Camille Pelletier et Sylvain Cadieux ont effectué une intervention hors de l’ordinaire à la fin octobre alors qu’ils ont aidé une mère à accoucher dans le garage de l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis. - CRÉDIT : COURTOISIE

Lors de la dernière semaine d’octobre, deux ambulanciers de Dessercom, Sylvain Cadieux et Camille Pelletier, ont vécu une intervention bien particulière. En effet, les deux paramédics sont venus à la rescousse d’une femme qui était sur le point d’accoucher. Le nouveau-né a finalement pointé le bout de son nez alors que le trio arrivait à l’Hôtel-Dieu de Lévis.

La journée de travail des deux paramédics de Dessercom a en effet pris une tournure hors de l’ordinaire, en fin de journée. C’est à ce moment que l’équipe a été appelée à intervenir dans le secteur Lévis pour venir en aide à une femme qui était sur le point d’accoucher. Si Sylvain Cadieux était déjà intervenu à trois autres occasions dans ce genre de situation, Camille Pelletier allait vivre son premier accouchement à titre d’ambulancière, une situation qu’elle pressentait lors de leur déplacement vers la résidence de la nouvelle mère.

«Le répartiteur nous a prévenus que la mère avait des contractions et que l’accouchement était imminent. Mais normalement, quand nous recevons ce type d’appel, on le sait qu’on va avoir le temps de transporter la mère à l’hôpital avant que le bébé arrive. Je ne sais pas pourquoi, mais j’étais zen parce que je savais que lors de cette intervention, le bébé allait pointer le bout de son nez», s’est rappelée celle qui est ambulancière depuis trois ans et demi.

Un pressentiment qui s’est rapidement confirmé lorsque les deux ambulanciers sont arrivés à la résidence d’où l’appel d’urgence avait été lancé. Dès qu’ils sont sortis de leur véhicule, Sylvain Cadieux et Camille Pelletier pouvaient entendre de l’extérieur les cris de la femme qui était sur le point d’accoucher, alors que cette dernière se trouvait à l’intérieur de sa résidence.  Aussitôt, les deux paramédics ont pris en charge la dame qui se tordait de douleur et qui demandait la péridurale pour la transporter rapidement à l’Hôtel-Dieu de Lévis.

«C’est un stress différent de nos appels habituels. Par contre, quand nous avons entendu les cris de la mère de l’extérieur de sa résidence, je savais que la naissance du bébé allait bientôt se passer. Le stress a alors augmenté», a illustré Sylvain Cadieux.

Un bébé pressé

Sylvain Cadieux a par la suite conduit l’ambulance vers l’hôpital lévisien, après s’être assuré de prévenir l’unité mère-enfant de l’Hôtel-Dieu de l’arrivée imminente de la femme. Malgré que les paramédics n’ont pas eu à franchir une grande distance avant d’arriver au centre hospitalier, le bébé voulait rapidement faire son apparition sur la planète.

Lorsque l’ambulance est arrivée près du garage de l’Hôtel-Dieu de Lévis, la tête du bébé est sortie du corps de sa mère, signe de son arrivée imminente. Dès qu’il a pu arrêter le véhicule, Sylvain Cadieux et l’une des membres de l’équipe de l’unité mère-enfant dépêchée pour venir en aide aux personnes de l’urgence sont allés supporter Camille Pelletier, en charge de l’accouchement puisqu’elle avait la tête du bébé dans ses mains.

Quelques instants plus tard, les deux paramédics et la membre de l’unité mère-enfant ont pu partager avec la mère un moment magique : la naissance de son enfant.

«Je me suis vraiment sentie choyée de vivre un tel moment. Je suis privilégiée d’avoir pu voir le bébé effectuer sa première respiration, le changement de couleur ainsi que les étoiles dans les yeux de sa mère lorsqu’elle l’a vu pour la première fois. On vit rarement ce type d’intervention lorsqu’on est ambulanciers. C’est une belle expérience positive et ça donne une bonne tape sur l’épaule alors qu’avec la pandémie, on vit des moments un peu plus difficiles», a partagé l’ambulancière.

D’ailleurs, Camille Pelletier a pu revoir le nouveau-né et ses parents, le lendemain de son arrivée à toute vitesse. À cette occasion, la paramédic a pu encore une fois constater la joie de la mère et du père à la suite de la naissance du bambin.

«Comme j’ai déjà eu la chance de vivre cette expérience trois fois auparavant, j’étais bien content que ce soit ma jeune collègue qui soit responsable de l’intervention et qu’elle puisse revoir la famille le lendemain. Comme nous vivons des temps un peu plus difficiles, c’est plaisant de vivre ce type d’intervention. Je suis très privilégié d’avoir pu vivre ce genre d’expérience à quatre reprises alors que d’autres collègues ne la vivront jamais. D’ailleurs, mes collègues rient un peu de ce que j’ai fait après cette journée de travail, comme je suis allé m’acheter un billet de loterie comme c’était la quatrième fois que je vivais ce genre de moment à titre de paramédic», a conclu M. Cadieux.

Les plus lus

Travaux sur le pont Laporte : des mesures d’atténuation bientôt en place

En raison des entraves majeures qui seront en place à certains moments cet été sur le pont Pierre-Laporte, le ministère des Transports du Québec (MTQ) a dévoilé, le 13 mai, les mesures d’atténuation en transport collectif qui seront en place pour faciliter les déplacements des citoyens.

Deuxième dose : les Québécois pourront devancer leur rendez-vous à partir du mois prochain

Lors d'une mêlée de presse à l'Assemblée nationale, le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, a fait une mise à jour jeudi sur la campagne de vaccination. À cette occasion, il a notamment annoncé que les Québécois pourront devancer leur rendez-vous afin d'obtenir une deuxième dose d'un vaccin contre la COVID-19 à partir de juin.

Les déchets ne seront ramassés qu'aux deux semaines cet été

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a confirmé, le 15 juin, que la collecte des déchets ne sera pas effectuée hebdomadairement cet été comme lors des dernières périodes estivales.

Dépistage massif à l'école primaire de Saint-Lambert-de-Lauzon

La Santé publique régionale mènera demain un dépistage massif auprès des élèves de 2e, 3e et 4e année de l'École du Bac, un établissement scolaire de Saint-Lambert-de-Lauzon.

Des rassemblements qui inquiètent à Saint-Rédempteur

Depuis le début de la pandémie, le parc Renaud-Maillette de Saint-Rédempteur est devenu un lieu très apprécié par les adolescents et les jeunes adultes de la région pour se rassembler. Toutefois, l’ampleur de ces fêtes improvisées commence à inquiéter certains utilisateurs de ces installations de la Ville de Lévis, dont l’Association de soccer Chaudière-Ouest (ASCO).

Lévis passera en zone orange le 31 mai

SANTÉ. L’amélioration de la situation sanitaire au Québec fait en sorte que le gouvernement pourra aller de l’avant avec les premières phases du déconfinement qui s’amorceront vendredi et lundi. C’est ce qu’a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors de son point de presse hebdomadaire sur l’état de situation de la pandémie de COVID-19 au Québec.

Lévis demande une nouvelle fois aux résidents de l'ouest d'utiliser judicieusement l'eau

Comme la semaine dernière, la Ville de Lévis a lancé un appel aux résidents des quartiers Breakeyville, Charny, Saint-Étienne-de-Lauzon, Saint-Nicolas et Saint-Rédempteur, le 10 juin, afin qu'ils fassent un usage judicieux de l’eau potable pour toute la période estivale. Sinon, la municipalité n'aura pas d'autre choix que de mettre en place des interdictions d'utilisation.

COVID-19 : Chaudière-Appalaches passera en zone jaune lundi

En raison de l'amélioration de la situation épidémiologique de la région, la Chaudière-Appalaches passera au palier jaune (niveau préalerte) à compter de lundi.

La collecte hebdomadaire des déchets retardée

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 28 mai, que la reprise de la collecte hebdomadaire des déchets en période estivale n'aura finalement pas lieu le lundi 31 mai, comme initialement prévue.

Autres grèves à venir dans le réseau de l'éducation

En raison de l'impasse à la table de négociations, des syndicats représentant des travailleurs de l'éducation de la région seront en grève au cours des prochaines semaines.