CRÉDIT:COURTOISIE

Les jeunes amateurs de films d’horreur se retrouveront au Patro de Lévis cet été. Pour la première édition du Vidéoclub Ça fout la chienne, une soirée cinéma en plein air se tiendra ce 11 juillet.

Après le magazine jeunesse Ça fout la chienne, créé par le bédéiste et cinéaste lévisien Luca Jalbert, voici la soirée. Au menu de la première édition du Vidéoclub Ça fout la chienne : cinéma en plein air, maïs éclaté, tirages et discussion autour du film présenté, Silver Bullet (Peur bleue) dans sa version de 1985.

Adaptation du livre L’année du loup-garou de Stephen King, le long-métrage raconte l’histoire de ces étranges meurtres qui frappent à chaque pleine lune la petite ville de Tarker’s Mills jusqu’à ce que des habitants décident de partir à la chasse du monstre… Là-bas, personne n’oubliera cet été là.

La soirée est gratuite pour les abonnés au magazine et les jeunes du Patro-Vacances qui porteront leur chandail. Les sous récoltés iront au Patro de Lévis et à la production des prochains numéros de Ça fout la chienne.

En cas de pluie, la projection se fera à l’intérieur dans la chapelle du Patro. Vidéoclub Ça fout la chienne, ce 11 juillet, dès 19h, au Patro de Lévis situé au 6150 de la rue Saint-Georges. Information sur la page Facebook de Ça fout la chienne dans la rubrique Événements.

Les plus lus

Il reproduit seul la musique et les chants de Bohemian Rhapsody

Originaire de Lévis, le chanteur et multi-instrumentiste Jacob Roberge est récemment devenu une vedette du Web grâce à sa plus récente création. Le temps d’une vidéo YouTube, il s’est transformé en chacun des membres du mythique groupe de rock britannique Queen pour présenter sa version de Bohemian Rhapsody.

Des expositions virtuelles pour des finissants du CLL

Plutôt que d’exposer leurs œuvres chez Regart et au Centre d’exposition Louise-Carrier comme leurs prédécesseurs, les 16 finissants du programme d’arts visuels du Cégep de Lévis-Lauzon (CLL) présenteront leurs nouvelles œuvres sur le Web, du 12 mai au 15 août.

L’art pour faire du bien

Depuis le début de la crise de la COVID-19, les Québécois ont fait preuve de créativité pour se changer les idées. Lévis n’y fait pas exception et plusieurs résidents de la ville ont utilisé l’art pour éloigner l’ennui tout en divertissant les membres de leur communauté.

Le déconfinement de la culture débutera le 29 mai

C’est une première étape. Les musées, les comptoirs de prêt des bibliothèques et les ciné-parcs pourront rouvrir au public le 29 mai.

La relève artistique ne prend pas de pause

De jeunes artistes participent à des ateliers avec des professionnelles de l’art actuel dans le cadre du Concours de la relève de Village en Arts. Pandémie oblige, le mentorat se fait virtuellement via la plateforme Zoom. Et la création se porte bien.