CRÉDIT : COURTOISIE

Des plongeurs-démineurs, plongeurs de combat et plongeurs d’inspection portuaire provenant de différentes régions du Canada, dont le matelot de première classe originaire de Saint-Étienne-de-Lauzon Jean-David Paradis, ont participé à l’opération Nanook-Nunalivut 19 à Tuktoyaktuk, dans les Territoires du Nord-Ouest, du 20 mars au 1er avril.

Avec ses collègues canadiens, Jean-David Paradis, un plongeur-démineur, a pu plonger dans les eaux glaciales du nord canadien en compagnie de plongeurs militaires provenant de la France, la Finlande, la Suède et la Norvège.

Bien que les plongeurs sont souvent appelés à travailler dans des conditions difficiles partout au Canada et à l’étranger, plonger sous la glace dans un endroit pouvant atteindre les -60°C reste toutefois un défi de taille. Pour la durée de l’opération, les plongeurs ont exploré les fonds marins à une profondeur maximum de 17 mètres et ont exercé leurs habiletés sous la glace en utilisant un nouvel équipement de plongée, le Système de plongée à surface ultra légère. 

Notons que ce n’était pas la première expérience du Lévisien d’origine dans le nord canadien. Il avait déjà participé à une opération semblable en 2016 à la station des Forces armées canadiennes Alert au Nunavut. «Chaque plongée est différente, on ne sait jamais vraiment à quoi s’attendre, c’est ce qui fait la beauté du métier, on ne s’ennuie jamais! Ça nous permet également d’en apprendre davantage sur nous-même et de pousser nos limites», a partagé M. Paradis.

Les plus lus

Le déconfinement de 1918 à Lévis

Dans une chronique publiée dans le Wall Street Journal du 30 avril dernier, la chroniqueuse américaine Peggy Noonan constate qu'il n'est pas facile d'analyser les conséquences de la pandémie de grippe espagnole de 1918. Qu'en est-il pour Lévis?

COVID-19 : nouvelles mesures prises par Lévis

Plusieurs services de la Ville ont été modifiés pour répondre aux besoins des Lévisiens. Un rappel a également été fait sur les équipements ouverts et les consignes à respecter.

Un virus créé par les humains? Faux

La théorie selon laquelle le SRAS-CoV-2 serait issu de manipulations génétiques a fait l’objet de plusieurs rumeurs depuis le début de la pandémie. La plus récente souligne une soi-disant similitude avec le virus responsable du sida, ce qui démontrerait sa création en laboratoire. Pourtant, des milliers d’analyses de son génome, à travers le monde, conduisent à une origine naturelle. Le Détecteur ...

L'après-pandémie de 1918 à Lévis

Après un mois d'octobre 1918 catastrophique à Lévis avec au-delà de 50 décès et le quart de la population infectée par la grippe espagnole, la vie courante reprend de manière étonnamment rapide par la suite. À peine deux mois plus tard, soit le 28 décembre, Pierre-Georges Roy rapporte que l'église Notre-Dame «est littéralement remplie» pour les «imposantes funérailles» de l'épouse d'Onésime Carrie...

COVID-19 : un nouveau cas confirmé à Lévis

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir qu'un autre Lévisien a reçu, au cours des 24 dernières heures, un résultat positif à la suite d'un test de dépistage du nouveau coronavirus.

Quatre nouveaux cas d'infection au coronavirus à Lévis

Quatre nouveaux cas confirmés de la COVID-19 ont été constatés en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Tous ces cas touchent des Lévisiens.

COVID-19 : trois nouveaux cas confirmés à Lévis

Dans son plus récent bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé, lundi, que trois Lévisiens ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus.

COVID-19 : deux cas confirmés de plus à Lévis

Dans son plus récent bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir, mardi, que deux Lévisiens ont récemment appris qu'ils avaient contracté la COVID-19.

COVID-19 : trois nouveaux cas à Lévis

Dans son plus récent bilan sur l'évolution de l'épidémie de la COVID-19 dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir que trois autres Lévisiens ont été infectés par le nouveau coronavirus.

COVID-19 : la situation en chiffres

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) et le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec ont dévoilé, cet après-midi, les plus récentes données sur l'évolution de la pandémie de la COVID-19 dans la région et dans la province.