Le presbytère de Saint-Michel-de-Bellechasse. CRÉDIT : COURTOISIE - ARCHIVES

La ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, et la députée de Bellechasse, Stéphanie Lachance, ont annoncé, le 13 décembre, la signature d'un avis d'intention de classement pour l'ensemble paroissial et le presbytère de Saint-Michel-de-Bellechasse.

Par cette décision, le gouvernement provincial protège donc le site, désormais classé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel. Pour tout immeuble classé, une autorisation de la ministre est notamment nécessaire avant «d'altérer, de restaurer, de réparer, de modifier de quelque façon ou de démolir en tout ou en partie cet immeuble, de le déplacer ou de l'utiliser comme adossement à une construction».

Rappelons que le presbytère de Saint-Michel est le troisième plus ancien presbytère au Québec. Érigé en 1740, il a été agrandi en 1790 et modifié en 1853 et en 1854. Il conserve des composantes de chacune de ces phases et n'a pas subi de modifications importantes depuis la décennie de 1920.

Pour ce qui est de l'ensemble paroissial, Québec estime qu’il est important de le protéger puisqu’il témoigne de l'histoire de la paroisse de Saint-Michel. L’ensemble comprend l'église, la grange à dîme, le cimetière et le presbytère. Les bâtiments et aménagements qu'il regroupe, bien qu'ils aient été modifiés ou reconstruits, occupent le même emplacement depuis 1712, ce qui en fait l'un des plus anciens noyaux paroissiaux du Québec.

Notons que la ministre de la Culture a également signé un avis d'intention de classement pour l'orgue de l'église de Saint-Michel, qui a été fabriqué en 1897 par le facteur Napoléon Déry, et pour le bâton de bedeau, qui a été conçu par l'orfèvre Laurent Amiot vers 1820.

Des élus heureux

À la suite de cette annonce, la députée de Bellechasse et le maire de Saint-Michel, Stéphane Garneau, ont salué la décision prise par la ministre de la Culture.

«Le presbytère est un témoin matériel de l'une des plus anciennes paroisses de la rive sud du Québec, voire d'Amérique, dont les origines remontent à 1678. Notre gouvernement est à l'écoute du milieu et c'est pourquoi la ministre pose ce geste fort de protection envers le presbytère. Maintenant, les gens doivent se mobiliser pour son avenir et le garder bien vivant! », a déclaré Stéphanie Lachance.

«Ce jour doit être marqué d'une pierre blanche. C'est une partie de l'histoire du Québec, l'histoire d'un héritage, que nous consolidons aujourd'hui. Un héritage qui nous a été confié, qui nous survivra et qui est en ce sens une sorte de balise, présente et future. Une société ne peut avancer sans savoir d'où elle vient. L'intention annoncée permettra de planifier de façon judicieuse, clairvoyante et responsable la préservation du presbytère et de son environnement, ce patrimoine matériel et visuel d'exception. Nous pourrons enfin nous donner la chance d'envisager un avenir prometteur pour ce bien des habitantes et habitants de Saint-Michel, ce bien collectif, ce bien national. Nous sommes très heureux et remercions la ministre de cette intention», a renchéri le maire de Saint-Michel-de-Bellechasse.

Les plus lus

Équiterre rend publique une analyse contre le troisième lien

Équiterre, un organisme prônant une «société écologique et juste» basé à Montréal, a publié, le 14 septembre, une analyse sur le troisième lien, menée par son experte en mobilité en collaboration avec le Pôle intégré de recherche - environnement, santé et société (PIRESS). Selon cette étude, le projet désiré par le gouvernement caquiste sortant échoue lamentablement le «test climat» qui a servi de...

Le maire devra s'absenter du boulot

La Ville de Lévis a annoncé, le 22 septembre, que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, devra s'absenter du travail au cours des prochaines semaines.

Les conservateurs font une démonstration de force à Lévis

Un peu plus d'une semaine après un passage à Lauzon, le chef du Parti conservateur du Québec (PCQ), Éric Duhaime, a tenu son dernier grand rassemblement de campagne au Centre des congrès de Lévis, le 23 septembre, devant plus de 1 000 militants. Éric Duhaime et certains de ses candidats dans la région, dont Mario Fortier (Chutes-de-la-Chaudière) et Karine Laflamme (Lévis), en ont profité pour de n...

Foire d’empoigne entre Drainville et Laflamme

Un peu moins d’une semaine après le débat électoral de la Chambre de commerce et d’industrie du Grand Lévis (CCIGL), quatre des cinq candidats des principaux partis en lice dans la circonscription de Lévis ont croisé le fer lors d’un débat sur les ondes de CHOI FM, le 14 septembre en matinée. La joute a notamment été le théâtre de plusieurs prises de bec entre le candidat de la Coalition avenir Qu...

Tous les candidats dans les circonscriptions lévisiennes sont maintenant connus

Les personnes intéressées à se porter candidates lors de l'actuelle campagne électorale au Québec avait jusqu'à samedi 14g pour déposer leur bulletin de candidature. Si ce ne sont que les candidats des cinq principaux partis en lice qui franchiront la ligne d'arrivée dans Bellechasse et Chutes-de-la-Chaudière, les citoyens de Lévis auront le choix entre sept avenues le 3 octobre prochain.

Pénurie de main-d’oeuvre : Biron présente ses solutions

La candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Chutes-de-la-Chaudière, Martine Biron, a détaillé ses engagements économiques, le 8 septembre. Si elle est élue le 3 octobre prochain, la nouvelle politicienne veut notamment miser sur l’immigration, la valorisation de la formation professionnelle, l’innovation et la concertation régionale pour s’attaquer au problème numéro un des entrepreneurs...

Martine Biron présente son «triangle de priorités»

C’était au tour de la candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans la circonscription des Chutes-de-la-Chaudière, Martine Biron, de lancer officiellement sa campagne électorale, le 1er septembre dernier. La candidate caquiste a alors présenté ses priorités divisées en trois volets.

«Une équipe du tonnerre» pour supporter le dynamisme de Lévis

Les trois candidats de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans les trois circonscriptions lévisiennes, Martine Biron (Chutes-de-la-Chaudière), Bernard Drainville (Lévis) et Stéphanie Lachance (Bellechasse), ont rencontré le Journal, le 23 septembre, pour livrer un plaidoyer en faveur de leur candidature. Selon eux, grâce à leur travail d’équipe, le trio est le seul qui pourra livrer la marchandise p...

Richard Garon portera les couleurs libérales dans Lévis

La candidature du Lévisien Richard Garon pour le Parti libéral du Québec (PLQ) dans Lévis a été annoncée le 15 août dernier, lors d’un rassemblement avec Marc Tanguay, député sortant de LaFontaine.

Bernard Drainville veut concrétiser les désirs lévisiens

Le candidat de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans la circonscription de Lévis, Bernard Drainville, a officiellement lancé sa campagne électorale, le 31 août dernier. L’homme politique a alors énuméré plusieurs dossiers régionaux dans lesquels il souhaiterait s’impliquer s’il est élu le 3 octobre prochain.