Partenaires et artisans de Surface ont dévoilé le visuel de la nouvelle édition qui aura lieu du 18 au 20 juillet au quai Paquet. CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

C’est en compagnie de partenaires de l’événement que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, le producteur du spectacle, Sébastien Huot (Evenma), et le concepteur de l’œuvre, Ghislain Turcotte (Matièrs), ont dévoilé les artistes et le concept qui seront en vedette lors de la troisième édition de Surface. Le spectacle estival, présenté gratuitement au quai Paquet du 18 au 20 juillet, aura pour thème Virer à l’envers.

«À la suite des deux premières éditions, nous avons fait nos armes. Cette année, nous allons vers quelque chose qui va véritablement bousculer. Nous souhaitons mettre de l’avant un aspect plus électrique, plus bouillonnant. Nous avons de miser sur le caractère spectaculaire, de rendre compte de la fougue qui anime les artistes émergents, de témoigner de leur lutte pour se frayer un chemin. Avec eux, nous voulons bousculer les principes, changer le monde», a d’emblée partagé Ghislain Turcotte lors du dévoilement, le 15 mai.

Pour «faire virer à l’envers» les milliers de spectateurs attendus, 13 propositions transmises au comité de sélection par des créateurs de la Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale ont été retenues.

Elles mettront en vedettes 28 artistes émergents ou confirmés, dont environ 30 % proviennent de Lévis. Selon Sébastien Huot, producteur de l’événement, il s’agit de la même proportion que celle des suggestions lévisiennes parmi les 180 propositions reçues pour la troisième édition de Surface.

Côté musique, De Si Belles (harmonie vocale), Jessica Pruneau (country/pop), KJT (hip-hop/rap/slam), Mc12 (pop/funk/danse), Melvis and the Jive Cats (rockabilly/swing), Milimetrik (hip-hop/électronique/ambiant), Philippe Gagné (ambiant/musique du monde) et Yann Brassard (pop) monteront sur la scène qui sera de nouveau dos au fleuve.

Des numéros de danse seront aussi à l’honneur, offerts par Willow (contemporain) et Troupe Motion (ballet/jazz/contemporain/lyrique). Enfin, le cirque et l’art visuel ne seront pas oubliés grâce à la participation de Marcelo Carrillo Matta (jonglerie), Claire Hopson (sangles aériennes) et Julie Caouette (body painting).

Immersion au cœur du spectacle

En plus de vouloir mettre de l’avant un spectacle plus bouillant, les créateurs du spectacle ont désiré offrir la chance à des spectateurs d’être happé par la vague Surface.

En effet, une centaine de spectateurs pourront assister aux prestations au cœur du spectacle grâce à une nouvelle «zone expérientielle». Concrètement, elle sera créée grâce au triangle formé par les trois scènes et les passerelles les reliant.

Autre nouveauté cette année, l’un des partenaires de l’événement, Léviko Hyundai, remettra une bourse de 1 000 $ à un artiste choisi par le public et les intervenants du milieu culturel. Un vote auprès du public aura notamment lieu sur la page Facebook de l’entreprise pour déterminer le gagnant.

Pour obtenir plus d’information sur la troisième édition du spectacle, vous pouvez consulter le www.spectaclesurface.com.

Les plus lus

Un site de rencontre pas comme les autres

Quand on vit avec une incommodité physique, une déficience intellectuelle, une maladie chronique ou une paralysie, on peut se sentir plus vulnérable au regard des autres sur les sites de rencontre. Une plateforme d’un nouveau genre propose des «rencontres adaptées» à celles et ceux qui vivent avec une différence.

Un nouveau salon consacré au mieux-être à Lévis

Lévis sera l’hôte d’un nouvel événement dédié à l’épanouissement personnel, à l’art de vivre, au mieux-être, à la spiritualité, à la voyance et aux émotions. En effet, la première édition du Salon Santé, Bonheur et Abondance se tiendra du 6 au 8 septembre au Centre de congrès et d’expositions de Lévis.

L’ascension musicale de Rosalie

C’est vêtue de son rose fashion à la montréalaise que la jeune chanteuse Rosalie Roberge s’est arrêtée à la résidence familiale du Vieux-Lévis pour profiter de courtes vacances entre deux projets. Un bon moment pour faire le point autour d’un café, alors qu’elle joint depuis peu sa voix au groupe de jazz québécois The Lost Fingers.

Le maire de Lévis exige des excuses d'Alexandre Turgeon

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a demandé, le 11 septembre, que le directeur général et vice-président exécutif du Conseil régional de l'environnement (CRE) de la Capitale-Nationale, Alexandre Turgeon, présente des excuses officielles à la population lévisienne pour des propos qu'il a tenus dans un article du Journal de Québec.

Le marché immobilier grouille à Lévis

Les récentes statistiques du marché immobilier résidentiel viennent d’être dévoilées par l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ). Selon ces données, Lévis a vu ses ventes bondir dans le second trimestre de l’année en cours, mais les prix sont restés somme toute stables.

Nouveaux retards dans la collecte des déchets : la Ville met en place une série de mesures

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 6 septembre, qu'elle mettait en place des «mesures concrètes» afin d'aider les citoyens qui font face à de nouveaux retards pour la collecte des déchets.

Développer son leadership pour la communauté

Benjamin Bolduc, originaire et résident de Saint-Nicolas, aspire à un métier en finance. Le jeune cégépien de 18 ans a participé au Youth Ambassadors Program organisé par l’ambassade des États-Unis à Ottawa. Ce dernier a eu l’occasion de voyager pendant 3 semaines aux États-Unis avec un groupe de 13 Canadiens, le 17 juillet dernier.

La Ville en a assez des retards dans la collecte de déchets

Bien au fait des longs retards quant à la collecte de déchets domestiques sur son territoire, la Ville de Lévis a pris action en officialisant son mécontentement par voie de communiqué, le 16 août dernier. Jusqu’à maintenant le fournisseur responsable de la collecte, Sani-Terre Environnement, a reçu plus de 16 000 $ en amendes par la Ville.

9 M$ investis pour le logement abordable à Lévis

À Saint-Romuald, 84 unités de logements réparties dans 9 bâtiments ont été achetées au secteur privé par un organisme à but non lucratif et rénovées afin d’être louées à des familles au revenu plus modeste.

Lévis, ville de choix pour la famille?

En 2019 et pour une première fois en trois ans, la ville de Lévis ne figure plus parmi les 10 premières positions du classement des «Meilleures communautés au Canada pour les familles» établi par le magazine canadien Maclean’s.