Avec Bomba leur vélo, Ella et Rémi parcoureront plus de 5 500 kilomètres. Photo : Aude Malaret

Destination commune, c’est le projet de deux amoureux de vélo qui se sont lancé le défi de traverser le Canada. Tout au long de leur périple, Ella Sargent et Rémi Proteau animeront des activités pour promouvoir la pratique cycliste. L’équipage s’est lancé dans l’aventure le 30 mai dernier.

C’est à la traverse de Lévis qu’a eu lieu le grand départ pour un périple de cinq mois et plus de 5 500 kilomètres. Cet hiver, le couple franco-québécois, diplômé en marketing et environnement, a tout quitté pour réaliser son rêve.

«On avait envie faire un voyage à vélo. Étant tous les deux très impliqués dans le communautaires et militants écolos, on voulait donner un sens plus grand à cette aventure. Le cyclotourisme, c’est cool mais ça ne nous suffisait pas», partage Ella Sargent.

Leur objectif, susciter un passage à l’action grâce à des activités, des discussions et des échanges sur le cyclotourisme afin de «faire pédaler des gens pour une planète en santé». Ainsi, l’équipage fera la promotion du vélo comme moyen de transport écologique tout au long de son parcours.

Pour y parvenir, les deux passionnées offriront des activités gratuites à des organismes communautaires. Ils souhaitent ainsi inciter les gens à utiliser davantage le vélo. Le duo offrira même des ateliers de mécanique et apportera son aide aux organismes qui font la réparation des vélos.

Faire les réparations soi-même

«Un vélo, on peut le réparer soi-même, c’est léger, on peut l’emporter dans l’autobus, dans une voiture. C’est super flexible comme moyen de transport», expliquent-ils.

Alors, ils se sont formés avec l’organisme Cyclo Nord-Sud. «D’avoir cette connaissance, on se sent plus en sécurité face à notre propre moyen de transport. On n’est pas obligés d’aller chez un garagiste ou un réparateur de vélo pour trouver le problème. Être capable de le résoudre renforce le sentiment de sécurité et d’indépendance.»

Leur monture s’appelle Bomba. «Et il est aux couleurs du feu parce que ça va plus vite», plaisante Ella Sargent. Sa particularité, c’est un vélo tandem. Pourquoi ce choix ? Parce qu’à deux vélos, il est plus difficile pour les cyclistes d’être sur le même rythme.

«Quand il fait froid ou qu’il y a de la pluie, du vent, des montées, si on se retrouve tout seul dans la difficulté c’est moins le fun. Avec le tandem, c’est extraordinaire. On peut se parler, on a la musique, on peut s’encourager. Et, dans les moments plus difficiles physiquement et moralement, ça change tout ! C’est plus facile ! Et l’originalité du tandem nous correspond bien.»

Toute une logistique

Avec 30 kilos de matériel dans leurs sacoches, Ella et Rémi prévoient de faire beaucoup de camping. «On transporte notre tente, nos sacs de couchage, nos matelas. En ville, on va souvent être hébergés chez des gens via les organismes ou le réseau cycliste Warm Showers», précisent-ils. Toute une logistique qui a été planifiée en amont par le couple lors de la préparation de leur voyage.

C’est grâce au sociofinancement qu’ils pourront réaliser leur périple. «Cette campagne nous sert à couvrir les frais et offrir toutes les activités gratuitement, car nos économies personnelles ne pourraient pas supporter cinq mois de voyage. Si on dépasse les objectifs, on va remettre l’argent aux organismes communautaires qu’on aura visités.» À leur départ, les deux cyclistes avaient atteint le montant visé de 9 500 $. Il est toujours possible de soutenir le projet Traverser le Canada en tandem pour la planète sur la plateforme Chuffed.org.

Vous pouvez suivre l’aventure d’Ella et Rémi sur la page Facebook Destination commune.

Les plus lus

Le conseil se penche sur la démolition du 4610, route des Rivières

Les élus municipaux de Lévis se sont réunis, le 19 septembre, pour une séance extraordinaire du conseil municipal. À cette occasion, les conseillers municipaux et le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ont entendu les arguments des parties impliquées dans l’appel de la décision du comité de démolition de Lévis, autorisant la demande de démolition sous conditions du 4610, route des Rivières, à Sain...

Une nouvelle approche intégrée à l’école Vision

L’École trilingue Vision Rive-Sud, conjointement avec la petite école Vision Lévis, a lancé, le 25 août dernier, son année scolaire. L’école située à Saint-Romuald intégrera graduellement au cours des trois à quatre prochaines années une nouvelle approche afin d’enseigner les langues secondes, c’est-à-dire l’approche neurolinguiste (ANL).

Chronique historique - Lévis, «gare» de Québec

Certains lecteurs se souviennent peut-être de l’immense installation de trains miniatures jadis située au deuxième étage de l’ancienne gare de Lévis. Cette curiosité fascinante s’inscrivait dans le riche passé ferroviaire de notre territoire.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 7 septembre 2022

Le Groupe Maurice a un nouveau président et chef de la direction : Alain Champagne (1re photo).

L’Aventure médecine est lancée à Lévis

Après des années de préparation, l’Université Laval (UL) et ses partenaires, l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) et le réseau de la santé du Québec, ont lancé en septembre Aventure médecine. Comme leurs homologues à Rimouski, 18 étudiants ont pu amorcer leurs études en médecine à Lévis, à l’extérieur du campus lavallois. Le Journal a récemment pu rencontrer deux étudiants qui se sont lancés d...

Sanimax : des citoyens excédés débarquent au conseil municipal

Plusieurs citoyens de Lévis ont assisté à la séance ordinaire du conseil municipal, le 26 septembre, pour déposer une pétition signée par plus de 400 personnes demandant aux autorités de régler le problème des odeurs nauséabondes émises par l’usine Sanimax de Charny. Exaspérés par la problématique, ces résidents de l’ouest de la ville veulent que cette dernière soit réglée une bonne fois pour tout...

Montréal-Québec à la course pour soutenir un jeune Lévisien malade

Lorsque le Montréalais Patrick Michel a appris que le fils de cinq ans de ses anciens collègues de travail était aux prises avec une leucémie, le sportif a rapidement organisé une course à pied entre Montréal et Québec afin d’amasser des fonds pour la famille lévisienne. Via Une course pour une vie, le Montréalais a parcouru les 270 km qui séparent Montréal et Québec, du 25 au 28 août derniers.

Quelques étudiants en moins au Cégep de Lévis cet automne

Les étudiants du Cégep de Lévis effectuaient leur rentrée en classe dernièrement. Cette année, le Cégep de Lévis constate une légère baisse de sa population étudiante, une situation comparable au reste de la province.

Distribution de verrous de pontet dans la région

Comme depuis plusieurs années, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) profitera de la tenue en septembre de la Journée mondiale de prévention du suicide afin de distribuer des verrous de pontet aux propriétaires d'armes à feu de la région.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 14 septembre 2022

Frédérick Purcell, directeur des ventes chez Groupe Lou-Tec, est très fier de son fils Tyler. Ce dernier a récemment participé à son initiation lors de la rentrée universitaire (1re photo).