CRÉDIT : JAY WENNINGTON - UNSPLASH

En marge du conseil municipal du 13 septembre, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a dévoilé les résultats d’une étude commandée par la Ville afin d’évaluer le niveau acoustique des activités du parc canin de Charny. Cette dernière conclut que le bruit généré par les jappements provenant du parc canin est conforme aux normes du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC).

Rappelons d’emblée que la Ville de Lévis avait commandé cette étude à la firme Soft dB, pour une somme entre 5 000 et 10 000 $. La collecte des données sur le terrain a été effectuée du jeudi 27 mai à 9h au lundi 30 mai à 9h, grâce à deux points de mesure installés près d’habitations situées à proximité du parc canin. La municipalité avait décidé d’obtenir des données sur la situation en raison de plusieurs plaintes transmises par des citoyens sur le niveau sonore des activités du site.

Les résultats de l’étude indiquent que les bruits issus du parc canin représentent moins de 40 décibels. Il s’agit du niveau maximal de bruit permis la nuit par le MELCC. «Tous les niveaux acoustiques d’évaluation demeurent 10 décibels en dessous des limites permises», assure la municipalité. À titre comparatif, Gilles Lehouillier a fait savoir que le bruit ambiant mesuré chez les citoyens à proximité de l’autoroute 73 se situait entre 51 et 56 décibels.

«Nous tenons compte de ce que les gens nous disent parce que le parc canin à Charny est un projet pilote. Nous avons donc commandé cette étude très pointue pour évaluer la situation et tout se passe dans le respect des normes. Si on autorisait quatre fois plus de chiens dans le parc que le nombre actuellement autorisé, on serait encore dans les normes du MELCC. (Je pense que le site est accepté) et les plaintes proviennent de deux à trois citoyens qui seront contre le parc canin, peu importe ce qu’on fera», a déclaré M. Lehouillier.

Une autre séance d’information

Dans la même veine, le maire a rappelé qu’en plus de l’étude acoustique, la Ville avait mis en place d’autres mesures d’atténuation à la suite de la rencontre tenue avec les personnes vivant près du parc canin de Charny, en juin 2020.

Parmi ces dernières, le premier citoyen a notamment énuméré les heures d’ouverture bien définies (de 9h à 21h), la fixation d’une capacité maximale (un maximum de 30 chiens est autorisé sur le site) et la conclusion d’une entente de partenariat avec la Société protectrice des animaux de la Ville de Lévis pour qu’elle assure une surveillance minimale de 25 heures chaque semaine sur le site.

De plus, des fonctionnaires municipaux rencontreront de nouveau les citoyens au cours des prochaines semaines. Lors d’une rencontre d’information, ces derniers pourront notamment échanger avec des représentants de l’administration Lehouillier sur les effets des mesures mises de l’avant au cours des derniers mois.


Les plus lus

Santé : l'urgence de l'Hôtel-Dieu de Lévis à éviter, la situation épidémiologique encore stable

Si la situation épidémiologique de la Chaudière-Appalaches n'a pas trop changé, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a lancé un appel aux citoyens, dans son bilan régional publié mercredi. L'organisation demande en effet aux gens de la région d'éviter l'urgence de l'Hôtel-Dieu de Lévis si leur état de santé ne nécessite pas une intervention urgente.

COVID-19 : la Santé publique régionale tire la sonnette d'alarme

Par voie de communiqué, la Direction régionale de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a partagé son inquiétude face à la détérioration de la situation épidémiologique de la région.

Une rentrée appréciée au Collège

Près d’un mois après la reprise des classes dans l’institution du Vieux-Lévis, les dirigeants du Collège de Lévis se réjouissent des premières semaines de l’année scolaire 2021-2022, lors de laquelle les élèves de l’école secondaire privée ont pu vivre une rentrée plus normale que l’an dernier.

Soins de santé dans la région : une situation alarmante

Avec un système de la santé déjà fatigué avant même la pandémie de COVID-19, le syndicat des professionnels en soins de Chaudière-Appalaches craint arriver à un point de non-retour dans le prochain mois. Selon l’organisation syndicale, les hôpitaux de Lévis, Montmagny, Saint-Georges et Thetford Mines pourraient se retrouver en bris de service après le 15 octobre prochain, date où le personnel soig...

Importante hausse des nouveaux cas de COVID-19 en Chaudière-Appalaches

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a notamment rapporté une importante hausse du nombre de nouveaux cas de COVID-19, dans son bilan régional sur l'évolution de la pandémie publié mardi. La majorité des nouvelles infections ont été découvertes en Beauce.

Le Jardin Norah et Romy inauguré

C’est dans la cour arrière de l’organisme Deuil-Jeunesse de Québec qu’a été inauguré le jardin commémoratif de Norah et Romy Carpentier, le 6 octobre dernier. À l’image des intérêts des deux fillettes lévisiennes décédées à l’été 2020, le jardin sera un lieu d’intervention et réconfortant pour la clientèle endeuillée de Deuil-Jeunesse.

Le port du masque élargi dans les MRC de Bellechasse et de La Nouvelle-Beauce

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a annoncé le 7 octobre, à la suite d'une recommandation formulée par les autorités de santé publique, qu'à partir du 11 octobre, le port du masque d'intervention sera obligatoire pour tous les résidents des résidences privées pour aînés (RPA) ainsi que pour tous les élèves des établissements scolaires du primaire et du secondaire des MRC de Bellecha...

Pénurie d’infirmières : Québec prêt à investir 1 G$ dans une «petite révolution»

En compagnie de la présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, et du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, le premier ministre du Québec, François Legault, a présenté, le 23 septembre, le plan gouvernemental pour s’attaquer à la pénurie d’infirmières que vit la province Québec prévoit investir jusqu’à 1 G$ pour inciter des milliers d’infirmières à travailler de nouveau da...

Une dernière année en distinction pour un cadet lévisien

À 18 ans, Tomas Lacroix est depuis 5 ans membre du corps des Cadets royaux de l’armée canadienne 2820 des Chutes-de-la-Chaudière. L’adjudant-maître Lacroix a eu la chance d’amorcer sa dernière année dans le corps avec une distinction prestigieuse alors qu’il a été nommé cadet de l’armée le plus exceptionnel du Canada pour 2021 et récipiendaire de l’épée commémorative du lieutenant-général Walsh pa...

COVID-19 : trois décès enregistrés dans le sud de la région

Dans son bilan régional sur l'évolution de la pandémie publié lundi, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé que trois résidents du sud de la région ont récemment perdu leur combat contre la COVID-19.