The Dipsy Doodle rassemble le répertoire que le groupe interprète en spectacle, plus particulièrement pour les danseurs. CRÉDIT : COURTOISIE

Le groupe de musique swing Tea For 20’s, composé de six musiciens et de la chanteuse Lily Thibodeau, sort son deuxième album. The Dipsy Doodle rassemble des standards de jazz traditionnel swing, dans un vivant hommage à la musique populaire des années 20.

«C’est à la suite d’une tournée initiatique sur les routes du Mississippi et de la Louisiane que l’envie de perpétuer les mémoires du début du jazz s’est imposée. À l’époque où le swing était roi et malgré la prohibition, le style dominait les pistes de danse des cabarets clandestins. Alors qu’aux États-Unis la vente d’alcool était interdite, les Américains venaient jusqu’à Montréal pour investir dans le domaine, ce qui nous a d’ailleurs légué de magnifiques théâtres», explique celle qui est à la barre du projet Tea for 20’s depuis 2010, la chanteuse-musicienne et productrice Lily Thibodeau.

Le groupe, qui compte six musiciens, transporte le public dans un univers riche et inspirant, regorgeant de créativité, de joie et de fraîcheur. Enregistré entièrement live, l’album The Dipsy Doodle s’illustre avec un premier extrait radio, la chanson When I Get Low, I Get High, composée par Marion Sunshine et interprétée par Ella Fitzgerald en 1937. C’est Lily Thibodeau elle-même qui a réalisé la vidéo.

Alors que la pandémie compromet ses plans de tournage, «je me suis revirée de bord et je me suis dit que j’allais sortir une nouvelle idée et tourner un clip». «En deux jours, j’avais tourné les images toute seule, dans une boutique de Lévis située sur la côte du Passage, raconte la chanteuse. Je suis arrivée sur place et je leur ai demandé si je pouvais filmer.»

Lily Thibodeau peaufine ensuite le montage des images, filmées grâce à son téléphone cellulaire, pour un rendu vintage, rythmé, coloré et dansant à l’image de la chanson. Et la réalisation de cette vidéo s’est avérée un beau projet, pour pallier l’absence des spectacles, annulés à cause de l’interdiction de se rassembler.

Aller chercher une énergie créative

«Ce qui m’a gardé positive. Car, il faut avouer que la pandémie a été un coup dur pour notre métier. Pour un artiste qui est habitué aux contacts humains, à être sur la route, ça change une vie. Je n’avais pas le choix de me rattacher à la création et de me mettre dans un état de spontanéité, confie l’artiste. Je suis habituée de carburer à l’adrénaline et la performance qui m’amènent des gros pics d’émotion. Toute seule à la maison, il a fallu que j’aille chercher l’énergie en me donnant des défis.»

Titre de l’album, la pièce The Dipsy Doodle «représente la fièvre de tomber en amour, l’euphorie des soirées de danse et ça vient avec une chorégraphie le Tranky Doo, dansée partout à travers le monde», précise Lily Thibodeau, qui mentionne que ce disque a été créé en pensant aux danseurs et représente ce que le groupe leur propose lors de ses shows.

Sur ce nouvel opus également, Love Me Or Leave Me est une chanson que «je trouvais importante de ramener avec les bons crédits, parce qu’elle a surtout été popularisée par David Lee Roth, une version plus loufoque. La chanson originale, c’est une pièce de blues, le vrai blues qui fait mal», fait savoir la chanteuse.

Un nouveau projet est maintenant en train de prendre forme avec un film qui rassemble la communauté swing «au complet de Québec», Swing sur la route. «Je pars sur la route à travers le Québec pour faire découvrir les troupes de danse qui sont bien vivantes partout et veulent continuer de danser», présente Lily Thibodeau, qui signe avec Tea for 20’s la trame sonore de cette heure de musique et de chorégraphie. La sortie est prévue cet automne. «Créer, c’est ce qui me garde en vie», conclut-elle.

Les plus lus

Jean Provencher écrit pour réaliser un monde différent

Après quatre années de travail et des milliers d’heures de recherche, le premier livre du Lévisien Jean Provencher est prêt à être imprimé. Être, penser et agir autrement pour un monde différent présente les enjeux économiques, sociaux et environnementaux actuels et guide le lecteur vers des actions inspirantes.

Lettre d'opinion - Les écrivains, les premiers maillons de la chaîne culturelle littéraire

La création d’un livre est chose semblable à donner vie. Quelques minutes pour avoir le sujet principal qui le constitue, quelques semaines à le former et des années à s’en occuper. Malgré tous ses efforts, l’auteur ne sera jamais récompensé à sa juste valeur au commencement de sa carrière et même au cours de cette dernière.

Talents bleus : les représentants de la région en demi-finale

Originaire de Charny, Dominic Lacasse, accompagné de sa conjointe Karen Goudreault, représentait la Chaudière-Appalaches au concours Talents bleus présenté à l’émission en direct du 28 octobre de La semaine des 4 Julie. Le couple de drapeaux humains de la région a été sélectionné par le public pour les demi-finales du concours.

L’Anglicane fait vivre les arts autrement

Voulant créer des occasions de rencontres artistiques, malgré les restrictions qui affectent actuellement les salles de spectacle en zone rouge, L’Anglicane propose trois spectacles en ligne pour adoucir l’automne.

Dominic et Karen qualifiés pour la finale de Talents bleus

Représentants de la Chaudière-Appalaches à Talents bleus, Dominic Lacasse et sa conjointe Karen Goudreault, ont remporté, le 25 novembre, la demi-finale à laquelle ils participaient dans le cadre du concours présenté lors de l’émission La semaine des 4 Julie.

Quête poétique dans un monde d’après

Poète du clair-obscur, Anne-Marie Desmeules peint une société en perdition dans son troisième recueil Nature morte au couteau, paru cet automne aux éditions Le Quartanier. Soufflant un vent de liberté, ses mots se sont affranchis des contraintes et guident le lecteur vers une nature retrouvée.

Conférence sur la musique chorale à travers le temps

Le Chœur polyphonique de Lévis organise un atelier virtuel qui sera donné par son directeur musical, Guillaume Boulay, le jeudi 19 novembre, à 19h, sur la plateforme Zoom.

Un collectif de jeunes de Bellechasse crée une chanson

Agir collectivement dans Bellechasse a dévoilé la chanson écrite et composée par un collectif de jeunes passionnés de musique dans le cadre d’une activité de création en ligne.

Les finalistes des Prix d’excellence en culture connus

Le Conseil de la culture de Québec et de Chaudière-Appalaches ainsi que la Ville de Lévis ont dévoilé les finalistes de la 34e édition des Prix d’excellence 2020. Dans ce cadre, la municipalité remet chaque année le Prix Ville de Lévis à un organisme culturel du territoire.

Né pour être vivant, le deuxième roman de Yann Fortier

L’auteur de Québec qui a résidé dans le passé sur la Rive-Sud, Yann Fortier, a publié son deuxième ouvrage Né pour être vivant, au mois d’octobre dernier. Paru aux éditions Marchand de feuilles, Yann Fortier raconte l’histoire de la vie du chanteur Antoine Ferrandez.