CRÉDITS : AUDE MALARET (photo 1) et VILLE DE LÉVIS

L’aménagement de voies réservées sur près de 5 kilomètres du boulevard Guillaume-Couture commencera à l’automne 2021 pour une mise en service prévue d’ici 2025. Le coût total du projet se chiffre à 87,9 M$, bien plus que l’évaluation de 55 M$ présentée en 2017 par la Ville.

L’ajout de voies réservées aux autobus situées en bordure de la chaussée est l’option retenue par la Ville de Lévis pour son projet de transport en commun sur le boulevard Guillaume-Couture, plutôt que des voies axiales placées au centre de la chaussée.

Comme prévu, les nouvelles voies seront situées entre le chemin du Sault et la rue de Mercure, à Saint-Romuald, ainsi qu’entre les routes du Président-Kennedy et Monseigneur-Bourget, les tronçons où se situe actuellement la congestion. Ce projet vise en effet à améliorer la fluidité «pour tous les usagers de la route». Les quatre voies existantes pour les automobilistes seront conservées.

Plus cher que prévu

Les aménagements coûteront 87,9 M$ (50 M$ financés par le Québec, 27,3 M$ par le Canada et 10,6 M$ par la Société de transport de Lévis), au lieu des 55 M$ prévus en 2017. Dans son projet déposé en 2017 au ministre des Transports, la Ville envisageait alors deux scénarios : la solution latérale évaluée à 55 M$ et la solution axiale à 79 M$.

Un écart de coût qui s’expliquerait, selon la directrice du bureau de la mobilité Marie-Lise Côté, par une estimation préliminaire établie pour la seule réalisation des voies réservées, alors que l’actuel projet comprend également les différentes installations, tels que la piste cyclable ou l’aménagement paysager. 

C’est pour leurs coûts d’entretien et de déneigement plus faibles que les voies latérales ont été choisies. Cette implantation facilite également la circulation des automobilistes et celle des piétons plus «intuitive», puisque les abribus sont implantés du même côté que les trottoirs.

Les arrêts seront situés après les feux de circulation, afin de synchroniser le passage des autobus avec la lumière verte et laisser la voie libre aux automobilistes qui tournent.

Un temps de parcours réduit

Grâce à l’installation de feux intelligents et prioritaires pour les autobus «qui vont permettre une meilleure synchronisation», il faudra «5 à 14 minutes de moins» à un autobus pour aller du Cégep de Lévis-Lauzon au chemin du Sault aux heures de pointe, selon la Ville.

La fréquence des Lévisiens, qui passent toutes les 15 à 30 minutes actuellement, augmentera. «Aux heures de pointe, on vise un service toutes les 7,5 minutes et 15 minutes en dehors», a affirmé le maire.

De plus, la Ville prévoit d’implanter des abribus «mieux adaptés aux besoins des usagers». Les aires d’attentes seront «plus spacieuses et sécuritaires». Placés en retrait, les trottoirs côtoieront une piste cyclable située en bordure de la chaussée. Cette voie pour les vélos sera d’abord aménagée sur les mêmes tronçons que les voies réservées, puis s’étendra dans une autre phase à tout le boulevard Guillaume-Couture.

Des travaux échelonnés de 2022 à 2025

Après la fin des études en mars prochain, le bureau de la mobilité planchera sur les plans et les devis, avant de commencer la construction à l’automne 2021.

«De 2022 à 2025, les travaux vont se poursuivre en phases pour s’assurer qu’on ne bloque pas la circulation dans l’ensemble de la Ville. La mise en service va être graduelle au cours de cette période», a précisé sa directrice. Finalement, l’électrification du réseau sera mise en place.

Quant à la route des Rivières, le gouvernement québécois devrait présenter ses plans au cours de l’année prochaine. «Le ministère des Transports est maintenant rendu à l’étape d’avant-projet pour la route 116. C’est une excellente nouvelle», s’est réjoui Gilles Lehouillier.

L’état d’avancement du projet de transport en commun a été présenté à la population le 6 novembre à 19 heures, au Centre de congrès et d’expositions de Lévis. La consultation publique sera en ligne dès le 7 novembre à http://ville.levis.qc.ca/mobilite.

Les plus lus

Une neuvième glace sera ajoutée en 2021 à Lévis

Lévis ajoutera une nouvelle patinoire intérieure de dimension olympique à l’Aréna de Lévis. La Ville a déposé une demande au gouvernement dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS), doté de 294 M$ pour l’ensemble du Québec.

La FHQ ne veut pas que le bâtiment des Scies Mercier soit démoli

Dans une lettre transmise le 27 janvier au secrétaire du comité de démolition et au conseil municipal de la Ville de Lévis ainsi qu'à la ministre de la Culture du Québec, la Fédération histoire Québec (FHQ) s'est opposée «catégoriquement» à la demande de démolition du 220, rue Napoléon-Mercier, le bâtiment qu'a occupé pendant plusieurs décennies l'entreprise lévisienne Les Scies Mercier.

Deux nouveaux sentiers hivernaux répertoriés à Lévis

La liste des sentiers qui figurent dans le Répertoire des sentiers hivernaux de Québec et Lévis élaboré par Ça marche Doc s’allonge avec six nouveaux parcours à découvrir sur les rives sud et nord.

Avis de ne pas consommer certains produits de viande hachée vendus par le Provigo de Lauzon

Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ), en collaboration avec l'entreprise Provigo Francis Descoteaux, située au 7777, boulevard Guillaume-Couture, à Lauzon, avise la population de ne pas consommer certains produits de viande hachée vendue par cette épicerie, car ces aliments sont susceptibles de contenir la bactérie E. coli productrice de shigatoxines.

La CSN demande que le réseau de la santé «redevienne un employeur de choix»

Les syndicats de la CSN représentant près de 20 000 employés du réseau de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches ont fait le point, le 29 janvier, sur la pénurie et la rétention de main-d'oeuvre dans le réseau. Selon eux, les employés sont notamment à bout de souffle en raison de la «sévère pénurie de main-d'oeuvre».

Conseil en bref : la biblio mobile, des jeux d’eau et le comité de toponymie reviennent

Une séance du conseil municipal s’est tenue le 10 février à l'hôtel de ville de Lévis. Voici en résumé les principaux points adoptés ou abordés lors de la séance par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux.

L’OPC veut mettre un frein à la «surpopulation féline»

Estimant que Lévis vit un problème de «surpopulation féline», l’Organisme pour la protection des chats (OPC) demande à la Ville de Lévis de s’attaquer à cette problématique.

Le projet de loi 40 adopté

Le projet de loi 40, qui vise à transformer les commissions scolaires en centres de services, à abolir les élections scolaires et à décentraliser la prise de décision, a été adopté le 8 février dernier.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 5 février 2020

L’avocate Marie-Ève Malenfant (1re photo) relève depuis peu un nouveau défi professionnel. Elle est de retour au sein du cabinet KSA Avocats.

Parc des Chutes-de-la-Chaudière : des organismes s’opposent à la zone récréotouristique

Les dirigeants du Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM) et des Amis du parc des Chutes-de-la-Chaudière (APCC) ont uni leur voix, le 4 février, pour s’opposer à la modification envisagée au schéma d’aménagement du parc des Chutes-de-la-Chaudière.