Charles-Eugène Bergeron défend les couleurs du Parti vert du Canada dans Lévis-Lotbinière lors de la campagne. CRÉDIT : COURTOISIE

Comme dans d’autres comtés de la région, le Parti vert du Canada (PVC) aura un candidat dans Lévis-Lotbinière. Charles-Eugène Bergeron, un résident de Leclercville, a décidé de s’engager en politique fédérale dans la présente campagne électorale afin de mettre de l’avant la priorité d’agir pour combattre les changements climatiques.

Au cours des dernières années, l’horticulteur semi-retraité et propriétaire d’une microentreprise de service-conseil dans l’aménagement paysager s’est impliqué dans plusieurs organismes écologiques et de solidarité internationale.

En 2012, Charles-Eugène Bergeron a tenté de faire le saut en politique municipale à Québec, comme candidat de Démocratie Québec lors d’une élection partielle dans le district Saint-Rodrigue (Charlesbourg). Cependant, le parti a retiré la candidature de M. Bergeron avant l’élection pour des «considérations personnelles».

Malgré cette expérience particulière en politique, le résident de Leclercville avait toujours une soif inassouvie de passer à l’action. Il ne pouvait donc pas refuser la proposition de devenir candidat du PVC dans Lévis-Lotbinière lorsqu’elle lui a été présentée.

«J’ai beaucoup milité, mais je me suis rendu compte que les manifestations et les pétitions ne sont pas prises en compte par les gouvernements. La protection de l’environnement passe donc par l’action politique. Plutôt que de prendre la rue, je veux passer à l’action au niveau politique», soutient l’horticulteur saisonnier au Domaine Joly-De Lotbinière.

Trois priorités

Depuis le début de la campagne électorale, Charles-Eugène Bergeron discute donc avec les électeurs des mesures qu’il désire mettre en place afin de s’attaquer aux changements climatiques.

Comme l’agriculture est un secteur économique important dans sa circonscription, le candidat du PVC dans Lévis-Lotbinière verrait d’abord d’un bon œil l’investissement de certaines sommes obtenues grâce au marché du carbone dans un programme de soutien aux agriculteurs. L’initiative permettrait d’encourager le développement de cultures plus écologiques.

Toujours dans l’objectif d’aider ses concitoyens agriculteurs, Charles-Eugène Bergeron s’engage à améliorer les conditions de travail des travailleurs du secteur agroalimentaire ainsi que revaloriser les professions de ce domaine. Enfin, le candidat vert désire que le soutien financier pour la création d’aires protégées soit bonifié, afin d’augmenter la portion du territoire qui ne pourra être touchée par le développement humain.

«La lutte aux changements climatiques est confiée aux gouvernements. Avec les lois et les cadres réglementaires, on peut équilibrer les activités humaines avec les limites imposées par la nature», a plaidé M. Bergeron, sur l’importance pour le gouvernement d’investir dans diverses initiatives pour lutter contre les changements climatiques.

Un engagement pour inspirer

Admettant que ses chances d’être élu député de Lévis-Lotbinière le 20 septembre prochain sont inexistantes, Charles-Eugène Bergeron entend profiter des prochains jours pour continuer de marteler l’importance d’agir pour diminuer les impacts des activités humaines sur la nature. Il espère aussi que sa campagne permettra de créer un élan au PVC dans Lévis-Lotbinière afin de créer une association de la formation dans son comté.

«Je mise beaucoup sur les médias sociaux pour tenter de joindre les jeunes et de leur faire prendre conscience des conséquences de l’inaction du gouvernement sur les questions  environnementales. Je n’ai pas l’ambition de débarquer M. Gourde, mais j’espère que ma campagne lui apportera des idées pour ‘‘écologiser’’ le développement (dans notre circonscription et au pays)», a conclu M. Bergeron.

Les plus lus

Les élections municipales minute par minute

C'est aujourd'hui que les Québécois sont appelés aux urnes afin de choisir leurs élus municipaux. Comme à son habitude, le Journal de Lévis vous propose une couverture de cette journée décisive minute par minute afin que vous puissiez connaître les derniers développements de la fin de la campagne à Lévis ainsi qu'à Saint-Anselme et Saint-Michel-de-Bellechasse.

Un troisième mandat consécutif pour Gilles Lehouillier

Comme en 2013 et en 2017, les Lévisiens ont fait confiance à Gilles Lehouillier afin qu’il dirige les destinées de la Ville de Lévis. Ses concitoyens lui ont confié un troisième mandat consécutif à titre de maire de Lévis avec une large majorité, à l’issue des élections municipales le 7 novembre.

Un conseil municipal houleux à Beaumont

La séance ordinaire du conseil municipal de Beaumont du 15 novembre aura été marquée par les disputes. Vestiges du fort de Beaumont, comité consultatif d’urbanisme, raccordement du secteur Orléans au réseau d’aqueduc et d’égout et enquête sur une conseillère municipale ont attisé les tensions lors de la réunion des élus beaumontois.

Transport en commun : LF10 promet de rendre permanente la tarification sociale

Par voie de communiqué, Lévis Force 10 et sa candidate dans le district Bienville, la conseillère municipale sortante Amélie Landry, ont dévoilé les engagements de la formation politique au niveau communautaire. Si le parti obtient de nouveau le pouvoir le 7 novembre prochain, il s'engage notamment à rendre permanente la tarification sociale à la Société de transport de Lévis (STLévis).

LF10 dépose son cadre financier

Lors de sa dernière conférence de presse avant le jour du scrutin dimanche, le maire sortant de Lévis et chef de Lévis Force 10 (LF10), Gilles Lehouillier, et son équipe de candidats aux postes de conseillers ont déposé, le 5 novembre, le cadre financier de leur plateforme électorale. Comme avec ses engagements électoraux, la formation politique entend miser sur la continuité si elle obtient de no...

Repensons Lévis fier de ses engagements et de sa campagne

Le chef de Repensons Lévis (RL) et candidat à la mairie de Lévis, Elhadji Mamadou Diarra, accompagné de plusieurs candidats de son parti au poste de conseiller municipal, a fait le bilan de sa campagne électorale et a tenu à inviter les citoyens à sortir voter le 7 novembre prochain.

François Paradis salue l’implication de Lévisiens

Lors d’une cérémonie à la chapelle du Patro de Lévis, le député de Lévis et président de l’Assemblée nationale, François Paradis, a honoré, le 18 novembre, des Lévisiens et des Lévisiennes qui ont brillé au cours des dernières années. Pour ce faire, l’élu provincial a remis la Médaille de l’Assemblée nationale à cinq citoyens ou organismes de sa circonscription.

Saint-David : Cantin s'en prend à ses adversaires

Par voie de communiqué, le candidat indépendant au poste de conseiller dans le district Saint-David, David Cantin, a critiqué, le 1er novembre, les positions défendues par ses adversaires, Serge Côté (Lévis Force 10) et Sylvain Gagnon (Repensons Lévis), en ce qui a trait à leurs promesses sur les infrastructures récréatives et le prolongement du boulevard Étienne-Dallaire vers l'ouest.

Changement et continuité dans le Grand Lévis

Le 7 novembre, les électeurs de Saint-Anselme et de Saint-Michel-de-Bellechasse ont également été appelés aux urnes afin de déterminer plusieurs membres des prochains conseils municipaux de ces municipalités bellechassoises.

Repensons Lévis veut améliorer les infrastructures récréatives existantes

Par voie de communiqué, le chef de Repensons Lévis (RL) et candidat à la mairie de ce parti, Elhadji Mamadou Diarra, a dévoilé, le 1er novembre, les engagements de sa formation politique en ce qui a trait aux infrastructures récréatives. M. Diarra a notamment partagé son souhait de «rattraper le retard causé par l’immobilisme de l’administration sortante» par rapport aux infrastructures sportives ...