Les élèves de 3e secondaire du programme Leader international veulent en finir avec la pollution des océans.

Abolir les sacs plastiques dans les commerces de Lévis, c’est la demande adressée au maire de la Ville par des élèves de l’école secondaire privée Marcelle-Mallet. Face à la pollution de la nature, les jeunes s’engagent en faveur d’un changement des comportements inspiré par d’autres municipalités.

Elles se présentent comme la «prochaine génération» à qui reviendra la lutte contre la dégradation de la qualité de l’environnement et la pollution plastique, «des urgences face auxquelles nous devons réagir rapidement». Cette lutte, leur «priorité», passe pour les autrices de la missive par «un grand nombre de changements dans nos comportements et nos habitudes».

Ces élèves de 3e secondaire du programme Leader international ont rédigé une lettre qui demande l’abolition des sacs plastique à usage unique dans les commerces lévisiens. Le courrier a été envoyé au maire Gilles Lehouillier le 30 janvier dernier et présenté ce 25 février, lors d'une conférence de presse tenue par les élèves. C’est dans le cadre du cours Action citoyenne que les jeunes ont élaboré ce projet.

Former les citoyens de demain

«Dans ce cours, on regarde les problématiques qu’il y a dans la société et l’environnement touche beaucoup les jeunes présentement. On apprend comment faire un geste positif, explique l’enseignant responsable, Jean Beaudoin, qui souhaite que ses élèves comprennent la démarche afin de pouvoir, peut-être un jour, mener leurs propres actions.

«On voulait parler de la pollution, car ça nous touche beaucoup, et de ce qu’on pourrait faire face à ce problème», complète l’une des élèves Florence Morin, âgée de 14 ans.

En classe, les jeunes ont travaillé en équipe et ont dû trouver par eux-mêmes des solutions. «Ce n’est pas un cours où le prof parle tout le long», précise-t-elle. C’est d’ailleurs sur les savoir-faire pratiques qu’a misé l’enseignant. «Écrire une lettre à un maire, il faut que ce soit vraiment bien fait. On ne peut pas arriver comme ça et le faire n’importe comment», souligne-t-il.

Un désastre pour l'environnement

Interpellé par les images montrant les quantités de déchets qui flottent dans les océans et qui sont ingérées par les animaux, le groupe dénonce que les sacs en plastique sont «dévastateurs» pour l'environnement et «se retrouvent trop souvent dans la nature et prennent des années à se décomposer».

C’est en effet 100 à 400 ans qu’il faut à ces emballages pour se décomposer. Et même une fois disparus, les sacs laissent des particules de plastique dans l’environnement, l’eau ou les poissons que nous mangeons, et qui se retrouvent finalement dans notre estomac.

«On peut faire mieux»

«On va tous à l’épicerie. Certaines personnes utilisent jusqu’à dix sacs de plastique, alors qu’on sait qu’on peut faire mieux, illustre Florence Morin. Ça serait difficile pour nous de réduire la pollution des usines, par exemple. Mais les sacs, on peut les abolir avec de la volonté.»

Inspirées par mesures prises par les municipalités de Bromont et de Montréal pour limiter l’utilisation des sacs à usage unique, les adolescentes demandent à la Ville de «s’engager dans les politiques de préservation de l’environnement» et de favoriser la sensibilisation des citoyens. Changer la réglementation est l’une des pistes proposées par les élèves comme cela a été fait ailleurs.

Les jeunes ont finalement rappelé que les citoyens peuvent aussi se mobiliser à leur niveau en choisissant des sacs réutilisables, de même que les commerçants en acceptant les contenants alimentaires des consommateurs ou en leur proposant des alternatives au plastique et en évitant le suremballage.

La Ville répond aux jeunes

Les élèves ont reçu une lettre du maire de Lévis Gilles Lehouillier, rendue publique au lendemain de la conférence de presse tenue à l'école Marcelle-Mallet, en réponse à leur demande d'abolir les sacs plastiques. La Ville a rappelé qu'elle travaille présentement à l'élaboration d'une politique environnementale pour son territoire. Dans ce cadre, des consultations citoyennes seront organisées par la municipalité afin de recueillir les préoccupations des citoyens. Le maire a invité les jeunes à y participer. Finalement, un «regard spécifique» sera porté à la question posée par les élèves dans le cadre de l'élaboration de cette politique.

Les plus lus

Travaux sur le pont Laporte : des mesures d’atténuation bientôt en place

En raison des entraves majeures qui seront en place à certains moments cet été sur le pont Pierre-Laporte, le ministère des Transports du Québec (MTQ) a dévoilé, le 13 mai, les mesures d’atténuation en transport collectif qui seront en place pour faciliter les déplacements des citoyens.

Deuxième dose : les Québécois pourront devancer leur rendez-vous à partir du mois prochain

Lors d'une mêlée de presse à l'Assemblée nationale, le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, a fait une mise à jour jeudi sur la campagne de vaccination. À cette occasion, il a notamment annoncé que les Québécois pourront devancer leur rendez-vous afin d'obtenir une deuxième dose d'un vaccin contre la COVID-19 à partir de juin.

Le tronçon de la peur

Des résidents de Saint-Nicolas se mobilisent afin que la Ville de Lévis et le ministère des Transports du Québec (MTQ) mettent en place des infrastructures sur la route Marie-Victorin (route 132) afin d’assurer la sécurité des piétons et des cyclistes dans le secteur du village. Plusieurs parents craignent qu’un drame survienne bientôt en raison de la configuration actuelle de cette portion de la ...

Les déchets ne seront ramassés qu'aux deux semaines cet été

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a confirmé, le 15 juin, que la collecte des déchets ne sera pas effectuée hebdomadairement cet été comme lors des dernières périodes estivales.

Dépistage massif à l'école primaire de Saint-Lambert-de-Lauzon

La Santé publique régionale mènera demain un dépistage massif auprès des élèves de 2e, 3e et 4e année de l'École du Bac, un établissement scolaire de Saint-Lambert-de-Lauzon.

Lévis passera en zone orange le 31 mai

SANTÉ. L’amélioration de la situation sanitaire au Québec fait en sorte que le gouvernement pourra aller de l’avant avec les premières phases du déconfinement qui s’amorceront vendredi et lundi. C’est ce qu’a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors de son point de presse hebdomadaire sur l’état de situation de la pandémie de COVID-19 au Québec.

Lévis demande une nouvelle fois aux résidents de l'ouest d'utiliser judicieusement l'eau

Comme la semaine dernière, la Ville de Lévis a lancé un appel aux résidents des quartiers Breakeyville, Charny, Saint-Étienne-de-Lauzon, Saint-Nicolas et Saint-Rédempteur, le 10 juin, afin qu'ils fassent un usage judicieux de l’eau potable pour toute la période estivale. Sinon, la municipalité n'aura pas d'autre choix que de mettre en place des interdictions d'utilisation.

COVID-19 : Chaudière-Appalaches passera en zone jaune lundi

En raison de l'amélioration de la situation épidémiologique de la région, la Chaudière-Appalaches passera au palier jaune (niveau préalerte) à compter de lundi.

Des rassemblements qui inquiètent à Saint-Rédempteur

Depuis le début de la pandémie, le parc Renaud-Maillette de Saint-Rédempteur est devenu un lieu très apprécié par les adolescents et les jeunes adultes de la région pour se rassembler. Toutefois, l’ampleur de ces fêtes improvisées commence à inquiéter certains utilisateurs de ces installations de la Ville de Lévis, dont l’Association de soccer Chaudière-Ouest (ASCO).

La collecte hebdomadaire des déchets retardée

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 28 mai, que la reprise de la collecte hebdomadaire des déchets en période estivale n'aura finalement pas lieu le lundi 31 mai, comme initialement prévue.