Andréanne Béland sera la duchesse de Lévis lors de la dixième Revengeance des duchesses qui se déroulera du 1er au 15 février prochain. CRÉDIT : MORGANE CG

Pour la dixième édition de la Revengeance des duchesses, Andréanne Béland, Lévisienne d’adoption, représentera le duché de Lévis. Sous le nom d’Andréanne Virgule duchesse, elle offrira aux citoyennes et citoyens une visite guidée de la ville à travers ses yeux.

Pour la duchesse de Lévis, la Revengeance est un événement où la prise de parole des femmes est le clou du spectacle. «C’est considéré comme un événement féministe off Carnaval (de Québec). On veut se réapproprier nos quartiers et nos villes avec les citoyens et citoyennes. Les duchesses du Carnaval ont souvent été critiquées de ne pas prendre la parole. Nous à la Revengeance, c’est ça qu’on nous permet de faire», analyse-t-elle.

L’événement se déroule du 1er au 15 février prochain. Chacune des sept duchesses devra alimenter un blogue. De plus, des tables rondes, des discussions, des conférences et diverses activités à saveur féministe seront organisées par les duchesses.

La metteure en scène, entraîneure d’improvisation, comédienne, auteure et poète s’est lancée dans l’aventure après y avoir réfléchi quelques années. «Je côtoie d’anciennes duchesses de la Revengeance depuis longtemps, ça a toujours tourné autour de moi. Cette année, j’ai décidé de ne plus m’autocensurer et de faire preuve d’audace», lance-t-elle fièrement.

Les duchesses ont pour mission de s’approprier leur duché et Andréanne a bien l’intention de devenir propriétaire de Lévis pour deux semaines. «Le thème, c’est la ville est à nous. Je ne suis pas propriétaire, je suis locataire dans la vie. Pendant cet événement, je deviens propriétaire de la ville et je veux amener les gens à visiter Lévis. Pendant deux semaines, je deviens guide touristique!», souligne la duchesse.

L’origine de son nom de duchesse, Andréanne Virgule duchesse, est très claire à ses yeux. C’est une corde de plus à ses expériences de vie. «La virgule, c’est pour souligner qu’on m’a souvent dit que je ne pouvais pas faire la job que je fais, c’est-à-dire, avoir plusieurs jobs. Ce qui revient le plus dans mon CV, c’est la virgule. Je suis metteure en scène, virgule, auteure, virgule, comédienne, virgule, coach, etc. Je rajoute une virgule avec le titre de duchesse», explique-t-elle.

Qui deviendra reine?

Pour la duchesse de Lévis, l’important n’est pas de gagner au sein des duchesses, mais plutôt de former une force de frappe et d’offrir une tribune aux femmes. 

Elle assure que tout ce qu’elle organisera ou écrira sera à son image. «Je suis une poète qui a grandi dans un garage, donc c’est moi que j’offre et rien d’autre. Je vais me duchesser pour deux semaines. C’est une tribune écrite, pas formatée du tout et ça a une limite dans le temps. Ça va me permettre de me botter la plume», de s’exprimer la duchesse sur ses ambitions.

Selon la Virgule duchesse, le couronnement d’une reine est plutôt un jeu. «Le but au final, c’est de faire les meilleurs écrits possibles. On veut faire des prises de parole à sept aussi. Pour moi, c’est un show, une mise en scène, je ne cherche pas à devenir reine, mais à offrir le meilleur de moi», conclut-elle.

Les plus lus

Le projet immobilier du Groupe Dallaire au centre de Lévis lancé

Par voie de communiqué, le Groupe Dallaire a annoncé, le 28 avril, le lancement de la première phase de son ensemble résidentiel entre Charny et Saint-Jean-Chrysostome, le Quartier des Pionniers.

COVID-19 : la clinique de dépistage de Lévis déménage au centre-ville

La clinique de dépistage de la COVID-19 de Lévis déménagera ses pénates cette semaine. Dès mercredi, elle sera désormais située dans les anciens locaux de Bingo Rive-Sud, dans la suite 180 du 50, route du Président-Kennedy (Place Lévis).

Scies Mercier : un projet de remplacement qui ne fait pas l’affaire

Un résident et voisin du vieux bâtiment des Scies Mercier situé dans le Vieux-Lévis s’oppose fortement à la démolition de cette bâtisse patrimoniale ainsi qu’au projet d’immeuble qui accueillera six unités résidentielles modernes prévu pour remplacer ce pan de l’histoire lévisienne. À quelques jours de la date limite des dépôts de demande d’appel de la décision du comité de démolition, Charles-Oli...

Les résidents du quartier de l’Aquifère mécontents

Face au développement immobilier, le Quartier Élévation, à Saint-Nicolas, les résidents de la rue de l’Aquifère et des voies alentours se mobilisent pour que le projet de 6 immeubles de 6 à 14 étages soit revu afin de mieux s’intégrer à ce secteur unifamilial.

COVID-19 : encore loin de la zone orange

Si de bonnes nouvelles ont été constatées au cours de la dernière semaine, la situation épidémiologique de la Chaudière-Appalaches ne s’est pas grandement améliorée, selon la directrice régionale de santé publique.

La vaccination élargie à deux nouveaux groupes prioritaires en Chaudière-Appalaches

Depuis aujourd'hui la vaccination est élargie aux travailleurs essentiels de milieux à risque important d’éclosion et à certaines personnes ayant une maladie chronique.

Personne n’est invincible face à la COVID-19

Les dernières semaines n’ont pas été de tout repos pour Sébastien Duclos et sa famille. Ils se remettent tous de la COVID-19 qu’ils auraient contractée, croit-il, au début du mois d’avril, peu avant Pâques. Après avoir vécu les «12 pires jours» de sa vie, il a lancé un cri du cœur sur les médias sociaux implorant ses proches de ne pas «baisser la garde» face au virus et de respecter les normes san...

Transformer sa mort en nouvelle vie pour d’autres personnes

Si Françoise Leblond nous a quittés en mai 2019, sa générosité continue de faire une différence dans notre société. Après avoir eu recours à l’aide médicale à mourir (AMM), l’infirmière auxiliaire lévisienne a fait don de ses poumons, de ses reins et de son foie.

Fin des mesures d’urgence à Lévis et retour au palier rouge

À partir du 10 mai, les mesures spéciales d’urgence seront levées en dans la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches, sauf dans trois MRC : Beauce-Sartigan, Robert-Cliche et des Etchemins. Toutes les écoles primaires de Chaudière-Appalaches pourront rouvrir dès cette date.

Le conseil municipal se penche sur l’avenir de l’ancien hôtel Victoria

Lors d’une séance extraordinaire de l’instance le 3 mai, les membres du conseil de municipal de Lévis ont entendu les appels déposés à la suite de la décision rendue par le comité de démolition dans le dossier de l’ancien hôtel Victoria. Deux groupes ont alors pu faire valoir leurs arguments, quelques mois après que le comité de démolition a refusé la demande de démolition déposée par le propriéta...