CRÉDIT : VILLE DE LÉVIS

C’est lors d’une séance d’information virtuelle, tenue le 5 novembre, que la Ville de Lévis a présenté à une centaine de citoyens le concept final pour le réaménagement de portions du boulevard Guillaume-Couture. Le tout s’inscrit dans le projet de réseau de transport en commun structurant que la municipalité désire implanter sur cette artère.

«C’est la première fois que Lévis va aussi loin pour le transport actif. On voulait une colonne vertébrale pour notre transport en commun, mais on voulait aller plus loin. On voulait passer de l’âge de pierre à la modernité», a d’emblée illustré le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

Rappelons que Lévis estime que le projet de réaménagement est estimé à près de 88 M$. Les gouvernements provincial et fédéral ont respectivement accordé 50 M$ et 27,3 M$ pour aider la municipalité à concrétiser ce projet.

Comme promis par l’administration Lehouillier, le réseau de transport structurant sur l’artère misera sur l’ajout de deux voies réservées aux autobus sur le boulevard Guillaume-Couture, dans chaque direction à droite, entre la rue Saint-Omer et la route du Président-Kennedy à Lévis ainsi qu’entre le chemin du Sault et la rue de Mercure à Saint-Romuald. Le tout permettra de conserver les quatre voies déjà existantes qui sont réservées aux automobilistes.

Sur ces sections du boulevard Guillaume-Couture, la Ville de Lévis prévoit également ajouter une piste cyclable utilitaire de 2,25 mètres de chaque côté de l’artère, à proximité des nouvelles voies réservées. Vélos, vélos électriques et trottinettes pourront circuler sur cette piste multifonctionnelle. À la suite de cette première phase, la municipalité désirerait poursuivre la construction de la piste multifonctionnelle afin de relier les pistes créées sur les tronçons chemin du Sault/rue de Mercure et route du Président-Kennedy/Saint-Omer, lors d’une deuxième phase.

De plus, des trottoirs de 1,8 mètre seraient construits des deux côtés du boulevard sur les portions ciblées. Afin d’assurer davantage la sécurité des piétons, ces trottoirs seront situés en retrait de la chaussée.

En raison des nombreux ajouts prévus à l’artère dans le cadre de ce projet de réaménagement, la Ville a indiqué que 51 lots seront touchés par des acquisitions. Selon la municipalité, la majorité des transactions ne provoquera que de légers empiètements. Cependant, les acquisitions sur six lots provoqueront des modifications aux stationnements présents à ces endroits et la Ville devra acheter complètement l’un des lots. 

D’ailleurs, la municipalité est sur le point de conclure ses rencontres avec les riverains de l’artère touchés par les travaux projetés. La Ville prévoit débuter les travaux de réaménagement à la fin de l’été prochain, pour une mise en service graduelle des nouveaux aménagements en 2025. Notons que les intervenants municipaux ont souligné que les deux voies dans chaque direction du boulevard seront maintenues ouvertes pendant les travaux.

Bonifications au réseau de la STLévis

En plus de présenter le concept final pour le réaménagement du boulevard Guillaume-Couture dans le coeur du quartier Lévis et à la tête des ponts, l’administration Lehouillier a présenté les bonifications que la Société de transport de Lévis (STLévis) désire apporter à son réseau d’ici 2026. 

Au total, la société paramunicipale ajoutera 57 000 heures de service sur le territoire lévisien au cours des six prochaines années. 5 000 heures seront ajoutées chaque année d’ici 2026 et la STLévis prévoit récupérer 27 000 heures en modifiant son offre de services en raison de l’implantation du réseau de transport structurant à Québec. En effet, lors de la mise en service du tramway, la STLévis fera arrêter ses autobus effectuant des liaisons entre la Rive-Sud et Québec au nouveau pôle d’échanges qui sera construit à Sainte-Foy.

Avec les 57 000 heures ajoutées, la STLévis entend ajouter des parcours express à haute fréquence depuis les différents quartiers lévisiens jusqu’à ce pôle d’échanges. De plus, des parcours express à haute fréquence relieront les quartiers lévisiens aux principaux générateurs de déplacements de la ville, comme le campus de Lévis de l’UQAR ou Desjardins. D’ici 2026, la STLévis créera deux nouveaux parcours Lévisiens, le Lévisien 4 (Lauzon/Sainte-Foy et le Lévisien 5 (Saint-Rédempteur/Sainte-Foy). Enfin, l’organisme paramunicipal œuvre à bonifier le service offert grâce aux parcours locaux et au service de taxibus.

La double tarification inquiète

À la suite de la présentation, les citoyens présents lors du webinaire ont pu questionner les intervenants. Plusieurs utilisateurs de la STLévis utilisant le service de transport en commun pour aller étudier ou travailler à Québec se sont alors inquiétés de faire face à une double tarification. En effet, s’ils peuvent présentement se rendre à leur destination en demeurant toujours dans le même véhicule de la STLévis, ils devront d’ici quelques années monter à bord d’un autobus lévisien avant d’emprunter le tramway à Québec.

Mais foi de Gilles Lehouillier, cette situation ne se produira pas. «C’est une question fondamentale et le gouvernement provincial, qui est désormais responsable du dossier de l’interconnexion entre nos deux réseaux, va regarder cela avec les sociétés de transport. Ce serait inacceptable qu’il y ait une double tarification. Cela ferait fuir les usagers actuels et les utilisateurs que nous désirons attirer, ce qui n’est vraiment pas notre objectif», a une nouvelle fois martelé le maire de Lévis.

Dans un autre ordre d’idées, Michel Bégin Lamy, l’un des membres du Collectif Virage, n’a pas caché sa déception devant le fait que les portions Mgr-Bourget/Saint-Omer et Président-Kennedy/Charles-Rodrigue ne soient pas inclus au concept final du réaménagement du boulevard Guillaume-Couture. Le premier citoyen de Lévis a cependant assuré que les bonifications prévues à la portion Saint-Omer/Président-Kennedy seront réalisées sur ces sections lors d’une deuxième phase.


Les plus lus

Santé : l'urgence de l'Hôtel-Dieu de Lévis à éviter, la situation épidémiologique encore stable

Si la situation épidémiologique de la Chaudière-Appalaches n'a pas trop changé, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a lancé un appel aux citoyens, dans son bilan régional publié mercredi. L'organisation demande en effet aux gens de la région d'éviter l'urgence de l'Hôtel-Dieu de Lévis si leur état de santé ne nécessite pas une intervention urgente.

COVID-19 : la Santé publique régionale tire la sonnette d'alarme

Par voie de communiqué, la Direction régionale de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a partagé son inquiétude face à la détérioration de la situation épidémiologique de la région.

Une rentrée appréciée au Collège

Près d’un mois après la reprise des classes dans l’institution du Vieux-Lévis, les dirigeants du Collège de Lévis se réjouissent des premières semaines de l’année scolaire 2021-2022, lors de laquelle les élèves de l’école secondaire privée ont pu vivre une rentrée plus normale que l’an dernier.

Soins de santé dans la région : une situation alarmante

Avec un système de la santé déjà fatigué avant même la pandémie de COVID-19, le syndicat des professionnels en soins de Chaudière-Appalaches craint arriver à un point de non-retour dans le prochain mois. Selon l’organisation syndicale, les hôpitaux de Lévis, Montmagny, Saint-Georges et Thetford Mines pourraient se retrouver en bris de service après le 15 octobre prochain, date où le personnel soig...

Importante hausse des nouveaux cas de COVID-19 en Chaudière-Appalaches

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a notamment rapporté une importante hausse du nombre de nouveaux cas de COVID-19, dans son bilan régional sur l'évolution de la pandémie publié mardi. La majorité des nouvelles infections ont été découvertes en Beauce.

Le Jardin Norah et Romy inauguré

C’est dans la cour arrière de l’organisme Deuil-Jeunesse de Québec qu’a été inauguré le jardin commémoratif de Norah et Romy Carpentier, le 6 octobre dernier. À l’image des intérêts des deux fillettes lévisiennes décédées à l’été 2020, le jardin sera un lieu d’intervention et réconfortant pour la clientèle endeuillée de Deuil-Jeunesse.

Le port du masque élargi dans les MRC de Bellechasse et de La Nouvelle-Beauce

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a annoncé le 7 octobre, à la suite d'une recommandation formulée par les autorités de santé publique, qu'à partir du 11 octobre, le port du masque d'intervention sera obligatoire pour tous les résidents des résidences privées pour aînés (RPA) ainsi que pour tous les élèves des établissements scolaires du primaire et du secondaire des MRC de Bellecha...

Pénurie d’infirmières : Québec prêt à investir 1 G$ dans une «petite révolution»

En compagnie de la présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, et du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, le premier ministre du Québec, François Legault, a présenté, le 23 septembre, le plan gouvernemental pour s’attaquer à la pénurie d’infirmières que vit la province Québec prévoit investir jusqu’à 1 G$ pour inciter des milliers d’infirmières à travailler de nouveau da...

Une dernière année en distinction pour un cadet lévisien

À 18 ans, Tomas Lacroix est depuis 5 ans membre du corps des Cadets royaux de l’armée canadienne 2820 des Chutes-de-la-Chaudière. L’adjudant-maître Lacroix a eu la chance d’amorcer sa dernière année dans le corps avec une distinction prestigieuse alors qu’il a été nommé cadet de l’armée le plus exceptionnel du Canada pour 2021 et récipiendaire de l’épée commémorative du lieutenant-général Walsh pa...

COVID-19 : trois décès enregistrés dans le sud de la région

Dans son bilan régional sur l'évolution de la pandémie publié lundi, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé que trois résidents du sud de la région ont récemment perdu leur combat contre la COVID-19.