CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Elhadji Mamadou Diarra, chef et candidat à la mairie de Lévis de Repensons Lévis, nouveau parti politique municipal qui se mesurera à Lévis Force 10 – Équipe Gilles Lehouillier à la prochaine élection municipale prévue le 7 novembre, a présenté, le 12 septembre dernier, son équipe complète ainsi que les grandes lignes de sa vision de Lévis, s’il venait qu’à être élu.

«C’est notre tour aujourd’hui de nous mobiliser pour prendre le flambeau et permettre à notre ville de croire en elle-même, a lancé M. Diarra. Pourquoi repenser notre ville? C’est pour aller plus loin, notre vision, c’est de rêver et de gérer une ville pour les 24 prochaines années et non pour les 24 prochaines heures.»

Ainsi, le chef de Repensons Lévis a présenté les 15 candidats qui brigueront pour un poste de conseiller municipal à l’hôtel de ville lévisienne, des «personnes de cœur et humaines», a-t-il soutenu. «Cette équipe reflète toutes les diversités d’âge et a une expérience qui reflète le visage du Lévis d’aujourd’hui.»

Pour la prochaine campagne électorale municipale, Elhadji Mamadou Diarra et son équipe souhaitent inviter les citoyens à profiter de leur droit de vote et venir trancher dans chacun des districts. Ce dernier déplore que le taux de participation aux dernières élections de 2017 n’était que de 36 % et que 10 des 15 candidats en lice aient été élus par acclamation.

«On souhaite valoriser la participation citoyenne, valoriser les gens pour que chaque personne puisse compter. […] Avec des luttes et une opposition, on croit que les citoyens seront plus enclins à aller voter pour avoir leur mot à dire», a expliqué le candidat à la mairie de Lévis.

Des engagements et des principes

«Aujourd’hui plus que jamais, les municipalités ont un rôle crucial à jouer en ce qui concerne la responsabilité climatique, le manque de logements sociaux, la lutte contre les inégalités, la santé mentale, la sécurité routière et piétonnière, la revitalisation de nos quartiers et aussi l’engagement citoyen, et j’en passe. Repensons Lévis est résolument engagé à adresser ces défis», a reconnu M. Diarra.

Repensons Lévis s’engage à «faire ce qui est juste et équitable, donner le meilleur de nous-mêmes à chaque instant et montrer à chaque citoyen qu’il compte».

Elhadji Mamadou Diarra a également présenté quatre engagements qu’il désire mettre en place pour Lévis. D’abord, le chef de Repensons Lévis veut représenter les intérêts des citoyens, lui qui croit que l’organisation actuelle prend des décisions à huis clos et les impose aux citoyens.

«L’hôtel de ville actuellement, c’est opaque, il n’y a pas d’information qui circule, les gens ne sont pas au courant de grand-chose. Dernièrement, on l’a vu avec ce que le vérificateur général a dit. Ça, on souhaite le casser. Nous, c’est la transparence parce qu’il faut travailler avec les gens et la population, c’est notre leitmotiv», a martelé M. Diarra.

Ensuite, Repensons Lévis souhaite donner à Lévis une véritable signature économique et s’engage même à faire de la municipalité la ville «la plus avant-gardiste de l’Amérique du Nord» pour l’économie circulaire. Et ainsi, diminuer l’empreinte écologique des entreprises et favoriser une plus grande interconnexion entre elles.

Le candidat à la mairie s’est aussi engagé à offrir une vision d’avenir pour protéger l’environnement, notamment en revitalisant les différents quartiers et en développant une meilleure mobilité durable, et à créer une ville plus inclusive et résiliente, en donnant accès à des moyens de transport efficaces, à des services de qualité et à des logements abordables.

«Les gens ont besoin de ça, ils veulent du changement et que de bonnes décisions soient prises, et ce, pas par un appareil politique qui est en place avec des calculs. Notre seul calcul, c’est l’intérêt des citoyens», a-t-il soulevé.

Rebâtir le lien avec Québec

Un autre des aspects importants pour l’équipe de Repensons Lévis si elle venait qu’à être élue sera de «rétablir un lien humain et politique fort avec la Ville de Québec», une relation qui s’est dépréciée dans les dernières années, a déploré M. Diarra.

«Pour rebâtir ce lien, ce sera de travailler de façon conjointe avec la Ville de Québec. C’est de voir que nous avons les mêmes intérêts et que nous partageons les mêmes choses. C’est seulement le fleuve qui nous sépare», a-t-il exposé.

Les plus lus

Mairie de Lévis : cinq candidats en lice

Depuis le 1er octobre à 16h30, le portrait des luttes qui auront cours dans le cadre des élections municipales au Québec est connu. À Lévis, cinq candidats croiseront notamment le fer pour devenir le maire de la ville, le 7 novembre prochain.

Environnement : RL veut planter 150 000 arbres en 10 ans

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a présenté ses engagements environnementaux, le 4 octobre. S'il obtient le pouvoir le 7 novembre prochain, le parti s'engage notamment à planter 150 000 arbres lors des 10 prochaines années.

Repensons Lévis veut bonifier le troisième lien

Accompagné des candidats de ce parti aux postes de conseiller dans les districts Christ-Roi et Bienville, Gaston Gourde et Patricia Turcotte, le chef et candidat à la mairie de Repensons Lévis (RL), Elhadji Mamadou Diarra, a présenté la position de sa formation sur le dossier du troisième lien, le 7 octobre. «Résolument» en faveur du tunnel Québec-Lévis, RL veut cependant bonifier le projet afin d...

Stéphan Dupont renonce à se porter candidat

Lors de son émission quotidienne de radio au FM93, Stéphan Dupont a annoncé, le 30 septembre, qu'il ne se portera finalement pas candidat au poste de conseiller municipal dans le district Pintendre, lors des présentes élections municipales à Lévis.

LF10 – Équipe Lehouillier souhaite mettre en place un fonds vert

Lors d’une conférence de presse, le 7 octobre, portant sur les engagements en environnement du parti municipal Lévis Force 10 – Équipe Lehouillier, le maire sortant et candidat à la mairie de Lévis, Gilles Lehouillier a annoncé que son équipe souhaitait développer un fonds vert, mettre œuvre 15 actions concrètes concernant l’environnement et développer trois nouveaux grands parcs urbains sur le te...

Repensons Lévis veut doter la Ville d’une stratégie de développement immobilier

Le parti de l’opposition dans la course à la mairie lévisienne, Repensons Lévis (RL), a annoncé, lors d’un point de presse le 1er octobre en après-midi, son appui aux résidents du quartier résidentiel de l’Aquifère à Saint-Nicolas. Ceux-ci mécontents du projet immobilier du Quartier Élévation. Citant ce dossier en exemple, RL a promis de mettre en place une stratégie de développement immobilier s’...

S’engager de nouveau pour l’environnement

Candidat lors des deux dernières élections fédérales, Chamroeun Khuon tente maintenant sa chance au niveau municipal pour la course à la mairie de Lévis. Le dentiste souhaite devenir le premier citoyen de la municipalité afin de notamment mettre en place un programme résolument écologiste.

Un ancien élu de LF10 sous l'ère Roy Marinelli donne son appui à RL

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a annoncé lundi que l'ancien maire de Saint-Romuald de 1995 à 2002, conseiller municipal du district Saint-Romuald sous les couleurs de Lévis Force 10 (LF10) de 2005 à 2013 et candidat néodémocrate en 2015 dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Jean-Luc Daigle, lui donnait son appui.

Repensons Lévis dénonce le vol de pancartes

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a fait une sortie, le 23 septembre, afin de dénoncer le vol de certaines de ses pancartes électorales, particulièrement dans le district Lauzon.

Se représenter pour donner plus de pouvoir aux citoyens

Seul adversaire de Gilles Lehouillier lors des élections municipales en 2017, André Voyer tentera de nouveau sa chance cet automne lors de la course à la mairie de Lévis. Avec cette nouvelle candidature indépendante, le résident de Lauzon désire mettre en place son projet de démocratie municipale directe s’il obtient la confiance de ses concitoyens le 7 novembre prochain.