Les mécaniciens de locomotive doivent activer le sifflet de train à 400 mètres d’un passage à niveau et jusqu'à celui-ci. CRÉDIT : ARCHIVES

La Ville entame les démarches nécessaires auprès du Canadien National (CN) afin de mettre fin aux sifflets de train aux passages à niveau du chemin de Charny, de la rue de la Traverse et de l’avenue des Églises.

Après avoir franchi l’ensemble des étapes permettant d’abolir les sifflets de train à Charny, la Ville prévoit d’effectuer les travaux de compensation en 2022, a annoncé Gilles Lehouillier, lors d’une conférence de presse, aux côtés de Karine Lavertu, conseillère municipale de Charny et Michel Turner, conseiller municipal de Breakeyville.

«Les budgets nécessaires visant à réaliser les mesures compensatoires exigées ont déjà été planifiés en bonne partie», a précisé le maire de Lévis. Une enveloppe d’1 M$ est prévue à cet effet et l’ensemble du conseil municipal soutient la démarche.

Pour commencer, Lévis présentera au Canadien National «des mesures de mitigation qui tiennent compte des préoccupations des citoyennes et citoyens du secteur».

Une fois les besoins des citoyens identifiés, une entreprise spécialisée en génie ferroviaire sera mandatée pour déterminer les mesures compensatoires à prévoir et l’estimation finale des coûts.

Quand le plan d’action de la Ville sera approuvé par les autorités, Lévis adoptera une résolution décrétant officiellement l’abolition du sifflet de train à Charny.

Le processus se conclura par la préparation des plans et devis, l’appel d’offres et finalement la réalisation des travaux.

Une rencontre d'information le 3 décembre

Pendant l’ensemble du processus, la Ville s’est dit prête à tenir au besoin toutes les séances d’information nécessaires auprès des citoyens concernés.

D’ailleurs, une première rencontre d’échanges et d’information virtuelle se tiendra le 3 décembre, à 19h, avec les résidents touchés par cette problématique afin de «mieux cerner les besoins et enclencher la procédure prévue».

Selon la réglementation fédérale, les mécaniciens de locomotive doivent activer le sifflet de train à 400 mètres d’un passage à niveau, et doivent actionner ce sifflet jusqu’à ce qu’ils occupent complètement le passage à niveau.

«Comme il y a trois traverses ferroviaires rapprochées dans le secteur de Charny, le sifflet de train doit être activé sur une distance minimale de 1,2 kilomètre, ce qui est à la source des demandes visant à faire cesser le sifflet de train», a souligné le maire.

Un groupe de citoyens excédés par la situation avaient d’ailleurs récemment rapporté au Journal qu’entre 180 et 220 sifflets de train se font entendre chaque jour dans leur quartier, sur un tronçon de moins de 750 mètres.

Les résidents de Charny avaient évalué le niveau sonore de ces sifflets entre 120 et 140 décibels, alors que le bruit dépassant les 80 décibels est dommageable pour la santé mentale et physique des humains, selon Santé Canada et Santé Québec, avaient-ils mentionné.

Face à cette problématique connue depuis les années 1990, Gilles Lehouillier s’était engagé lors de son élection à la mairie en 2013 à prendre les mesures pour abolir les sifflets de train à Charny. Dans cet objectif une étude avait été menée en 2015, mais de nouvelles obligations en matière ferroviaire imposées aux municipalités ont coupé court aux démarches visant l’abolition des sifflets de train.

«Depuis 2015, en raison de la nouvelle réglementation émise par le gouvernement fédéral sur la sécurité des passages à niveau, la Ville de Lévis a dû concentrer ses actions sur la remise aux normes de 28 passages à niveau», a justifié le maire de Lévis pour expliquer les délais. Après ces travaux réalisés au coût de 400 000 à 500 000 $, qui seront terminés d’ici 2021, ce devrait donc être au tour des sifflets de train d’être abolis d’ici 2022.

Les plus lus

Travaux sur le pont Laporte : des mesures d’atténuation bientôt en place

En raison des entraves majeures qui seront en place à certains moments cet été sur le pont Pierre-Laporte, le ministère des Transports du Québec (MTQ) a dévoilé, le 13 mai, les mesures d’atténuation en transport collectif qui seront en place pour faciliter les déplacements des citoyens.

Deuxième dose : les Québécois pourront devancer leur rendez-vous à partir du mois prochain

Lors d'une mêlée de presse à l'Assemblée nationale, le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, a fait une mise à jour jeudi sur la campagne de vaccination. À cette occasion, il a notamment annoncé que les Québécois pourront devancer leur rendez-vous afin d'obtenir une deuxième dose d'un vaccin contre la COVID-19 à partir de juin.

Les déchets ne seront ramassés qu'aux deux semaines cet été

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a confirmé, le 15 juin, que la collecte des déchets ne sera pas effectuée hebdomadairement cet été comme lors des dernières périodes estivales.

Dépistage massif à l'école primaire de Saint-Lambert-de-Lauzon

La Santé publique régionale mènera demain un dépistage massif auprès des élèves de 2e, 3e et 4e année de l'École du Bac, un établissement scolaire de Saint-Lambert-de-Lauzon.

Des rassemblements qui inquiètent à Saint-Rédempteur

Depuis le début de la pandémie, le parc Renaud-Maillette de Saint-Rédempteur est devenu un lieu très apprécié par les adolescents et les jeunes adultes de la région pour se rassembler. Toutefois, l’ampleur de ces fêtes improvisées commence à inquiéter certains utilisateurs de ces installations de la Ville de Lévis, dont l’Association de soccer Chaudière-Ouest (ASCO).

Lévis passera en zone orange le 31 mai

SANTÉ. L’amélioration de la situation sanitaire au Québec fait en sorte que le gouvernement pourra aller de l’avant avec les premières phases du déconfinement qui s’amorceront vendredi et lundi. C’est ce qu’a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors de son point de presse hebdomadaire sur l’état de situation de la pandémie de COVID-19 au Québec.

Lévis demande une nouvelle fois aux résidents de l'ouest d'utiliser judicieusement l'eau

Comme la semaine dernière, la Ville de Lévis a lancé un appel aux résidents des quartiers Breakeyville, Charny, Saint-Étienne-de-Lauzon, Saint-Nicolas et Saint-Rédempteur, le 10 juin, afin qu'ils fassent un usage judicieux de l’eau potable pour toute la période estivale. Sinon, la municipalité n'aura pas d'autre choix que de mettre en place des interdictions d'utilisation.

COVID-19 : Chaudière-Appalaches passera en zone jaune lundi

En raison de l'amélioration de la situation épidémiologique de la région, la Chaudière-Appalaches passera au palier jaune (niveau préalerte) à compter de lundi.

La collecte hebdomadaire des déchets retardée

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 28 mai, que la reprise de la collecte hebdomadaire des déchets en période estivale n'aura finalement pas lieu le lundi 31 mai, comme initialement prévue.

Autres grèves à venir dans le réseau de l'éducation

En raison de l'impasse à la table de négociations, des syndicats représentant des travailleurs de l'éducation de la région seront en grève au cours des prochaines semaines.