L'animateur du débat, Normand Poulin, en compagnie des participants à la joute oratoire. CRÉDIT : SERGE LAMONTAGNE – LA VOIX DU SUD

Six des sept candidats en lice pour le poste de député dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney (Parti conservateur du Canada), Sébastien Bouchard-Théberge (Bloc québécois), Laurence Harvey (Parti libéral du Canada), Marc Johnston (Parti populaire du Canada), Chamroeun Khuon (Nouveau parti démocratique) et André Voyer (Parti vert du Canada), ont croisé le fer lors d’un débat sur les ondes de Passion-FM, le 9 octobre. Les aspirants se sont particulièrement colletaillés sur le projet de troisième lien interrives entre Lévis et Québec.

Dès son discours d’ouverture, Steven Blaney a lancé les hostilités sur le sujet. Le député sortant conservateur de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis a rappelé l’engagement ferme de sa formation politique à participer financièrement au projet tout en déplorant le «déni libéral et les hésitations bloquistes» face au troisième lien.

Des pointes qu’ont balayées du revers de la main Laurence Harvey et Sébastien Bouchard-Théberge. 

«Nous avons répondu présents pour plusieurs projets d’infrastructures, comme vous avez pu voir avec le tramway à Québec ou l’amélioration du transport en commun à Lévis. Nous voulons en faire beaucoup plus et c’est pour cela que nous avons besoin d’une voix forte. Pour le troisième lien, il faut attendre ce que le provincial va proposer au gouvernement fédéral. Il faut un projet chiffré, on ne peut pas donner un chèque en blanc comme les conservateurs le proposent», a lancé Mme Harvey.

«Je vais être clair. Le gouvernement Legault veut un troisième lien. Un député du Bloc québécois dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis va s’assurer que le gouvernement fédéral verse toutes les sommes d’argent pour tous les projets d’infrastructures que le gouvernement du Québec a la compétence exclusive de prioriser, y compris les sommes dues pour le troisième lien», a ajouté un peu plus tard M. Bouchard-Théberge.

Seul candidat présent à la table résolument contre le projet, André Voyer a profité de l’occasion pour critiquer la promesse de Steven Blaney en ce qui a trait au troisième lien.

«M. Blaney, vous reprochez au Parti libéral et à Mme Harvey les déficits, mais où les conservateurs vont prendre l’argent pour participer financièrement au projet? C’est un projet immobilier (qui favorisera l’étalement urbain et augmentera les gaz à effet de serre), ce n’est pas un projet autoroutier», a lancé M. Voyer.

Pour sa part, Marc Johnston a affiché son soutien au projet, mais sans participation financière du gouvernement fédéral puisque le projet relève d’une compétence exclusivement provinciale. Quant à lui, Chamroeun Khuon a indiqué qu’il préférait que la réfection du pont de Québec soit priorisée, puisque les ressources financières «ne sont pas illimitées».

Accrochage sur la gestion de l’offre

Autre sujet abordé pendant le débat, l’agriculture a permis aux candidats de présenter leurs visions différentes sur cette industrie bien importante dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis. À cette occasion, Steven Blaney et Marc Johnston ont croisé le fer sur la gestion de l’offre, un système que veut abolir le Parti populaire du Canada.

«Si on abolit la gestion de l’offre et si on se fie à ce qui est arrivé en Australie et en Nouvelle-Zélande où des systèmes similaires ont été abolis, le prix du lait augmentera et la marge de revenus pour les agriculteurs diminuera. On devra venir en aide aux agriculteurs. Pourquoi un libertarien comme vous peut être en accord avec l’abolition d’un système qui n’a pas besoin de subvention?», a demandé à M. Johnston le député sortant de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis.

«Comme les agriculteurs perdent progressivement des parts de marché, nous n’aurons pas le choix d’éliminer un jour le système de gestion de l’offre. Pourquoi pas nous donner la chance de compenser les agriculteurs pour qu’ils puissent mettre à niveau leurs équipements et pouvoir être compétitifs sur la scène internationale», a rétorqué le candidat du Parti populaire du Canada.

En plus de ces deux sujets, les six candidats invités ont pu présenter leurs engagements sur l’occupation du territoire et l’avenir des médias.

Soulignons finalement que les personnes qui désireraient écouter le débat complet peuvent consulter le www.passion-fm.com.

Les plus lus

Un Benny & Co à Lévis

La 61e succursale de la chaîne de restaurants Benny & Co ouvrira ses portes à Lévis, en septembre. Ironie de l’histoire économique, le nouvel établissement occupera les mêmes locaux qu’occupait jusqu’à sa fermeture la succursale PFK du quartier Lévis, sur la route du Président-Kennedy.

Le pire scénario se concrétise

FAITS DIVERS. Les recherches pour retrouver les sœurs Norah et Romy Carpentier se sont conclues tragiquement. Les policiers de la Sûreté du Québec ont retrouvé leurs corps inanimés dans un boisé de Saint-Apollinaire, le 11 juillet, vers midi. Cette découverte mettait ainsi un terme à l’alerte Amber lancée le 9 juillet et signifiait le début de la chasse à l’homme pour retrouver leur père, Martin C...

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Après une accalmie d'une semaine, les autorités sanitaires ont confirmé, jeudi, qu'un nouveau cas d'infection au coronavirus avait été constaté en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis.

Se réinventer pour passer à travers

Entreprise événementielle florissante basée à Saint-Nicolas, le Groupe Satir Productions a été durement frappé par le confinement mis en place par le gouvernement provincial afin de freiner la propagation de la COVID-19. Cependant, la firme a développé de nouveaux services afin de poursuivre ses activités et rappeler ses salariés au boulot.

Fin de partie pour Bingo Rive-Sud

La salle de bingo lévisienne a accueilli les joueurs pour la dernière fois le 29 juillet, avant de fermer définitivement ses portes. Après 24 ans d’existence et près de 13,5 M$ reversés à la commununauté, Bingo Rive-Sud a succombé à la COVID- 19, qui a aggravé une situation déjà difficile dans les dernières années.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter en Chaudière-Appalaches

Dix personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de 28 personnes. C'est près de trois fois plus qu'au début du mois de juillet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 122 nouveaux cas.

Norah et Romy Carpentier ont été assassinées

Martin Carpentier a bel et bien tué ses filles, Norah (11 ans) et Romy (6 ans), et s’est ensuite enlevé la vie. L’ensemble du drame s’est joué dans les heures qui ont suivi l’embardée survenue dans la soirée du 8 juillet sur l’autoroute 20, à Saint-Apollinaire. C’est ce qu’a expliqué l’inspecteur chef et directeur des communications de la Sûreté du Québec, Guy Lapointe, en point de presse le 22 ju...