longtemps, dans une contrée lointaine, vivait un roi avec sa fille bien-aimée, la princesse Beth. CRÉDIT : COURTOISIE - LUC ROBERGE

Raynald Grenier, auteur-compositeur de Beauport, en est à son cinquième album, alors qu’il a déjà sorti des trames sonores de comédie musicale, d’opéra et de film. Beth & Noa, sa dernière parution, est un ballet qu’il souhaite faire connaître aux États-Unis ainsi qu’en Europe. Pour se faire, il a usé du savoir-faire de Lévisiens.

En effet, le chef d’orchestre Gilles Léveillé ainsi que la firme Curcuma Design ont respectivement travaillé sur la réalisation ainsi que le visuel de l’album Beth & Noa.

Le Lévisien et la firme lévisienne ont non seulement mis la main à la pâte dans cet album, mais aussi dans les quatre dernières œuvres de l’auteur-compositeur.

«C’est une œuvre qui se démarque par son histoire et par ses thèmes musicaux. Ce qu’il y a de particulier dans le ballet, c’est le dialogue entre les danseurs et l’orchestre. La complicité et l’influence réciproque mènent à ce que j’appelle l’osmose», a illustré Raynald Grenier.

Composition musicale

M. Grenier aime travailler avec Gilles Léveillé, chef d’orchestre lévisien. Lors de la création de l’album, ils n’ont pas travaillé avec de réels musiciens, mais plutôt une technologie qui représente exactement les notes et les tonalités écrites par M. Grenier.

«Ce sont des modules de son de très haute gamme. Des échantillonneurs de son d’orchestre qui permette vraiment la reproduction exacte et fidèle, tant au niveau du son de l’instrument que des mouvements des instruments de l’orchestre. Il faut une très grande expertise pour pouvoir opérer tout cet équipement-là et Gilles Léveillé est l’une des rares personnes au Québec à avoir une expertise aussi approfondie. J’ai le privilège de travailler avec ce musicien chevronné, il respecte les partitions d’orchestre que j’ai faites dans les règles de l’art», a expliqué Raynald Grenier.

Visuels

«Il y a de cela fort longtemps, dans une contrée lointaine, vivait un roi avec sa fille bien-aimée, la princesse Beth. Le roi régnait sur un vaste territoire et son royaume, composé de nombreux villages et hameaux, s’étendait à perte de vue», peut-on lire au prologue du libretto qui accompagne l’album.

Luc Roberge, de Curcuma Design, avait en main le libretto lors de la création du visuel. L’explication du thème de chaque chanson lui a permis de capter l’essence de l’histoire et de faire ressortir le personnage de Beth qui vit «une histoire épique et romantique».

«C’est stimulant de travailler et de voir que mon visuel peut aller à l’international. C’est le fun, surtout un projet musical comme ça. Le côté artistique nous intéresse beaucoup», conclut-il.

Les plus lus

Un visage bien connu de la Traverse disparaît

Bien connu des usagers de la traverse Québec-Lévis et des visiteurs réguliers du Vieux-Lévis et du secteur de la Traverse, Marcel Aubin est décédé le 21 juillet dernier à l'âge de 85 ans.

La situation ne s’améliore pas à l’urgence de l’Hôtel-Dieu

Comme depuis plusieurs mois, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis continue d’être bondée et sa capacité est dépassée, même pendant les semaines estivales. Plusieurs éléments expliquent cette tempête parfaite qui donne un nouveau coup dur aux soignants de l’établissement lévisien.

La microbrasserie L’Ironie du 13 inaugure ses installations

La microbrasserie lévisienne, L’Ironie du 13, a inauguré ses locaux, le 14 juillet dernier, et est prête à recevoir sa clientèle dans ses installations en plein cœur du parc industriel de Saint-Romuald. Les cinq copropriétaires ont obtenu leur permis de brasseur le 17 juin dernier et déjà sept bières brassées entièrement à Lévis figurent au menu.

Sensibiliser les jeunes au transport actif

Kinésiologue et passionné de cyclisme, Jean-Gabriel Turgeon a créé le programme Vert une vie active, dont l’objectif est d’initier les participants au vélo et de les sensibiliser à l’environnement. À Lévis, les jeunes du Camp de jour Rive-Sud et du Patro vont profiter de cette initiative.

Chronique historique - La quarantaine des bestiaux de la Pointe-Lévis

Des documents enfouis dans les dédales administratifs contiennent des informations parfois surprenantes sur des éléments de l’histoire des localités. À preuve, un rapport du ministère de l’Agriculture du Canada, daté du 31 octobre 1901, nous brosse une esquisse historique intéressante de la quarantaine des bestiaux de la Pointe-Lévis.

Objectif 300 000 $

C’est en présence de plusieurs élus, de membres de la communauté de Saint-Nicolas et de plusieurs de ses bénévoles que le Service d’entraide de Bernière-Saint-Nicolas (SEBSN) a lancé une campagne de financement, le 1er juin dernier. Tenue sous la présidence d’honneur de Jacques Demers, président-directeur général des Productions horticoles Demers, l’initiative, dont le coup d’envoi a été donné aux...

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 13 juillet 2022

Les membres du Chœur du Cégep de Lévis remercient chaleureusement les généreux donateurs et les spectateurs du concert-bénéfice pour l’Ukraine, tenu sous la direction de Carole Legaré. Un montant de 4 500 $ a été remis à la Fondation Canada-Ukraine. Au moins 450 personnes ont assisté à cet événement mémorable.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 20 juillet 2022

L’entreprise lévisienne Transit a offert au Comptoir alimentaire Le Grenier un ordinateur portable d’une valeur de 1 400 $. Rappelons que Transit est en activité depuis 1971 et est la plus importante entreprise de distribution de pièces automobiles dans l’est du Canada. Sur la première photo, de gauche à droite, on peut voir Rachel Leblanc, directrice des ressources humaines chez Transit, Stéphane...

Projet immobilier à Saint-Lambert : la municipalité rassure les citoyens

Une assemblée publique de consultation sur le projet de résolution 145-22 a eu lieu le 19 juillet au Centre municipal de Saint-Lambert. Lors de cet événement, les porte-parole de la municipalité ont tenu à répondre à plusieurs questions qu'avaient les citoyens.

Violence conjugale : une nouvelle ressource déployée au SPVL

Comme les autres corps de police à travers la province, le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a récemment pu profiter d’une aide financière du ministère de la Sécurité publique du Québec pour concrétiser un projet pour lutter contre la violence conjugale et prévenir les féminicides. Le corps policier lévisien a désormais son agent pivot en violence conjugale afin d’atteindre ces objecti...