Les partenaires issus des secteurs communautaire, philanthropique et privé ont annoncé l’investissement le 29 septembre.

À Saint-Romuald, 84 unités de logements réparties dans 9 bâtiments ont été achetées au secteur privé par un organisme à but non lucratif et rénovées afin d’être louées à des familles au revenu plus modeste.

En janvier 2015, le Groupe de ressources techniques (GRT) Nouvel Habitat, qui gère le logement communautaire à Lévis, crée une nouvelle branche. C’est la naissance de la Société immobilière locative à prix accessible (SILA). Ce nouvel organisme a pour mission d’acquérir des immeubles locatifs existants, de les rénover tout en maintenant les loyers abordables. 

Majoritairement des 4 ½ et des 5 ½ , ces logements «à composante familiale» sont destinés à des ménages à revenu modeste. De plus, certains appartements seront disponibles pour des jeunes souvent victimes de discrimination lors de la recherche d’un logement, dans le cadre d’un partenariat avec l’organisme Alliance-Jeunesse Chutes-de-la-Chaudière.

«On a l’objectif d’avoir 15 % de logements bénéficiant d’une aide au paiement du loyer pour les ménages à plus faible revenu», précise Alain Marcoux, dirigeant principal de la SILA et directeur général du GRT Nouvel Habitat. Les loyers se situent environ 20 % plus bas que le prix du marché. «On tient à conserver ça abordable», assure-t-il. 

Un premier immeuble situé à Saint-Romuald a été acquis par la SILA en 2017, soit 12 unités de logement. En février dernier, ce sont cette fois 72 logements qui sont sortis du parc locatif traditionnel pour être rafraîchis. Au total, la SILA a réalisé un investissement de 9 M$ répartis dans 9 bâtiments. Ce quartier a d’abord été ciblé pour son niveau élevé de défavorisation.

«C’est une grosse intervention dans Saint-Romuald. Mais on ne veut pas tout concentrer dans le même quartier. On cherche d’autres quartiers de la ville où il y a des concentrations de locataires. Ça peut être Lauzon, Charny ou Saint-Jean-Chrysostome. On veut être à la grandeur de la ville», annonce Alain Marcoux.

12 000 $ en moyenne par logement

Revêtement de toiture, changement des portes-fenêtres pour réduire la facture d’énergie, rénovation des salles de bain, ajout d’un système de ventilation afin d’améliorer la qualité de l’air ainsi qu’éviter les moisissures et l’humidité, ou encore mise aux normes de sécurité incendie, sont les travaux les plus souvent effectués.

En moyenne, 12 000 $ sont investis par logement. Mais la facture peut grimper à 20 000 $ lorsque les immeubles sont en moins bon état. C’est le GRT Nouvel Habitat qui assure la coordination des travaux ainsi que la gestion immobilière.

Au delà de l’acquisition et de la rénovation des bâtiments, le projet vise à faire «une différence dans le quartier». «On espère réussir à créer avec les gens une vie communautaire.» Les objectifs sont «ambitieux» et le verdissement du quartier en fait partie. Plantation d’arbres ou jardins communautaires, les besoins seront définis avec les résidents. 

L’investissement de 9 M$ a été consenti par le Fonds immobilier de solidarité FTQ, la Fondation Lucie et André Chagnon et la Caisse d’économie solidaire Desjardins. La SILA a également bénéficié du programme d’assurance prêt hypothécaire logement abordable de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). 

«Pour l’instant, ce n’est fait qu’avec des fonds privés, puisqu’il n’y a pas de subvention, souligne-t-il. Si on veut aller plus loin et acheter des immeubles plus dégradés, on ne pourra pas le faire sans aide public. On a déjà proposé à la Ville d’avoir un programme de rénovation. On espère avoir ce partenariat à l’avenir.» 

Les plus lus

Travaux sur le pont Laporte : des mesures d’atténuation bientôt en place

En raison des entraves majeures qui seront en place à certains moments cet été sur le pont Pierre-Laporte, le ministère des Transports du Québec (MTQ) a dévoilé, le 13 mai, les mesures d’atténuation en transport collectif qui seront en place pour faciliter les déplacements des citoyens.

Deuxième dose : les Québécois pourront devancer leur rendez-vous à partir du mois prochain

Lors d'une mêlée de presse à l'Assemblée nationale, le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, a fait une mise à jour jeudi sur la campagne de vaccination. À cette occasion, il a notamment annoncé que les Québécois pourront devancer leur rendez-vous afin d'obtenir une deuxième dose d'un vaccin contre la COVID-19 à partir de juin.

Le tronçon de la peur

Des résidents de Saint-Nicolas se mobilisent afin que la Ville de Lévis et le ministère des Transports du Québec (MTQ) mettent en place des infrastructures sur la route Marie-Victorin (route 132) afin d’assurer la sécurité des piétons et des cyclistes dans le secteur du village. Plusieurs parents craignent qu’un drame survienne bientôt en raison de la configuration actuelle de cette portion de la ...

Les déchets ne seront ramassés qu'aux deux semaines cet été

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a confirmé, le 15 juin, que la collecte des déchets ne sera pas effectuée hebdomadairement cet été comme lors des dernières périodes estivales.

Dépistage massif à l'école primaire de Saint-Lambert-de-Lauzon

La Santé publique régionale mènera demain un dépistage massif auprès des élèves de 2e, 3e et 4e année de l'École du Bac, un établissement scolaire de Saint-Lambert-de-Lauzon.

Lévis passera en zone orange le 31 mai

SANTÉ. L’amélioration de la situation sanitaire au Québec fait en sorte que le gouvernement pourra aller de l’avant avec les premières phases du déconfinement qui s’amorceront vendredi et lundi. C’est ce qu’a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors de son point de presse hebdomadaire sur l’état de situation de la pandémie de COVID-19 au Québec.

Lévis demande une nouvelle fois aux résidents de l'ouest d'utiliser judicieusement l'eau

Comme la semaine dernière, la Ville de Lévis a lancé un appel aux résidents des quartiers Breakeyville, Charny, Saint-Étienne-de-Lauzon, Saint-Nicolas et Saint-Rédempteur, le 10 juin, afin qu'ils fassent un usage judicieux de l’eau potable pour toute la période estivale. Sinon, la municipalité n'aura pas d'autre choix que de mettre en place des interdictions d'utilisation.

COVID-19 : Chaudière-Appalaches passera en zone jaune lundi

En raison de l'amélioration de la situation épidémiologique de la région, la Chaudière-Appalaches passera au palier jaune (niveau préalerte) à compter de lundi.

Des rassemblements qui inquiètent à Saint-Rédempteur

Depuis le début de la pandémie, le parc Renaud-Maillette de Saint-Rédempteur est devenu un lieu très apprécié par les adolescents et les jeunes adultes de la région pour se rassembler. Toutefois, l’ampleur de ces fêtes improvisées commence à inquiéter certains utilisateurs de ces installations de la Ville de Lévis, dont l’Association de soccer Chaudière-Ouest (ASCO).

La collecte hebdomadaire des déchets retardée

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 28 mai, que la reprise de la collecte hebdomadaire des déchets en période estivale n'aura finalement pas lieu le lundi 31 mai, comme initialement prévue.