Le viaduc a été inauguré par le maire, Gilles Lehouillier, et les élus le 20 juillet.

La nouvelle infrastructure routière reliant maintenant Saint-Rédempteur et Saint-Nicolas, qui était attendue depuis plus de 30 ans par la population, devrait permettre aux automobilistes de passer moins de temps sur la route.

«On ne fête pas un viaduc aujourd’hui, on fête une qualité de vie pour les gens de Saint- Rédempteur», a salué le conseiller municipal du secteur, Réjean Lamontagne. Ce viaduc devrait avoir «un effet positif sur le quotidien des résidents en facilitant leurs déplacements», s’est-il réjoui.

Avant sa construction, les habitants de Saint-Rédempteur devaient emprunter la route des Rivières pour en sortir, soit 18 000 véhicules quotidiennement, estime la municipalité. «Ainsi, le nouveau viaduc permettra minimalement le transfert d’un débit journalier d’en moyenne 6 000 véhicules», prévoit-on.

Les 17 M$ pour la réalisation du viaduc et de ses approches ont été financés à 100 % par la Ville, après le retrait du gouvernement libéral du projet pour des raisons «inconnues» selon le maire, soit un montant «conforme aux coûts estimés». «Inscrit parmi les plus grandes priorités de la Ville depuis 2013, ce nouveau lien routier donne aux automobilistes une alternative à la route des Rivières», a souligné Gilles Lehouillier.

En plus de la réalisation du viaduc, un lien entre la rue de Saint-Denis, le chemin Industriel et la rue du Grand-Tronc avec un carrefour giratoire a été ajouté.

À ce jour, 90 % de la consolidation anticipée des sols est rencontrée, avec seulement quelques millimètres de tassement à compléter sur une portion de 75 mètres, ce qui assure la sécurité de l’ouvrage.

Inauguré avec plusieurs mois de retard, le viaduc comprend deux voies en direction nord, une voie en direction sud, une piste multifonctionnelle bidirectionnelle et un espace pour les piétons. La Ville prévoit renforcer la sécurité des transports actifs qui l’utiliseront grâce à l’éclairage présent sur tout le tracé.

L’infrastructure et ses approches surplombent la voie ferrée du CN de 10 mètres et se prolongent sur une longueur de 45 mètres. Le tablier du viaduc, constitué d’une dalle de béton armé, est supporté par cinq poutres d’acier de 46 tonnes chacune qui ont été installées de nuit à l’aide de grues.

Les murs retenant la terre du remblai sont composés de 560 panneaux de béton préfabriqué. Cette nouvelle infrastructure routière aura impliqué quelque 110 travailleurs.

Les plus lus

Des bleuets pour la bonne cause

Dans le cadre d'une collecte de dons au profit de trois organismes communautaire, petits et grands pourront venir cueillir gratuitement des fruits à la Bleuetière DuRoy, à St-Étienne-de-Lauzon, les samedis 25 juillet, 1er et 8 août.

Lettre d'opinion - Un site qui a besoin d'amour

Il arrive parfois que l'ordre des choses établi soit bouleversé; dans une pièce avec un café, une plume s'éveille sur le tard, n'ayant ni crédit ni tribune pour se faire entendre. Incapable d'arrêter d'écrire, dans certain cas particulier, cela donna naissance, au début des années 1970, au phénomène du journalisme gonzo; le texte qui suit en est une tentative de ma part.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Après une accalmie d'une semaine, les autorités sanitaires ont confirmé, jeudi, qu'un nouveau cas d'infection au coronavirus avait été constaté en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter en Chaudière-Appalaches

Dix personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de 28 personnes. C'est près de trois fois plus qu'au début du mois de juillet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 122 nouveaux cas.

COVID-19: un nouveau cas en Chaudière-Appalaches

Après près d’une semaine sans nouveau cas, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a recensé une infection supplémentaire à la COVID-19, à Lévis. Depuis le début de la crise, 523 personnes ont contracté la maladie en Chaudière-Appalaches.

COVID-19 : quatre nouveaux cas dans la région

La «disparition» du nouveau coronavirus en Chaudière-Appalaches n'aura duré que 24 heures. Selon les plus récentes données des autorités sanitaires, quatre résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19.

Une nouvelle garderie à Saint-Jean-Chrysostome

Le Centre éducatif sous les arbres, une garderie privée subventionnée située sur l’avenue Taniata, ouvrira ses portes d’ici la fin septembre.

Une maison des aînés et alternative à Saint-Étienne-de-Lauzon

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, accompagnée de Marc Picard, député des Chutes-de-la-Chaudière, a annoncé la création d’une maison des aînés et alternative dans le secteur Saint-Étienne-de-Lauzon au prolongement de l’avenue Albert-Rousseau, le 28 juillet.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter

Sept personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs continue d'augmenter. Au Québec, le dernier bilan fait état de 145 nouveaux cas.