L’excellent travail effectué au niveau des décors et des costumes permettent aux spectacteurs de revivre l’atmosphère des années 70. CRÉDIT : JOSYANNE PRESCOTT

Le Vieux Bureau de Poste (VBP) de Saint-Romuald invite le public à prendre ça cool cet été alors que la pièce Bonnie et Claud sera présentée jusqu’au 7 août. Les finissants du Conservatoire d’art dramatique de Québec proposent à cette occasion une version haute en couleur de la comédie d’Yves Amyot.

Bonnie et Claud sont à court de solutions pour réaliser leur rêve de fonder une famille. N’ayant pas la somme pour adopter un enfant, la solution est évidente : ils doivent réaliser un vol de banque. Par contre, ont-ils choisi la bonne journée pour le faire? N’étant déjà pas chose facile de braquer une banque, la visite d’un clown, de belle-maman et de l’oncle policier n’aideront en rien.

Les personnages sont drôles et surprenants à leur façon, habilement interprétés par Paloma De Muylder, dans le rôle de Bonnie, Ian Thibault, dans celui de Claud, Myriam Lenfesty, sous les traits de Patricia, et Thomas Royer, qui interprète Tacos et Serge. Au fil de la pièce, on découvre que les personnages frôlent l’indignation. Un clown «professionnel» qui fréquente un peu trop la mafia, une mère rebelle qui a pour philosophie «Respire, rilaxe, prends ça cool» et un oncle policier «un peu mou», le spectateur s’attache à chacun d’entre eux.

De plus, les décors et costumes réalisés par la finissante scénographe, Alice Poirier, permettent au public de se transporter réellement dans un salon des années 70. Toujours au niveau de l’ambiance, le jeu de lumières et de son est un ajout qui transporte le public dans l’histoire et stimule l’imagination. Ces moments permettent aux personnages, mais aussi aux spectateurs, de concentrer totalement leur attention sur l’un des comédiens pour l’écouter complètement.

Capter l’attention

Avant l’entracte, le rythme est cependant plus lent. Le spectateur peut éprouver certaines longueurs, ce qui peut le distraire. Par contre, chaque fois que cette impression se fait sentir, un des personnages vient retenir l’attention de celui-ci. L’action principale se déplace alors sur ce dernier. Les comédiens ont d’ailleurs su jouer sur cet aspect et en repousser les limites.

Après l’entracte, le rythme prend une autre cadence et le public est gardé en haleine jusqu’à la fin. Du début de cette folle aventure jusqu’à la dernière seconde, les péripéties ne font que s’enchaîner.

La comédie Bonnie et Claud est présentée au VBP tous les jeudis, vendredis et samedis à 20h, jusqu’au 7 août. Les billets sont disponibles sur le site Internet au www.vieuxbureaudeposte.com ou par téléphone au 418 839-1018.

Les plus lus

Un court-métrage à saveur lévisienne tourné au Myanmar

Tout droit sortie du Myanmar, Business Woman, l’histoire d’une quête spirituelle, sera présenté en avant-première le 11 octobre prochain au cinéma Lido à Lévis. Le court-métrage de près d’une trentaine de minutes a été réalisé par la réalisatrice et fondatrice de la boîte de productions lévisienne Boîte d’allumettes, Frédérique Alain.

Regard artistique sur le tunnel Québec-Lévis

Regart, centre d’artistes en art actuel, présente l’exposition la Commission des liens jusqu’au 24 octobre prochain. Laure Bourgault et Marc-Antoine Blais agissent à titre de commissaires dans cette exposition qui prend la forme d’une commission d’enquête à la fois sérieuse, mais aussi humoristique

Le festival du conte Jos Violon renaît «majeur et vacciné»

Le Festival international du conte Jos Violon de la Maison natale de Louis Fréchette est de retour cette année après une pause inattendue d’un an. Puisque le festival en est à sa 18e édition, les amateurs de contes et légendes seront transportés en octobre à l’époque de leurs 18 ans, l’événement se déroulant sous la thématique Majeur et vacciné, pour vrai!.

Voyageons dans le temps lors des Journées de la culture

Pour sa 25e édition, les Journées de la culture invitent les citoyens et citoyennes à voyager dans le temps. Nouveautés, entretiens, captations en direct ou en différé, une multitude d’activités seront offertes gratuitement les 24, 25 et 26 septembre.

Cultur’Art fête ses 15 ans

Le Rallye Cultur’art de Lévis fête, en 2021, ses 15 ans d’existence. Les 16 et 17 octobre prochains, les amateurs d’art pourront faire la visite des ateliers de près d’une trentaine d’artistes lévisiens.

Des œuvres de Daniel Bonneau exposées dans Charlevoix

Le rêve de Daniel Bonneau s’est enfin concrétisé. Jusqu’à la mi-novembre, le Musée de Charlevoix dédie l’une de ses expositions aux œuvres de l’artiste animalier de Saint-Anselme.

La musique retentit de nouveau à l’Espace symphonique de Lévis

Les 25 et 26 septembre prochain, l’Orchestre symphonique de Lévis (OSLévis) a repris ses activités après une année d’arrêt, dans le cadre des Journées de la culture. L’ensemble en a profité pour rendre hommage aux travailleurs de la santé.

L’Anglicane propose trois productions théâtrales cet automne

Les pièces Oleanna, Omi Mouna et Dans la tête de Proust habiteront L’Anglicane pour les prochains mois. Dans le cadre de sa série théâtrale, Diffusion culturelle invite les habitués comme les nouveaux publics à voir ces pièces qui abordent les enjeux et thématiques du monde contemporain.

La commission des liens, une exposition sur le troisième lien

Dans le cadre de sa programmation sur la décroissance, Regart, centre d’artistes en art actuel, présentera l’exposition de Laure Bourgault et Marc-Antoine Blais intitulée La commission des liens jusqu’au 24 octobre.

Dominique Croteau Habib exposée à l’ECQNS

L’Espace culturel du Quartier de Saint-Nicolas (ECQSN) présentera jusqu’au 24 octobre prochain, Créatures intérieurs, une exposition solo de l’artiste Dominique Croteau Habib.