À l’extérieur de la bâtisse patrimoniale, les visteurs découvriront le site réaménagé.Le duo Lalonde-Vernac a créé une installation ludique dans un arbre (2e photo). CRÉDIT : AUDE MALARET

La Maison natale de Louis Fréchette a rassemblé 15 artistes qui évoquent dans leurs créations la mémoire de l’écrivain lévisien et son œuvre littéraire. L’exposition d’arts visuels est présentée du 24 juin au 1er septembre.

Chacun, à sa manière, révèle l’éclat de l’homme qu’a été Louis-Fréchette. Avec une approche personnelle, les artistes ont créé des toiles, sculptures et installations qui font écho à sa vie et son œuvre, mais sans tomber dans le piège de l’illustration servile. Ce regroupement de 15 artistes d’arts visuels donne un éclairage nouveau sur l’héritage littéraire de Louis Fréchette aussi politicien de grande envergure.

«L’exposition permet de découvrir de nouvelles facettes de l’homme à travers le regard des artistes, présente la directrice générale des lieux, Christine Boutin. On a laissé à chacun le loisir d’aller chercher ce qui les intéressait. Leur travail parle de l’époque, de l’environnement et des rencontres qu’a fait Louis Fréchette.» 

Les visiteurs découvriront des créations de Carole Baillargeon (sculpture, art textile), François Bertrand, qui a exposé récemment ses créations au Diamant de Québec, des tenues faites de  goupilles de canettes en métal, Michel Bois (peinture, médiums mixtes), Gisèle Boulianne (peinture sur aluminium), Gill Champagne (collages, dessin, peinture, médiums mixtes), Lucienne Cornet (dessin, médiums mixtes), France Lacroix (livres d’artiste), Jacinthe Lagueux (sculpture de verre thermoformé), Andrée Laliberté (installation et photographie numérique), Gabriel Lalonde (peinture, médiums mixtes et installation), Guy Lemieux (peinture), Jean Potvin (sculpture), Joseph-Richard Veilleux (peinture), Francine Vernac (peinture, médiums mixtes, installation).

Un nouveau site à découvrir cet été

 Afin de respecter les règles sanitaires en vigueur, la Maison Fréchette a mis en place des mesures d’hygiène pour accueillir les visiteurs en toute sécurité. Il faudra se laver les mains, appliquer la règle de la distanciation physique, suivre le parcours indiqué, l’entrée et la sortie se feront par des portes différentes.

Dans les jardins de la Maison, tout juste réaménagés, le duo Lalonde-Vernac a créé une installation ludique sur un arbre centenaire. Lors de l’ouverture de l’exposition le 24 juin, un musicien sera sur place et à l’extérieur pour recevoir le public.

«Les visiteurs pourront découvrir le nouveau site», souligne Christine Boutin. Si la programmation estivale a été bouleversée par les restrictions imposées aux lieux culturels en raison de la pandémie, la Maison natale de Louis Fréchette espère encore pouvoir tenir certaines activités au mois d’août.

«La programmation de juillet est annulée, confirme la directrice. Mais on veut garder la culture vivante avec des activités ponctuelles qui animeront le site, si c’est autorisé. La saison suivra le courant des mesures qui seront annoncées les prochaines semaines.»

Louis-Fréchette et Moi, une exposition à découvrir du 24 juin au 1er septembre, à la Maison natale Louis-Fréchette, située au 4385 Rue Saint-Laurent, à Lévis. 

La phase un du réaménagement du jardin est terminée 

Projet majeur en trois phases, le développement des espaces extérieurs de la Maison natale de Louis Fréchette prend forme. La première partie des travaux a été réalisée et la suivante est attendue en 2021.
 En bordure de la piste cyclable, c’est une porte ouvrant sur une place, des bancs et un support à vélo, qui accueille le promeneur. Le bâtiment historique s’est entouré d’un chemin qui parcourt son jardin redessiné. 
 Un muret de pierre a été créé, qui sera bientôt bordé de fleurs. Des marches mènent vers un arbre centenaire, ce sont des livres aux titres évocateurs. Et, des bacs où poussent quelques plantes potagères et fruitières sont à portée des mains des visiteurs qui peuvent y grappiller.
 Aménagée au même niveau que la piste cyclable, cette halte est une entrée vers la Maison Fréchette et une invitation à la découverte des lieux ainsi que leur passé littéraire et historique. 
 De plus, les nouvelles installations ont été pensées et les anciennes revues pour améliorer l’accès du site aux personnes à mobilité réduite. La porte côté rue de la maison est désormais équipée d’un système d’ouverture automatisé. Au printemps, une œuvre monumentale de Stéphane Marceau sera installée dans la cour de la maison. Don de l’artiste montréalais, la sculpture en poudre de bronze représentera une quarantaine de personnages.
Souhaitant laisser une trace dans le paysage québécois, Stéphane Marceau a choisi le lieu comme écrin à sa création. 
 L’ouverture officielle du jardin de la Maison natale de Louis Fréchette est prévue le 24 juin, en même temps que le lancement de l’exposition estivale Louis-Fréchette et Moi. En vue de la deuxième phase, qui ne sera pas réalisée avant une année, les demandes de subventions sont en cours. Un parcours de six stations littéraires et des équipements scéniques verront alors le jour. 
 

 

Les plus lus

Une autrice lance un appel pour créer un recueil de textes

La Lévisienne Florence Guay invite les plumes d’ici et d’ailleurs à contribuer à un ouvrage collectif à paraître. Le recueil sera composé d’histoires vécues et réelles qui racontent un moment extraordinaire de la vie de leur auteur.

Au pied du mur, ils se relèvent

Des jeunes du CAPJ, le Centre aide et prévention jeunesse, ont joué les modèles pour Wartin Pantois. L’artiste de Québec les a photographiés, puis a réalisé un collage sur un mur de Lévis. L’un d’eux, Duncan Mazou, raconte cette expérience artistique dans laquelle il s’est reconnu.

Une expo qui fait du bien

Tout en tendresse, Jacynthe Bergeron illustre le lien profond qui nous unit à ce qui nous entoure. «Prendre soin de la nature, c’est prendre soin de notre nature profonde. Si on y regarde de plus près, elles ne font qu’un», dit l’artiste. Elle expose ses œuvres jusqu’au 16 août à l’Espace culturel du Quartier de Saint-Nicolas.

Pascale Bourdages, l’étoile montante

La chanteuse prépare un premier album de sa composition. À Trois-Pistoles en chanson, la Lévisienne a remporté la première place de la catégorie auteur-compositeur-interprète et le coup de cœur du public avec deux pièces qui figureront sur le disque à venir.

La poésie sort dans la ville

Le projet #SORTONSLAPOÉSIE s’affiche depuis le 29 juillet dans différents lieux de Lévis. Présentés sur des panneaux, les 14 poèmes sont à découvrir jusqu’à la fin août.

Le public de L'Anglicane au rendez-vous

En moins de deux semaines, trois des quatre spectacles de la courte saison d’été de L’Anglicane, annoncée à la suite de la reprise des activités dans la salle de spectacle, affichent complets. L’Anglicane vient également de dévoiler sa programmation d’automne.

Regart met aux enchères des œuvres en canne

Levée de fonds au profit du Centre d’artistes en art actuel, l’Encann’ se déroule sur les réseaux sociaux, jusqu’au 11 septembre. Cette cinquième édition virtuelle rassemble 36 artistes, dont plusieurs œuvres sont mise à l’encan chaque semaine.

Une pause artistique devant la vitrine de Regart

Jusqu'au 26 juillet, l'artiste Marilou Kenny-Gagnon expose son installation Fictions logiques (phase 1) dans la vitrine du centre d'artistes en art actuel, Regart. Une œuvre à découvrir depuis l'extérieur de la galerie lors d'une balade dans le quartier de la Traverse ou d'un arrêt au quai Paquet.

Gowan en spectacle virtuel le 16 juillet

Populaire au Québec et ailleurs dans le monde dans les années 80 et 90, l’artiste canadien est le claviériste et le chanteur principal du légendaire groupe Styx depuis 21 ans. Le spectacle de Gowan sera diffusé le 16 juillet à 20h30.

Des capsules en ligne pour découvrir l’opéra

Série de capsules opératiques, «Folies et paillettes d’opéra» est diffusée tous les vendredis soirs de l’été, par l’Opéra de Lévis. Ces courtes vidéos présentent de façon légère, humoristique et coquette des airs d’opéra et d’opérette.