CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, accompagnée de Marc Picard, député des Chutes-de-la-Chaudière, a annoncé la création d’une maison des aînés et alternative dans le secteur Saint-Étienne-de-Lauzon au prolongement de l’avenue Albert-Rousseau, le 28 juillet.

Ce sont 120 places qui seront créées d’ici la fin 2021 ou le début 2022, dont 96 pour les aînés et 24 pour les adultes ayant des besoins spécifiques, c’est-à-dire des adultes de 65 ans et moins vivants avec des troubles neurocognitifs.

«Nous allons prendre les personnes en perte d’autonomie modérée et les garder pour qu’il y ait un prolongement pour ne pas déménager les personnes d’un endroit à un autre», a précisé Marguerite Blais.

Cette maison des aînés et alternative est un type d’hébergement nouveau genre qui ressemble plutôt à un domicile qu’un milieu hospitalier et qui favorise les contacts humains ainsi qu’un style de vie actif. 10 unités de 12 places chacune seront mises sur pied, chacun des résidents aura accès à sa douche et sa toilette individuelles et partagera une cuisine ainsi qu’un salon avec onze autres résidents.

Chacune des unités sera climatisée, les usagers auront également accès à un jardin extérieur pour faire multiple activité. De plus, un plus grand nombre d’éducateurs spécialisés et de techniciens en loisirs seront sur place pour les accompagner, a assuré la ministre responsable.

«(Il y aura) beaucoup plus de mesures de protection additionnelles, ce n’était pas prévu quand on a conçu les maisons des aînés, mais c’est venu avec la COVID-19», a ajouté Mme Blais.

Un système de ventilation mécanique, un plus grand nombre de toilettes pour le personnel, des vestiaires pour le personnel, des sas pour que le personnel se change entre les unités et des installations mécaniques pour séparer le souillé du propre dans les cuisines seront installés.

Une meilleure qualité de vie pour les aînés

«Chaque année, il y a des enfants (de personnes âgées) qui venaient nous voir parce qu’ils devaient déménager leurs parents dans des résidences et années après année, il n’y avait pas de place dans les Chutes-de-la-Chaudière. Il fallait aller dans Bellechasse, Lévis ou la Beauce, si on veut vraiment respecter les personnes aînées, il faut leur permettre de vivre leurs derniers moments dans leur communauté où ils ont toujours vécu», a partagé Marc Picard.

Selon les instances gouvernementales, ce type d’hébergement et les installations de préventions qui y seront installés seront aussi bénéfiques «pour le personnel qui travaille dans ces milieux, et contribuera d’ailleurs à l’attractivité et à la rétention de cette main-d’œuvre».

Rappelons que cette maison des aînés et alternative figure dans le Plan québécois des infrastructures 2020-2030 comprenant une enveloppe de 309 M$ pour l’ensemble des projets qui s’y trouvent. Ce sont 3 000 nouvelles places que le gouvernement du Québec souhaite créer via les maisons des aînés ou alternatives, dont 2 600 devraient être livrées à la fin 2022.

Les plus lus

Travaux sur le pont Laporte : des mesures d’atténuation bientôt en place

En raison des entraves majeures qui seront en place à certains moments cet été sur le pont Pierre-Laporte, le ministère des Transports du Québec (MTQ) a dévoilé, le 13 mai, les mesures d’atténuation en transport collectif qui seront en place pour faciliter les déplacements des citoyens.

Deuxième dose : les Québécois pourront devancer leur rendez-vous à partir du mois prochain

Lors d'une mêlée de presse à l'Assemblée nationale, le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, a fait une mise à jour jeudi sur la campagne de vaccination. À cette occasion, il a notamment annoncé que les Québécois pourront devancer leur rendez-vous afin d'obtenir une deuxième dose d'un vaccin contre la COVID-19 à partir de juin.

Les déchets ne seront ramassés qu'aux deux semaines cet été

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a confirmé, le 15 juin, que la collecte des déchets ne sera pas effectuée hebdomadairement cet été comme lors des dernières périodes estivales.

Dépistage massif à l'école primaire de Saint-Lambert-de-Lauzon

La Santé publique régionale mènera demain un dépistage massif auprès des élèves de 2e, 3e et 4e année de l'École du Bac, un établissement scolaire de Saint-Lambert-de-Lauzon.

Des rassemblements qui inquiètent à Saint-Rédempteur

Depuis le début de la pandémie, le parc Renaud-Maillette de Saint-Rédempteur est devenu un lieu très apprécié par les adolescents et les jeunes adultes de la région pour se rassembler. Toutefois, l’ampleur de ces fêtes improvisées commence à inquiéter certains utilisateurs de ces installations de la Ville de Lévis, dont l’Association de soccer Chaudière-Ouest (ASCO).

Lévis passera en zone orange le 31 mai

SANTÉ. L’amélioration de la situation sanitaire au Québec fait en sorte que le gouvernement pourra aller de l’avant avec les premières phases du déconfinement qui s’amorceront vendredi et lundi. C’est ce qu’a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors de son point de presse hebdomadaire sur l’état de situation de la pandémie de COVID-19 au Québec.

Lévis demande une nouvelle fois aux résidents de l'ouest d'utiliser judicieusement l'eau

Comme la semaine dernière, la Ville de Lévis a lancé un appel aux résidents des quartiers Breakeyville, Charny, Saint-Étienne-de-Lauzon, Saint-Nicolas et Saint-Rédempteur, le 10 juin, afin qu'ils fassent un usage judicieux de l’eau potable pour toute la période estivale. Sinon, la municipalité n'aura pas d'autre choix que de mettre en place des interdictions d'utilisation.

COVID-19 : Chaudière-Appalaches passera en zone jaune lundi

En raison de l'amélioration de la situation épidémiologique de la région, la Chaudière-Appalaches passera au palier jaune (niveau préalerte) à compter de lundi.

La collecte hebdomadaire des déchets retardée

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 28 mai, que la reprise de la collecte hebdomadaire des déchets en période estivale n'aura finalement pas lieu le lundi 31 mai, comme initialement prévue.

Autres grèves à venir dans le réseau de l'éducation

En raison de l'impasse à la table de négociations, des syndicats représentant des travailleurs de l'éducation de la région seront en grève au cours des prochaines semaines.