Les organismes derrière la sortie auraient aimé que davantage d’arbres matures soient conservés à proximité des maisons des aînés. CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Nature Québec et des professionnels de la santé ont fait une sortie, le 21 juillet dernier, pour déplorer les déboisements effectués pour permettre la construction des nouvelles maisons des aînés promises par le gouvernement de la Coalition avenir Québec. Selon eux, l’absence d’arbres près de ces établissements provoquera des impacts sur la santé de ses résidents.

Le groupe a d’emblée critiqué la décision du gouvernement d’autoriser la coupe de centaines d’arbres matures sur les sites qui accueilleront des maisons des aînés à Saint-Étienne-de-Lauzon, Black Lake (Thetford Mines), Québec, Rivière-des-Prairies, Alma, Val-d’Or, Chicoutimi et Gatineau.

Même si le regroupement d’intervenants a salué la décision de Québec de prévoir «des plantations pour compenser les coupes», il estime que les effets bénéfiques amenés par ces futurs arbres matures n’arriveront pas à temps pour plusieurs des résidents des maisons des aînés.

En effet, Nature Québec, l’Association québécoise des médecins pour l’environnement et La Planète s’invite en santé estiment que la préservation d’arbres matures à proximité des maisons des aînés aurait permis de conserver des îlots de fraîcheur, des lieux de socialisation ainsi que des sites pour permettre la pratique de la marche.

«Le verdissement urbain a un impact positif sur la santé humaine, entre autres en captant la pollution atmosphérique, en contribuant à l’apaisement psychologique et en diminuant les îlots de chaleur. Les aînés sont particulièrement vulnérables à la chaleur, et sont donc parmi les premières populations affectées par une diminution de la canopée urbaine», a argué Dr Éric Notebaert, vice-président de l’Association québécoise des médecins pour l’environnement.

«Alors que nous traversons des crises sans précédent, le gouvernement doit arrêter d’implanter des projets sous cloche de verre, sans penser aux effets néfastes de ce type de construction sur les populations âgées et avoisinantes. Dans l’arrondissement de Sainte-Foy, à Québec, ce sont 70 arbres matures qui ont été coupés, c’est inacceptable de penser de même encore en 2021!», a par la suite renchéri Cyril Frazao, directeur exécutif de Nature Québec.

Avec cette sortie, les trois groupes ont profité de l’occasion pour demander au gouvernement provincial d’inclure la protection stricte des milieux naturels urbains lors de la construction des maisons des aînés. D’ailleurs, ils entendent mener une campagne tout au long de l’été afin de sensibiliser les citoyens «aux effets bénéfiques de la nature de proximité pour la population vieillissante». Les organisations proposeront aussi des actions pour amener une «vision responsable et un environnement urbain sain, accessible et en santé».

Les plus lus

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 4 mai 2022

Le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), en collaboration avec Culture Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches, lance ses appels de candidatures pour le Prix du CALQ – Artiste de l’année dans la Capitale-Nationale et le Prix du CALQ – Artiste de l’année en Chaudière-Appalaches. En décernant ces prix, le CALQ poursuit son objectif de reconnaissance publique en démontrant son appui au...

L’hypersexualisation de la femme renforcée par les codes vestimentaires?

Le code vestimentaire d’établissements scolaires favoriserait-il l’hypersexualisation de la femme? La réponse serait oui selon Marianne Tremblay et Rose Simard, deux élèves de secondaire cinq à l’École secondaire les Etchemins (ESLE) de Charny. Dans le cadre de leur cours d’entrepreneuriat, elles ont entamé des démarches afin de faire changer la réglementation à ce sujet.

Emmy Plante doit quitter Les chefs!

À l’issue de l’émission télédiffusée le 16 mai dernier, la Lévisienne Emmy Plante a dû accrocher sa veste des Chefs!. La cheffe originaire de Lévis a alors été éliminée du concours de cuisine d’ICI Radio-Canada Télé.

Chronique historique - Les anglophones de Lévis

En septembre 2020, le Journal de Lévis publiait un article nous apprenant qu’une école primaire de langue anglaise s’installera à Lévis en 2022. Sujet intriguant s’il en est un, l’histoire de la Rive-Sud comporte des pages qui relatent de manière éparse la présence d’une communauté anglophone qui a laissé des traces significatives et partiellement oubliées.

Aider grâce à la nature

Éducatrice spécialisée depuis quelques années, la Lévisienne Caroline Vallières lancera bientôt son projet de rêve. Grâce à un partenariat noué avec la Ferme Origine de Pintendre, elle ouvrira cet été les portes de son entreprise qui offrira des services d’accompagnement spécialisé dans la nature : Bottes et sabots.

Un cap important dans l’histoire de Lévis célébré cette année

Il y a maintenant 375 ans, Guillaume Couture devenait le premier Européen à s’établir sur une base permanente sur le territoire qui allait devenir Lévis. Pour marquer ce cap bien important dans l’histoire lévisienne, la Société d’histoire de Lévis (SHL) prévoit tenir des activités spéciales au cours des prochains mois.

Des camionneurs manifestent leur mécontentement

Les transporteurs en vrac membres de l'Association nationale des camionneurs artisans inc. (ANCAI) ont fait un coup d’éclat à la grandeur du Québec, le 9 mai dernier. En matinée, des camionneurs ont visité les bureaux de circonscription des élus de l’Assemblée nationale ainsi que les centres de services et les directions territoriales du ministère des Transports du Québec (MTQ).

Charge mentale : un travail invisible qui pèse lourd

La charge mentale définit tout le travail invisible d’organisation et de gestion de la vie familiale et professionnelle ainsi que l’implication émotionnelle auquel est confronté un individu. Ce sont souvent les femmes qui doivent composer avec cette gymnastique complexe et le contexte sociosanitaire dans lequel la société est plongée depuis deux ans n’a fait que l’alourdir. C’est le principal cons...

Une pétition lancée pour obtenir une ambulance supplémentaire

Membres de la communauté d’affaires lévisienne, élus municipaux, citoyens, employés de Dessercom ainsi que représentants du milieu communautaire de la ville se sont réunis au Centre des congrès, le 11 mai, afin de lancer une pétition demandant au gouvernement du Québec d’agir dans le dossier de la desserte ambulancière à Lévis. Le groupe compte sur une importante mobilisation de la population afin...

Un vélo bien utile pour des élèves lévisiens

Grâce à l’appui financier de Desjardins, l’École de langues First Steps, Langues et plein air, affilée aux Programmes arts, langues et sports (PALS) du Centre de services scolaire des Navigateurs (CSSDN), a récemment pu concrétiser son projet d’acquérir un vélo électrique. Avec leur Éco-vélo, les élèves de l’institution lévisienne pourront plus facilement tenir des activités, notamment afin de fai...