CRÉDIT : COURTOISIE

En cette conclusion de campagne électorale, voici une lettre ouverte du candidat du Bloc québécois (BQ) dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Sébastien Bouchard-Théberge.

Avant de me lancer dans cette grande aventure, j’ai effectué, avec mes proches, une large réflexion sur ce que je souhaitais porter et proposer pour Bellechasse-Les Etchemins-Lévis. Comme jeune Québécois, je crois sincèrement que c’est par notre histoire et notre fierté que nous pouvons définir notre avenir. Évidemment, cet avenir se décidera à Québec. Dans l’intervalle, j’ai souhaité me porter candidat du Bloc Québécois pour défendre et soutenir notre modèle distinct. Je comprends notre réflexe national d’être tenté de participer à une élection fédérale et ainsi voter pour un gouvernement. Or, l’histoire nous apprend que lorsque les Québécoises et les Québécois se laissent séduire par l’idée d’un Québec au sein du gouvernement fédéral, le Québec perd de son rapport de force et est réduit à une province comme une autre. Qu’ils soient indépendantistes ou non, j’ai rencontré très peu d’électeurs qui ne soient pas fiers d’être Québécois, d’être francophones et de soutenir un modèle économique et environnemental distinct des intérêts canadiens.

Cette élection fédérale, c’est celle du Québec et de ses régions. Si le Québec veut rétablir son rapport de force, il doit se donner une voix forte et unie. Pas seulement une voix qui s’oppose, une voix qui propose! Le nationalisme québécois n’est pas qu’une affaire d’indépendantistes. Le poids politique du Québec permet un dialogue ouvert et respectueux entre le gouvernement fédéral et le Québec dans la mesure où celui-ci conserve un rapport de force intéressant. Comme prochain député fédéral indépendantiste et nationaliste, je travaillerai avec tout gouvernement québécois ayant profondément à coeur les intérêts, la langue et l’autonomie territoriale du Québec.

Pour Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, je suis ambitieux et optimiste. J’ai parlé énormément de développement économique régional sous toutes ses formes: agriculture, industries manufacturière et forestière, régionalisation de l’immigration et infrastructures. La richesse et le potentiel de notre région doivent être portés par un député qui n’aura d’autres intérêts que ceux de sa communauté et du Québec. Et à ceux qui croient qu’un député de l’opposition est inutile, je les invite à comparer des modèles politiques internationaux semblables au nôtre. Lorsqu’un territoire précis, distinct par sa langue et ses valeurs, se lève debout et envoie majoritairement une délégation au service de ce même territoire dans un parlement fédéral, il y fait des gains majeurs. Si je suis candidat du Bloc Québécois et souhaite être votre prochain député fédéral, c’est que je sais que nous pourrons réaliser de grandes choses, ensemble. La démonstration est faite.

Durant ces 5 dernières semaines, nous avons échangé et discuté sur différents enjeux vous touchant tels que la Davie, l’aide aux aînés et aux proches aidants, la pénurie de main-d’oeuvre, etc. À la lumière de ces discussions, nous avons énormément de points en commun; en effet, nous partageons le respect des champs de compétence du Québec, notre volonté d’aller chercher l’argent de nos taxes et de nos impôts retenus à Ottawa, la défense de notre laïcité et notre langue, mais, avant tout, l’importance d’être présent, partout, pour faire rayonner le Québec. Force est de constater, maintenant, qu’un député fédéraliste au gouvernement n’a pas le même pouvoir qu’un député d’opposition. S’il pouvait rééquilibrer le rapport de force entre les deux protagonistes dans l’intérêt du Québec? Ne serait-il pas en train d’exercer le pouvoir?

Le 21 octobre prochain, je vous invite à exercer votre droit de vote. Nous avons ce privilège démocratique important que d’autres doivent encore se battre pour l’obtenir. Pour ma part, je suis satisfait de notre campagne positive, claire et transparente axée sur le Québec et ses intérêts.

Merci de votre accueil et de votre écoute, j’ai hâte de travailler pour vous!

Les plus lus

La Ville de Lévis présente ses investissements majeurs à venir

Projet phare du nouveau programme triennal d’immobilisations, une centrale incluant le poste de police, la cour municipale et les services juridiques sera construite pour un coût total de 53 M$. Dans ce PTI 2020-2021-2022, la Ville de Lévis consacre aussi près d’un tiers des 401,2 M$ d’investissements inscrits aux infrastructures municipales, dont 71,3 M$ pour le réseau d’aqueduc et d’égouts ainsi...

La FPMQ demande l’équité au sein des corps policiers

La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FMPQ) a demandé à la ministre de la Sécurité publique du Québec, Geneviève Guilbault, de mettre fin à l’iniquité dans le financement des services policiers entre les corps de police municipaux et les municipalités desservies par la Sûreté du Québec (SQ), le 27 octobre dernier.

Les RI demandent «des conditions de travail décentes»

Par voie de communiqué, l’Association des ressources intermédiaires d’hébergement du Québec (ARIHQ) a demandé au gouvernement du Québec, le 22 novembre, d’offrir des conditions de travail «décentes et équitables» aux préposés aux bénéficiaires œuvrant dans les 33 ressources intermédiaires (RI) de Chaudières-Appalaches, au moment où doit s’amorcer sous peu la renégociation de l’Enten...

Melançon en veut davantage pour aider les médias

À la suite d’une visite du Journal dans le cadre de la Semaine nationale des journaux le 9 octobre, la porte-parole de l’opposition officielle en matière de culture et de communications, Isabelle Melançon, a profité de l’occasion pour demander au gouvernement provincial un plan d’aide plus ambitieux pour les médias. La députée libérale de Verdun déplore notamment que Québec n’ait pas mis en place ...

Le conseil municipal du 25 novembre en bref

Les échevins lévisiens se sont réunis, le 25 novembre, lors d'une séance ordinaire du conseil municipal de Lévis. Voici un résumé des décisions importantes qu'ont prises les conseillers lors de la soirée.

Les élus municipaux ajustent leur salaire

À la suite de la mise en place d’une imposition fédérale sur l’allocation de dépenses des élus municipaux, le conseil municipal a demandé la modification de la rémunération des élus municipaux afin de compenser cette perte.

Remise lévisienne de médailles de l’Assemblée nationale

Dans le cadre de la remise des médailles de l’Assemblée nationale à des Lévisiens d’exception, le député et président de l’Assemblée nationale, François Paradis, a souligné les succès d’organismes, d’entreprises et de Lévisiens marquants au Patro de Lévis, le 7 novembre dernier.

Opérations déneigement : des améliorations pour faciliter le stationnement de nuit

En marge du conseil municipal du 25 novembre, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé des changements en ce qui a trait au stationnement de nuit lors des opérations déneigement à Lévis. Afin de permettre à un plus grand nombre de citoyens de stationner dans les rues cet hiver pendant la nuit, des améliorations ont été mises en place par la municipalité en vue de la prochaine saison hivern...

Davie : la CSN veut qu'Ottawa passe de la parole aux actes

Par voie de communiqué, le conseil central Québec-Chaudière-Appalaches de la CSN a fait savoir, le 20 novembre, qu'il s'attend à ce que le nouveau conseil des ministres du gouvernement fédéral, assermenté depuis peu, se mette rapidement au travail pour la Davie.

Grève au CN : les conservateurs demandent que le parlement soit convoqué

La grève des quelque 3 200 employés du Canadien National (CN), déclenchée le 19 novembre, pourrait, si elle perdure, avoir des répercussions importantes dans l’économie locale. C’est pour cette raison que les députés conservateurs à la Chambre des communes, Jacques Gourde (Lévis-Lotbinière), Richard Lehoux (Beauce) et Pierre Paul-Hus (Charlesbourg-Haute-Saint-Charles) ainsi que des représentants d...