Les professions libérales attirent les jeunes de la région, selon un sondage d’Academos. CRÉDIT : BIGSTOCK

Academos, un organisme à but non lucratif qui propose du mentorat virtuel pour connecter les jeunes à la réalité du monde du travail, a dévoilé, le 15 octobre, les résultats d’un sondage portant sur les craintes et les attentes de la génération Z face au monde du travail. Grâce à une ventilation par région administrative du Québec des données obtenues, on peut notamment découvrir que les jeunes de 14 à 26 ans de Chaudière-Appalaches désirent notamment s’épanouir dans un domaine ou une profession qui les passionne.

Selon le sondage d’Academos, 60,3 % des répondants en Chaudière-Appalaches ont identifié cet objectif comme le principal qu’ils désirent accomplir lors de leur carrière. Être reconnu comme un expert dans son domaine (10,4 %), contribuer à un changement positif dans la société (8,3 %), posséder sa propre entreprise (6,3 %) et gagner assez d’argent pour payer ses dépenses et nourrir sa famille (6,3 %) sont les autres objectifs populaires dans la région.

Ces désirs se répercutent également au niveau des préoccupations des jeunes de 14 à 26 ans de Chaudière-Appalaches selon Academos. 61,7 % des répondants de son sondage dans la région sont inquiets de ne pas trouver un emploi qu’ils aiment et 51,1 % craignent de ne pas être à la hauteur ou de ne pas savoir ce qu’ils font.

Goût pour l’entrepreneuriat

Reconnu pour la vitalité de l’entrepreneuriat, Chaudière-Appalaches pourra compter sur plusieurs futurs entrepreneurs selon l’enquête d’Academos. 63 % des répondants de la région aimeraient (33,3 %) ou aimeraient peut-être (29,7 %) posséder un jour sa propre entreprise. Au niveau provincial, 37 % des répondants désireraient réaliser ce rêve.

Bien présent dans l’économie régionale et provinciale, les petites et moyennes entreprises (PME) de la Chaudière-Appalaches pourront attirer plusieurs jeunes selon le sondage. 77,1 % des jeunes de la région ont partagé leur préférence à travailler dans une PME plutôt que dans une grande entreprise (10,4 %).

Les professions libérales attirent

Enfin, Academos a pu établir un top 10 des professions les plus populaires chez les jeunes de la région.

Dans l’ordre, les répondants de la Chaudière-Appalaches ont un intérêt pour les professions de psychologue, de médecin spécialiste, de programmeur/développeur en médias interactifs, d’enseignant au secondaire, d’entrepreneur, d’avocat, de photographe, de vétérinaire, de chimiste et d’enseignant au collégial.

Soulignons finalement que les données présentées dans le rapport d’Academos se basent sur les résultats d’un sondage auquel ont répondu 1 268 jeunes Québécois âgés de 14 à 26 ans. 4,6 % des répondants proviennent de la Chaudière-Appalaches, alors que 5,1 % de la population québécoise y vit.

Les plus lus

COVID-19 : quatre écoles lévisiennes touchées par au moins un cas de COVID-19

Le gouvernement du Québec a rendu publique, mardi, une nouvelle liste des écoles touchées par au moins un cas de COVID-19 rapporté avec diagnostic dans la province. En date du 14 septembre à 16h, quatre établissements lévisiens du Centre de services scolaire des Navigateurs (CSSDN) font partie de cette liste.

Un nouveau nom pour le cégep

Le Cégep de Lévis-Lauzon n'est plus. L'institution collégiale lévisienne se nommera désormais le Cégep de Lévis. La direction de l'école a dévoilé au personnel du cégep ce changement de nom et la nouvelle identité visuelle de l'établissement le 20 août dernier.

Le Vieux-Lauzon dans une impasse pour le déneigement

À la suite de l’abandon de «615 clients» par l’entreprise de déneigement qui chapeaute Beau-site excavation et Déneigement Lévis-Lauzon, les résidents du secteur du Vieux-Lauzon font des pieds et des mains depuis la fin juillet afin de trouver une compagnie de déneigement qui pourrait desservir le quartier.

COVID-19 : ceux qui ont visité le zoo Miller le 17 août appelés à se faire tester

Deux personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de dix personnes. Au Québec, le dernier bilan fait état de 111 nouveaux cas.

Deux employés du CSSDN ont contracté la COVID-19

Le Centre de services scolaire des Navigateurs (CSSDN) a confirmé, le 9 septembre que deux membres du personnel travaillant dans deux établissements différents ont obtenu un résultat positif lors d'un test de dépistage de la COVID-19.

Nouvelle antenne de Vidéotron à Saint-Nicolas : la Ville refuse que le projet soit réalisé sur son terrain

Au courant de la semaine du 17 août, les élus de la Ville de Lévis ont décidé de ne pas conclure de bail avec Vidéotron en vue de l’érection d’une nouvelle antenne de télécommunications à l’arrière de la caserne de pompiers de Saint-Nicolas. C’est en raison de l’opposition des résidents du secteur que les échevins lévisiens ont rejeté le projet sous sa mouture actuelle.

COVID-19 : deux nouveaux cas à Lévis

Dans son bilan régional publié vendredi, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé que deux nouveaux d'infection au coronavirus ont récemment été découverts dans la région, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : 42 cas découverts en Chaudière-Appalaches au cours des quatre derniers jours

Au cours du long congé de la fête du Travail, 42 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris qu'ils ont contracté la COVID-19.

La survie racontée dans une série télé

La tribu des Primitifs, une école de survie basée à Lévis, est au cœur d’un nouveau docu-réalité qui sera diffusé à partir du 4 septembre sur Historia. Les caméras ont suivi les instructeurs Mathieu Hébert et Geneviève Lavoie ainsi que d’autres membres de cette communauté de passionnés lors de cours et d’expéditions dans des lieux sauvages du territoire québécois.

La COVID-19 emporte un neuvième résident de la Chaudière-Appalaches

Après une accalmie d'un peu plus de quatre mois à ce chapitre, le nouveau coronavirus a récemment provoqué un nouveau décès en Chaudière-Appalaches. Il s'agit de la neuvième personne à mourir de la maladie dans la région depuis le début de la crise sanitaire.