CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Des parents de la région ont appris une bien mauvaise nouvelle samedi. Ils devront trouver une nouvelle garderie pour leurs enfants. Les propriétaires des garderies La boîte à magie de Saint-Romuald, La boîte à calin de Charny et La boîte aux sourires de Saint-Jean-Chrysostome, Richard Lemelin et Chantale Cloutier, ont annoncé la fermeture de ces trois garderies privées de leur groupe dès vendredi prochain, dans un courriel dont le Journal a obtenu copie.

«C’est avec le cœur rempli de tristesse et les larmes aux yeux que nous vous informons de la fermeture de La boîte à magie tout comme les autres garderies de notre groupe qui fermeront leurs portes le vendredi 1er mars 2019 à 18h. (...) Nous comprenons que cette nouvelle est un choc pour vous comme pour nous. Nous sommes conscients du défi qui se présente à vous maintenant que de trouver un autre milieu de garde pour votre enfant. Nous tenons sincèrement à tous vous remercier pour votre support et confiance au cours des dernières années.», ont annoncé les propriétaires dans un courriel envoyé sur l'heure du dîner samedi.

Pour expliquer leur décision, Richard Lemelin et Chantale Cloutier ont souligné les difficultés de recrutement de personnel.

«La pénurie de main-d’œuvre à laquelle nous faisons face dans le milieu de la petite enfance constitue un défi de taille à relever au quotidien. Malheureusement, cette situation nous a rattrapés. En effet, il nous est impossible de renouveler notre permis d’exploitation venant à échéance, car nous ne respectons pas le ratio exigé par le ministère de la Famille en ce qui concerne le nombre d’éducatrices formées. Nous avons envisagé plusieurs scénarios afin de pouvoir continuer nos opérations, mais nous devons nous résigner à la fermeture de nos entreprises», ont-ils affirmé dans leur courriel.

Notons que selon le répertoire des centres de la petite enfance et des garderies en fonction du ministère de la Famille, les trois garderies qui fermeront pouvaient accueillir 222 enfants, dont 80 âgés de 17 mois ou moins. Selon une source du Journal, ce sont 154 enfants qui devront être relocalisés dans d’autres garderies.

Le ministère en «mode solution»

De son côté, le ministre de la Famille du Québec, Mathieu Lacombe, n’a pas caché sa déception face à la situation dans une déclaration transmise lundi aux médias par sa porte-parole, Cynthia Lapierre.

«Le ministre de la Famille est très préoccupé par la situation qui touche de nombreux parents. Nous sommes en contact avec certains d’entre eux. Des ressources du ministère ont été déployées dès aujourd’hui  pour regarder les moyens à mettre rapidement  en place pour assurer le maintien des services aux familles. Des discussions avec le titulaire auront lieu afin de regarder la possibilité de retarder la fermeture, le temps d’analyser la situation et de proposer des solutions aux familles touchées. Nous déplorons le fait que les parents aient été informés une semaine avant la fermeture puisque le règlement prévoit que le titulaire du permis doit aviser, par écrit, les parents et le ministère  au moins 90 jours à l’avance», peut-on lire dans la déclaration.

Soulignons que le ministère a aussi fait savoir qu’il trouve «surprenant que le motif du renouvellement de permis soit associé à la décision de cesser les activités de façon hâtive» puisque les permis des trois titulaires visés sont toujours valides, respectivement jusqu’au 8 mai pour La boîte à magie, au 30 novembre pour La boîte à calins et au 2 août pour La boîte aux sourires.

Picard «consterné»

Sur sa page Facebook, le député des Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard, a également réagi à la suite de la fermeture des garderies, dont deux qui sont situées sur le territoire de sa circonscription.

«J’ai été consterné par l’annonce de la fermeture prochaine des trois garderies et rapidement j’ai interpellé le ministre de la Famille. Soyez certain que nous sommes préoccupés par cette situation qui vous touche et que le ministère est en mode solution et travaille actuellement pour retarder la fermeture, assurer le maintien des services et proposer des solutions aux familles touchées», a affirmé M. Picard sur sa page Facebook.

Les plus lus

Un site de rencontre pas comme les autres

Quand on vit avec une incommodité physique, une déficience intellectuelle, une maladie chronique ou une paralysie, on peut se sentir plus vulnérable au regard des autres sur les sites de rencontre. Une plateforme d’un nouveau genre propose des «rencontres adaptées» à celles et ceux qui vivent avec une différence.

Portrait de la démographie à Lévis

L’Institut de la statistique du Québec a récemment mis à jour ses données quant à la démographie dans les différentes municipalités et villes de la grande région de la Chaudière-Appalaches, pour l’année 2018.

Un nouveau salon consacré au mieux-être à Lévis

Lévis sera l’hôte d’un nouvel événement dédié à l’épanouissement personnel, à l’art de vivre, au mieux-être, à la spiritualité, à la voyance et aux émotions. En effet, la première édition du Salon Santé, Bonheur et Abondance se tiendra du 6 au 8 septembre au Centre de congrès et d’expositions de Lévis.

Nouveaux retards dans la collecte des déchets : la Ville met en place une série de mesures

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 6 septembre, qu'elle mettait en place des «mesures concrètes» afin d'aider les citoyens qui font face à de nouveaux retards pour la collecte des déchets.

Développer son leadership pour la communauté

Benjamin Bolduc, originaire et résident de Saint-Nicolas, aspire à un métier en finance. Le jeune cégépien de 18 ans a participé au Youth Ambassadors Program organisé par l’ambassade des États-Unis à Ottawa. Ce dernier a eu l’occasion de voyager pendant 3 semaines aux États-Unis avec un groupe de 13 Canadiens, le 17 juillet dernier.

9 M$ investis pour le logement abordable à Lévis

À Saint-Romuald, 84 unités de logements réparties dans 9 bâtiments ont été achetées au secteur privé par un organisme à but non lucratif et rénovées afin d’être louées à des familles au revenu plus modeste.

Pollution : le RÉPAC 03-12 cible Valero

Tôt ce matin, des militants du Regroupement d’éducation populaire en action communautaire des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches (RÉPAC 03-12) ont installé des bannières dans des lieux «associés aux grands pollueurs de la région de Québec», dont à la raffinerie Jean-Gaulin d'Énergie Valero à Lévis.

Lévis, ville de choix pour la famille?

En 2019 et pour une première fois en trois ans, la ville de Lévis ne figure plus parmi les 10 premières positions du classement des «Meilleures communautés au Canada pour les familles» établi par le magazine canadien Maclean’s.

Transport scolaire des PALS : une décision qui ne fait pas l’unanimité

Les parents des élèves aux Programmes arts-langues-sports (PALS) de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) des secteurs Lauzon, Saint-David, Saint-Romuald et Breakeyville, ont appris, trois semaines avant la rentrée, qu’à partir de cette année, le transport scolaire adapté aux élèves qui traînent leur bagage hors norme, comme l'équipement sportif, ira chercher leur enfant à un point de chut...

Une deuxième classe de maternelle 4 ans à Lévis

Trois nouvelles classes de maternelle 4 ans ont été ajoutées sur le territoire de la Commission scolaire des Navigateurs, dont une à l’École Charles-Rodrigue à Lévis, portant leur nombre à quatre.