CRÉDIT : COURTOISIE

Bardé de récompenses pour ce deuxième one-man-show intitulé Le plus fort au monde, François Bellefeuille est passé maître dans l’art de faire rire. Le 14 novembre au Cégep de Lévis-Lauzon, l’humoriste se racontera avec la folie décoiffante qui a fait sa réputation.

Sous la loupe de ce gaillard désopilant à la chevelure hirsute, chaque sujet devient risible et étonnant. Parfaitement en contrôle, il tire les ficelles de son personnage pour en faire surgir des réparties vives et de fines critiques sociales.

Sur les planches, François Bellefeuille ne laisse pas une minute de répit au public. Son ton, sa posture et sa répartie cinglante révèlent ce personnage colérique (mais plus nuancé, à présent) qu’il a édifié au fil des années au rang d’icône de la scène culturelle. 

Récipiendaire de trois Olivier au Gala Les Olivier 2018 et de deux Félix au Gala de l’ADISQ de la même année, celui qui se dit «le plus fort au monde» s’affirme comme un des grands de l’humour.

Réservations par téléphone au 418 838-6000 ou au www.billetterie.langlicane.com.

Les plus lus

Il reproduit seul la musique et les chants de Bohemian Rhapsody

Originaire de Lévis, le chanteur et multi-instrumentiste Jacob Roberge est récemment devenu une vedette du Web grâce à sa plus récente création. Le temps d’une vidéo YouTube, il s’est transformé en chacun des membres du mythique groupe de rock britannique Queen pour présenter sa version de Bohemian Rhapsody.

Des expositions virtuelles pour des finissants du CLL

Plutôt que d’exposer leurs œuvres chez Regart et au Centre d’exposition Louise-Carrier comme leurs prédécesseurs, les 16 finissants du programme d’arts visuels du Cégep de Lévis-Lauzon (CLL) présenteront leurs nouvelles œuvres sur le Web, du 12 mai au 15 août.

L’art pour faire du bien

Depuis le début de la crise de la COVID-19, les Québécois ont fait preuve de créativité pour se changer les idées. Lévis n’y fait pas exception et plusieurs résidents de la ville ont utilisé l’art pour éloigner l’ennui tout en divertissant les membres de leur communauté.

Le déconfinement de la culture débutera le 29 mai

C’est une première étape. Les musées, les comptoirs de prêt des bibliothèques et les ciné-parcs pourront rouvrir au public le 29 mai.