Chaudière-Appalaches fera partie des quatre régions tests qui pourront bénéficier de la plateforme Agir tôt afin d’intervenir auprès des enfants souffrant de troubles de développement.

Le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux du gouvernement provincial, Lionel Carmant, a annoncé l’octroi d’un montant de 2 399 100 $ au Centre intégré de santé et services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches afin de mettre en place la plateforme Agir tôt qui permettra le dépistage de quelconques troubles reliés au développement de l’enfant plus rapidement.

Chaudière-Appalaches fait partie des quatre régions tests de l’outil Agir tôt avec l’Estrie, Lanaudière et la Montérégie. Agir tôt est un questionnaire informatique que les parents doivent remplir s’ils ont un doute ou s’ils ont été référés par un acteur du développement de leur enfant à propos d’un retard de développement, d’une déficience physique, d’une déficience intellectuelle ou d’un trouble du spectre de l’autisme de ce dernier. «C’est une intervention précoce avant l’évaluation d’un diagnostic et c’est ce qui nous permet d’intervenir le plus rapidement possible», a expliqué M. Carmant.

L’investissement du gouvernement de près de 2,4 M$ pour le CISSS de Chaudière-Appalaches permettra la mise en place de cette nouvelle plateforme informatique, mais surtout l’ajout et le rehaussement des équipes d’intervention auprès des jeunes enfants. «Agir tôt ajoute des professionnels. C’est la clé d’avoir plus de professionnels afin d’offrir des services le plus rapidement possible dans le milieu de vie des enfants pour se créer une communauté de pratique où les parents, les éducateurs et les professionnels vont être capables d’intervenir dans la vie de tous les jours», a ajouté le ministre délégué.

Chaudière-Appalaches,une région efficiente

Selon Lionel Carmant, Chaudière-Appalaches est une région exemplaire pour le reste de la province. «C’est la région (Chaudière-Appalaches) la plus précoce que j’ai rencontrée au Québec. Avec le programme Agir tôt, on espère en faire encore plus», a-t-il souligné.

Cette efficacité s’explique facilement aux yeux du président-directeur général du CISSS de Chaudière-Appalaches, Daniel Paré. «L’innovation, les partenariats et la collaboration font partie de nos gênes. Ça fait plusieurs années qu’on travaille avec nos élus, nos organismes communautaires et nos partenaires, on a compris rapidement que c’est ensemble qu’on peut en faire plus», a partagé M. Paré.

Selon le PDG du CISSS de Chaudière-Appalaches, l’investissement de 2,4 M$ du gouvernement québécois permettra l’élaboration de la plateforme et «si tout se déroule bien», il croit que des sommes supplémentaires pourraient être réinvesties dans les prochaines années.

Agir tôt aura pour but de venir en aide, le plus rapidement possible et au plus grand nombre possible de familles de la région. «Un des défis des parents, c’est d’avoir accès à nos services, ce qu’on appelle les portes d’entrée. Agir tôt sera une porte d’entrée nouvelle qui sera très facilitante pour eux», a conclu Daniel Paré.

Les plus lus

La Fête nationale sera soulignée à Lévis

Même si les grands rassemblements, qui ont normalement cours les 23 et 24 juin à Lévis, n’auront pas lieu, coronavirus oblige, des activités, respectant les consignes de la Santé publique, auront lieu dans la région pour permettre aux Lévisiens de célébrer la Fête nationale du Québec.

Ouverture des jeux d'eau et assouplissement des restrictions pour l'utilisation de l'eau potable

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, vendredi matin, diverses mesures en lien avec l'utilisation de l'eau potable sur le territoire.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Après une accalmie d'une semaine, les autorités sanitaires ont confirmé, jeudi, qu'un nouveau cas d'infection au coronavirus avait été constaté en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 au Québec, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures.

Un nouveau cas de COVID-19 en Chaudière-Appalaches

Dans les 24 dernières heures, le Québec a recensé 68 nouveaux cas de COVID-19, dont un en Chaudière-Appalaches, à Lévis. De plus, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé que le port du masque serait obligatoire dans les transports en commun à partir du 13 juillet.

COVID-19 : l'état de la situation à 18h15

Une personne de plus a été testée positive à la COVID-19 en Chaudière-Appalaches, ce qui porte le nombre de cas depuis le début de la pandémie à 513. C'est aussi ce 21 juin que le gouvernement du Québec a dévoilé les offres mises en place pour favoriser le tourisme dans la province cet été.

Une santé mentale fragilisée par la COVID-19

La pandémie causée par le nouveau coronavirus a changé les façons de faire de la société, si bien que les gens se sont retrouvés, du jour au lendemain, confinés à la maison face à plusieurs grands défis. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) fait état de la situation des impacts d’un tel changement sur la santé, mentale de la population sur le territo...

COVID-19 : encore deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Comme lors du dernier bilan présentant les données sur la pandémie de COVID-19, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches. De plus, Ottawa a annoncé la prolongation d'un mois, en juillet, du programme d’Aide et d’urgence du Canada pour le loyer commercial. Du côté de Québec, c'est l'obligation de porter un masque dans les transports en commun qui devrai...

COVID-19 : encore deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Comme hier, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches, selon ce que révèle les plus récentes données portant sur l'évolution de la pandémie au Québec.

COVID-19 : un nouveau cas dans la région

Selon les plus récentes données portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19, un nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures.