CRÉDIT : ARCHIVES

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a annoncé lundi que l'ancien maire de Saint-Romuald de 1995 à 2002, conseiller municipal du district Saint-Romuald sous les couleurs de Lévis Force 10 (LF10) de 2005 à 2013 et candidat néodémocrate en 2015 dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Jean-Luc Daigle, lui donnait son appui.

Dans sa lettre d'appui, celui qui également été membre du comité exécutif et président du conseil d'arrondissement Chutes-de-la-Chaudière-Est sous l'ère Danielle Roy Marinelli, la prédécesseure du maire sortant Gilles Lehouillier à la tête de LF10, critique vertement le travail du premier citoyen actuel au niveau de la démocratie municipale.

«Lorsque j'étais encore élu en 2013, nous avons choisi celui qui allait devenir maire de Lévis. Nous l’avions rencontré dans un restaurant du quartier Saint-David et il s’était engagé formellement à partager le pouvoir avec tous les élus en leur redonnant une pleine visibilité. Force est d’admettre aujourd’hui qu’il n’a pas tenu sa promesse puisque la vaste majorité de la population ne saurait nommer son représentant de quartier et ses responsabilités. Le maire actuel s’est approprié toutes les sorties médiatiques sur la plupart des dossiers pour satisfaire sa seule popularité en éclipsant ses conseillers. Dès le départ, il a muselé toute opposition en nommant la seule personne, qui ne faisait pas partie de son équipe, au très important comité des finances de la Ville. Cette personne a par la suite rejoint son équipe», a déploré M. Daigle.

Du même souffle, il a argué que la décision de l'administration Lehouillier d'abolir la deuxième période de questions lors des séances du conseil municipal était une «atteinte à la démocratie». «Il (Gilles Lehouillier) a supprimé la seconde période de questions réservée au public, laquelle avait une durée illimitée pour ne retenir qu’une brève période de 30 minutes en début de séance et ses réponses s’étirent sur les deux tiers du temps.»

Toujours dans sa lettre d'appui, Jean-Luc Daigle a souligné les bénéfices, selon lui, de la présence d'élus de différents partis au sein du conseil municipal de Lévis. Citant les expériences qu'il a vécues dans l'ancienne Ville de Saint-Romuald et à la Ville de Lévis, il a martelé que la présence d'opposition permet de bonifier les projets qui sont étudiés par les échevins.

Ainsi, il «invite fortement» la population lévisienne à voter le 7 novembre prochain pour le chef et candidat à la mairie de RL, Elhadji Mamadou Diarra, ainsi que les candidats de cette formation pour les 15 postes de conseiller pour «ramener un vent de démocratie» à Lévis.

RL veut une deuxième période de questions

D'ailleurs, RL a profité de la publication de la lettre d'appui de Jean-Luc Daigle pour dévoiler un engagement en ce qui a trait à la démocratie municipale.

S'il est élu le 7 novembre prochain, Elhadji Mamadou Diarra s'engage à rétablir les deux périodes de questions réservées aux citoyens lors des séances du conseil municipal de Lévis, comme cela était en vigueur jusqu'à il y a trois ans.

«En 2018, les élus actuels, sans aucune opposition, ont aboli la deuxième période de questions au conseil de ville. Je souhaite donc partager aujourd’hui l’intention de ma formation politique de rétablir les deux périodes de questions citoyennes lors des séances de conseil de ville. C’est une question de participation citoyenne et de transparence des élus», a affirmé M. Diarra, avant d'ajouter que le retrait de la deuxième période de questions «a limité le droit de parole de la population et a contribué à accentuer l’opacité de l’Hôtel de Ville».

Les plus lus

Une association du PCQ dans Bellechasse

Le Parti conservateur du Québec (PCQ) a annoncé qu’une association locale est désormais en place dans la circonscription de Bellechasse. C’est par vidéoconférence que les membres du parti ont pris part à la création du groupe, le 6 octobre dernier.

Le Convoi pour la liberté 2022 passe à Lévis

Deux groupes de camionneurs et d’automobilistes prenant part au Convoi pour la liberté 2022 ont traversé Lévis le 28 janvier en matinée, via les autoroutes 20 et 73. En prenant part à cette manifestation nationale, les participants désirent forcer le gouvernement fédéral à abolir toutes les mesures en place afin de freiner la propagation du coronavirus.

Main-d’œuvre et nouvelles façons de faire dans la mire

Après avoir obtenu la confiance des Lévisiens pour un troisième mandat consécutif en novembre dernier, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, perçoit la prochaine année avec une foule de projets et d’enjeux en tête. À ses yeux, ceux qui retiendront le plus l’attention seront la pénurie de main-d’œuvre et l’adaptation des pratiques et des services à la nouvelle réalité qui a été créée par la COVID-...

La passerelle Harlaka accueillera maintenant les motoneigistes

Passant notamment au-dessus de l’autoroute 20 grâce à la passerelle Harlaka, un nouveau lien de 26 kilomètres permet maintenant aux motoneigistes de se déplacer directement entre Lévis et Bellechasse. C’est le 16 décembre que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, le préfet de la MRC de Bellechasse, Yvon Dumont, et le maire de Saint-Henri, Germain Caron, ont annoncé la création du nouveau parcours...

Gilles Lehouillier teste positif à la COVID-19

La Ville de Lévis a laissé savoir, le 16 janvier, par voie de communiqué que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, avait obtenu un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19, le 15 janvier dernier.

Une année à défendre son district et sa vision

Le conseiller du district Saint-Étienne et seul élu dans l’opposition à l’hôtel de ville de Lévis, Serge Bonin, envisage la prochaine année avec aplomb, lui qui en est à un premier mandat à titre de conseiller municipal. Tout au long de 2022, M. Bonin misera notamment sur le service aux citoyens, tiendra mordicus à ce que la municipalité soit des plus transparentes et invitera les Lévisiens à s’in...

Retour en classe et fin du couvre-feu

Accompagné du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, du ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, et du directeur national de la Santé publique par intérim, Dr Luc Boileau, le premier ministre du Québec, François Legault, a confirmé, cet après-midi, le retour en classe des élèves pour le 17 janvier ainsi que la fin du couvre-feu.

Anglade veut une réunion d'urgence de l'Assemblée nationale

En raison de la détérioration de la situation épidémiologique du Québec, la cheffe du Parti libéral du Québec (PLQ) et de l'opposition officielle à l'Assemblée nationale, Dominique Anglade, a demandé, le 7 janvier, que la chambre se réunisse dès la semaine prochaine lors d'une séance extraordinaire.

COVID-19 : Legault en appelle à la solidarité des Québécois afin de respecter les mesures

Le premier ministre du Québec, François Legault, a fait le point sur la situation sanitaire de la province, le 20 janvier. Alors que le nombre de personnes hospitalisées en raison de la COVID-19 se stabilise, le chef du gouvernement soutient cependant que le Québec ne peut se permettre de nouveaux assouplissements en raison de la gravité de la situation épidémiologique. Il a de nouveau fait appel ...

Le conseil municipal du 24 janvier en bref

Les élus lévisiens se sont réunis pour la première fois en 2022 lors d’une séance ordinaire du conseil municipal de la Ville, le 24 janvier dernier. Voici un résumé des sujets qui ont été abordés ainsi que des décisions prises par les échevins lors de la réunion.