CRÉDIT : COURTOISIE

Bonjour M. le premier ministre,

Je m’appelle Florence Lemieux, j’ai 14 ans et je fais partie du programme Sports-Études, en gymnastique. Je suis dans ce programme depuis ma quatrième année du primaire. Depuis ce temps, je vais à l’école chaque avant-midi et pratique la gymnastique tous les après-midis pour un total de plus de 23 heures par semaine. La gymnastique, un sport individuel, est une passion que plusieurs jeunes filles et garçons pratiquent. Mes entraînements me permettent de continuer d’être motivée à réussir mes études et d’évoluer en tant que gymnaste.

Je comprends très bien votre décision d’avoir confiné la population, en mars dernier, considérant la pandémie. Suite à cette annonce, je me suis entraînée rigoureusement à la maison et espérant que tout ça ne dure pas trop longtemps. Toutefois, de ne plus pratiquer ce sport du jour au lendemain, alors que plusieurs gymnastes comme moi et tant d’autres avaient l’habitude d’en faire à tous les jours ou presque, est extrêmement difficile physiquement et moralement. Depuis les dernières semaines, je me sens triste. De s’entraîner dans le gymnase avec nos amis(es) et nos entraîneurs(es), c’est très motivant puisqu’ils nous aident à garder le sourire et la motivation. C’est comme une grande famille.

Étant donné de la situation, je m’éloigne aussi de plus en plus des objectifs de gymnastique que je m’étais fixée pour cette année et pour l’année prochaine. La gymnastique est un sport qui demande énormément de travail et de persévérance afin de réussir de nouveaux mouvements. Ça me rend triste de savoir que j’étais si proche d’atteindre mes objectifs et que maintenant, je m’éloigne de plus en plus de mes rêves. Avec les mesures qui se prolongent en ce qui concerne les sports, mon anxiété augmente et ma motivation diminue.

Au cours des derniers jours, vous avez déconfiné certaines choses : mon petit frère et ma petite sœur sont retournés à l’école, plusieurs ont repris le travail et certains sports individuels extérieurs ont pu reprendre. Avec tout le respect que je vous dois, je ne crois toutefois pas que ces sports sont les plus pratiqués par les enfants et adolescents. Je comprends que vous vouliez protéger la population, mais je vous entends régulièrement dire à la télévision que les enfants et les adolescents ne sont pas à risque. C’est alors difficile pour moi de comprendre. C’est difficile pour moi de garder la motivation.

Je suis convaincue que des mesures d’hygiène peuvent être mises en place, par exemple l’utilisation de désinfectant à chaque appareil et que mon entraîneure porte un masque lorsqu’elle doit s’approcher de moi, tout comme les enseignants avec les élèves. Aussi, il est possible de diminuer le nombre de personnes dans le gymnase lors des entraînements.

Je crois que protéger la population c’est aussi protéger la santé mentale des athlètes.

Merci de votre compréhension!

Florence Lemieux

Les plus lus

Des Lévisiens brillent au Défi des Escaliers

Tenue le 5 juin à Québec, la 12e édition du Défi des Escaliers a vu plusieurs Lévisiens monter sur les podiums de ses épreuves.

Les équipes élites du Club de handball de Lévis brillent

Les équipes élites du Club de handball de Lévis terminaient leur saison à la fin du mois de mai dernier. Les équipes lévisiennes ont bien performé et le club lévisien a terminé au sommet des cinq catégories dans lesquelles il compétitionnait.

Les Rapides toujours invaincues en PLSQ

L’équipe de soccer féminine des Rapides de Chaudière-Ouest, évoluant dans la Premiere ligue de soccer du Québec (PLSQ), a enregistré deux victoires en deux semaines alors qu’elle accueillait le CS Saint-Hubert au Complexe Honco, le 4 juin, et qu’elle visitait Ottawa South United, le 11 juin.

Un Lévisien champion canadien de dynamophilie

L’athlète lévisien Marc-Antoine Gosselin prenait part au championnat canadien de dynamophilie qui se déroulait à Terre-Neuve, le 9 mai dernier. Après deux ans sans compétitionner en raison de la pandémie, Gosselin est monté sur la première marche du podium dans la catégorie des 231 lbs.

Deux médailles d’or pour des joueuses de ringuette de la région

Deux formations de ringuette de la région ont remporté le Défi Ringuette Montréal qui avait lieu du 13 au 15 mai derniers. Des joueuses de Lévis et de Saint-Lambert-de-Lauzon faisaient partie de ces deux formations.

Deux autres victoires pour le PSL

Lors d’un duel au sommet entre les deux meilleures formations d’alors de la Ligue nationale de hockey balle (LNHB), le Pro Style Lettrage (PSL) de Lévis a vaincu à deux reprises le Mobux de McMasterville, le 3 juin au complexe Dekhockey Lévis à Charny.

Les Rapides défaites pour une première fois

L’équipe des Rapides de Chaudière-Ouest, qui évolue dans la Première ligue de soccer du Québec (PLSQ), disputait un match au sommet alors qu’elle affrontait l’AS Laval à Lévis, le 18 juin. Les Lévisiennes occupaient le deuxième rang au classement un point derrière les Lavalloises.

Le Centre Bruno-Verret devient le quartier général des Corsaires

Les équipes du programme de hockey des Corsaires de Pointe-Lévy évoluant dans la Ligue de hockey d’excellence du Québec (LHEQ) installeront leur centre d’entraînement officiel au Centre Bruno-Verret à Saint-Étienne-de-Lauzon.

Psychomotricité : le Patro offre une nouvelle activité

Le Patro de Lévis a fait l’acquisition du programme de psychomotricité de la Fédération québécoise des centres communautaires de loisir (FQCCL) en avril dernier. L'organisme lévisien a lancé, le 13 juin, une première tournée du programme durant l’été dans trois parcs de la Ville de Lévis afin de toucher les trois arrondissements.

Première sortie pour la Big Wolf’s Backyard Ultra de Lévis

L’organisation derrière la première édition de la Big Wolf’s Backyard Ultra de Lévis, qui sera présentée le 24 septembre prochain aux Sentiers La Balade, a invité, le 18 juin, une douzaine de coureurs déjà inscrits à son événement à venir tester la boucle de 6,7 km qu’ils devront parcourir à l’automne prochain.