Chamroeun Khuon se lance dans la course à la mairie de Lévis pour proposer ses idées afin que la Ville fasse sa part dans la lutte contre les changements climatiques. CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

Candidat lors des deux dernières élections fédérales, Chamroeun Khuon tente maintenant sa chance au niveau municipal pour la course à la mairie de Lévis. Le dentiste souhaite devenir le premier citoyen de la municipalité afin de notamment mettre en place un programme résolument écologiste.

«Tout comme lors des dernières élections fédérales, je m’engage pour prôner l’écoresponsabilité. Je veux amener des idées nouvelles à ce niveau à la Ville de Lévis et mon engagement est encore plus intéressant que mes précédentes expériences politiques puisque la politique municipale est celle d’un gouvernement de proximité», explique d’emblée M. Khuon sur ses motivations derrière cette nouvelle implication politique.

Lors de la campagne, le candidat indépendant à la mairie entend donc défendre une panoplie de mesures qui permettront à Lévis de faire sa part dans la lutte contre les changements climatiques.

S’il est élu, le résident du secteur Lauzon promet d’abord de réduire à 0,50 $ par jour l’ac-cès aux services de la Société de transport de Lévis (STLévis) pour augmenter l’attractivité du transport en commun.

Toujours dans la même veine, il aimerait que la STLévis mette en place des applications pour calculer les habitudes de déplacement de ses utilisateurs afin d’ajuster ses services. De plus, il aimerait que la Ville de Lévis mette en place un service de covoiturage ainsi que de vélos partagés pour encourager les modes de transport alternatifs. Enfin, afin de favoriser la marche l’hiver, le candidat indépendant s’engage à améliorer le déneigement des trottoirs.

Quant au dossier du troisième lien, Chamroeun Khuon plaide pour une administration qui aura une vision davantage globale des interconnexions avec la Rive-Nord.

«Je crois qu’il faut d’abord sécuriser les liens que nous avons déjà. Il faut prendre soin du pont de Québec, ce qui permettrait de sécuriser ce lien pour un autre 100 ans. Quant au troisième lien, je n’adhère pas au projet actuel. J’aimerais plutôt qu’on lance un concours pour que des experts développent un projet qui sera tout autant écoresponsable et excellent financièrement.»

Transition profitable et participation citoyenne

 À titre de maire de Lévis, Chamroeun Khuon désire également multiplier les initiatives pour favoriser les projets de transition écologique dans le monde économique. En plus de la création d’un centre de biométhanisation et un projet d’utilisation des toits pour l’aménagement de serres ou de panneaux solaires, le candidat indépendant veut mettre en place un programme de subventions pour accompagner les entreprises vers la transition écoresponsable ainsi que des mesures pour encourager l’économie circulaire.

«Quand les gens pensent à la transition écologique, ils pensent immédiatement que les mesures vont nuire à l’économie. Mais c’est tout le contraire. Par exemple, avec le centre de biométhanisation, le méthane produit pourrait être vendu, ce qui amènerait des revenus supplémentaires à la Ville. Plutôt que de mettre des barrières, je veux trouver des solutions pour favoriser l’environnement et l’économie», argue M. Khuon.

Dans un autre ordre d’idées, le politicien s’engage aussi au niveau municipal afin d’améliorer la participation citoyenne et la vitalité de la démocratie municipale à Lévis.

S’il est élu, il veut réduire le salaire des élus, notamment en éliminant les primes accordées aux conseillers municipaux qui obtiennent des fonctions supplémentaires. Il aimerait également fixer aux élus une limite de deux mandats consécutifs afin «d’amener de nouveaux visages et de nouvelles idées» à la table du conseil. Dans le but de favoriser la participation citoyenne, il souhaite aussi que les résolutions adoptées par les échevins soient davantage vulgarisées lors des séances du conseil municipal.

Engagement sincère

Fort de ce ce programme, Chamroeun Khuon entend démontrer aux Lévisiens que son engagement dans la course à la mairie est sérieux et qu’il ne se lance pas dans une nouvelle campagne que pour être élu, lui qui a été défait en 2019 à titre de candidat néodémocrate ainsi qu’en 2021 comme candidat indépendant lors de l’élection dans le comté fédéral de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis.

«Je suis très loin de me chercher un poste. Cela me donnerait moins de soucis de continuer de n’être qu’un dentiste. Je veux m’engager en politique pour promouvoir le développement durable. Malheureusement, la pollution ne s’arrête pas aux frontières de Lévis. Je propose une vision d’avenir pour que nous luttions contre les changements climatiques», conclut M. Khuon.

Les plus lus