Cette peinture de Daniel Bonneau sera l’une des œuvres en vedette lors de l’exposition temporaire lui étant consacrée au Musée de Charlevoix. CRÉDIT : COURTOISIE

Le rêve de Daniel Bonneau s’est enfin concrétisé. Jusqu’à la mi-novembre, le Musée de Charlevoix dédie l’une de ses expositions aux œuvres de l’artiste animalier de Saint-Anselme.

«Mon rêve se réalise enfin à la suite du don de mes œuvres au Musée de Charlevoix. J’ai dû consacrer beaucoup d’énergie pour trouver une institution muséale qui allait pouvoir conserver certaines de mes créations. […] C’est ce que je voulais. Avec cette première exposition dans un musée, mes œuvres vont pouvoir voyager et être vues par plusieurs personnes», se réjouit l’artiste bellechassois.

Rappelons que c’est au printemps dernier que Daniel Bonneau a appris que le Musée de Charlevoix, une institution située à La Malbaie, avait accepté son don d’une trentaine de ses œuvres. Peintures, dessins à l’encre, lithographies et animations sur pierre de l’artiste de Saint-Anselme ont pu alors rejoindre la collection de l’établissement.

Dans l’air lors du passage de Daniel Bonneau au Musée de Charlevoix afin d’effectuer son don, une exposition mettant en vedette certaines créations de l’artiste animalier a finalement vu le jour. Dans l’entrée de l’institution muséale de La Malbaie, ses visiteurs pourront notamment y admirer les peintures, les animations sur pierre et les canards de pierre du Bellechassois. De plus, des articles journalistiques retraçant la carrière de Daniel Bonneau pourront y être consultés.

L’artiste animalier de Saint-Anselme espère que cette première exposition muséale consacrée à sa production artistique sera couronnée de succès afin que le Musée de Charlevoix propose de nouveau une exposition temporaire de ses œuvres. De plus, cette réussite pourrait inciter d’autres institutions muséales à organiser des expositions dédiées aux créations de Daniel Bonneau, grâce au prêt d’œu-vres à ces dernières par le Musée de Charlevoix.

D’ici là, Daniel Bonneau poursuit son travail de création. À l’arrêt pendant quelques semaines cet été en raison d’un accident lors duquel il s’est blessé à un doigt, l’artiste de Saint-Anselme continue d’œuvrer sur sa série de bancs animaliers. Lorsque cela sera possible, il entend de plus participer à des événements liés à la nature afin d’aller à la rencontre du public.

Pour connaître les heures d’ouverture du Musée de Charlevoix, vous pouvez consulter le www.museedecharlevoix.qc.ca.

Les plus lus

Deux Lévisiens vivent l’aventure Star Académie

Les Lévisiens Jérémy Plante et Olivia Sirois-Bruneau ont séduit le corps professoral et ils auront la chance de performer pour mériter leur place comme académiciens lors de l’édition 2022 de Star Académie.

Une Lévisienne veut devenir la meilleure pâtissière au Québec

La nouvelle émission Le meilleur pâtissier du Québec, disponible sur la plateforme Vrai de Québecor, aura une saveur lévisienne. Amélie Bleau, une résidente de Saint-Romuald âgée de 30 ans, est l’une des dix candidats en lice afin de ravir le prestigieux titre accordé par le concours culinaire télévisuel.

Un Lévisien lauréat du Luxembourg Art Prize 2021

L’artiste lévisien Francis O’Shaughnessy, qui réside actuellement à Montréal, est l’un des lauréats de la septième édition du Luxembourg Art Prize 2021. C’est une photographie au collodion humide qui lui a valu la deuxième place de ce concours international.

Voyage de 9 mois et 10 000 km à bord de Belle excuse

C’est à bord de Belle excuse qu’un couple originaire de Lévis a parcouru 10 000 km entre Lévis et les Bahamas par voie maritime de septembre 2019 à juin 2020. Christian Roy et Annie Yergeau ont partagé des récits de leur grand voyage en voilier sur les réseaux sociaux. Puisque les histoires ont été appréciées par leurs abonnés, c’est une fois de retour au Québec que M. Roy a écrit Belle excuse en ...

COVID-19 : le milieu culturel s’ajuste encore

Les mesures mises en place par le gouvernement du Québec sont difficiles pour les différentes organisations culturelles. Alors que les salles de spectacles ne peuvent plus tenir d’activités, les espaces d’expositions souffrent moins du nouveau confinement.

Le Centre d’exposition Louise-Carrier dévoile sa programmation hiver-printemps

Le 7 décembre dernier, l’équipe de Diffusion culturelle de Lévis (DCL) a présenté la programmation hiver-printemps 2022 du Centre d’exposition Louise-Carrier. Créateurs d’expériences ou relève de la région, tous seront mis en lumière dans les cinq expositions qui seront proposées au public lors des prochains mois.

Surface à la recherche de nouveaux talents

Du 21 au 23 juillet prochain, se tiendra au quai Paquet une nouvelle édition du spectacle Surface. L’événement estival est actuellement à la recherche d’artistes qui seront en vedette lors de sa cinquième édition.